UN MESSAGE POUR LE TEMPS DE LA FIN?

Ma prédication de ce jour traite d´éveiller l´attention des adorateurs sur le MYSTÈRE DU PECHE ou de l´INIQUITÉ qui opère déjà dans l´Eglise de Jésus par l´intermédiaire d´un SYSTEME d´adoration totalement ANTI-CHRIST, mais qui séduit par une certaine apparence de piété e de sagesse qui revêt ces CULTES ORGANISES, non pas autour de Christ et de Sa Parole; mais plutôt autour des hommes dans lesquels les disciples-partisans se glorifient. Rejetant ainsi la saine doctrine de la foi dans Celui qui EST dès le commencement. Si Dieu, autrefois, a fait l´ANNONCE d´une chose par la bouche d´un de Ses prophètes, un autre prophète (prédicateur) doit se lever dans le jour de l´achèvement du Conseil de Dieu pour annoncer l´ACCOMPLISSEMENT de cette promesse; pour CONFIRMER et authentifier LA VISION. C´est ainsi que surgit mon message ou témoignage de l´Évangile, en accomplissement de ce qui a été annoncé pour les derniers jours.
Le message de la restauration que j'annonce à l´Eglise en cette fin des âges qui caractérisent la fin de la dispensation faite par Dieu pour la repentance et l´intégration des païens dans Son plan de salut, nous est représenté dans l´Ancien Testament par le retour des juifs dans leur pays, à la fin de 70 ans de captivité à Babylone. Exactement comme Dieu l´avait annoncé par la bouche de Son prophète Jérémie. Dans la dernière année, Dieu suscita Daniel et lui donna la révélation de beaucoup de mystères. Cependant, ce n´est que lorsque le temps marqué pour la fin de la captivité fut consommé, que Zorobabel et ses compagnons rentrèrent dans la terre des promesses et reconstruirent la Maison de Dieu qui était dans la désolation: “Ni par la puissance, ni par la force, mais par mon Esprit”,dit le Seigneur qui les a encouragés à l´oeuvre.
Les choses au sujet desquelles j´ai décidé de vous écrire aujourd´hui m´ont été données dans la nuit de 5 Janvier 1996; lorsque, dans une vision de nuit, la Parole du Seigneur me fut dirigée en ces termes: Voici que TOUTE chair a corrompu sa chair sur la terre”. C´était une attestation! Et, je me souviens parfaitement de la tristesse profonde que je ressentis en ce jour, après avoir entendu cette “VOIX”. J´ai parfaitement sentis cette Présence Invisible à mes côtés; j´ai entendu Sa voix, mais cependant JE N´AI VU PERSONNE. L´aube venue, je méditai dans les Ecritures ce qui arriva du temps de Noé, et je compris ce qui se passait dans le monde actuellement. Mais une question persistait encore à mon esprit: la Bible n´affirme-t-elle pas qu': “il n´y a pas de condamnation pour ce qui sont en Christ? La corruption se sera-t-elle aussi installée au milieu des “enfants de Dieu” comme à l´époque ante diluvienne? Et de quelle manière! Un mois plus tard (cette fois-ci ce fût le samedi 10 Février de la même année), l´ange du Seigneur me visita de nouveau. J´entendis cette VOIX qui me parla longuement sur les événements des derniers jours dans l´Eglise; et à la fin, il me fut dit ceci: “Car Christ ne viendra pas sans que l´apostasie ne soit premièrement arrivée”. Je dis la vérité, je ne mens point, Dieu est témoin de ces choses. À peine sortis de la vision, j’écrivis ces choses sur un bout de papier, ainsi que la date pour ne pas oublier après. Je ne veux toutefois pas, que quelques-uns de vous dépasse, en ce qui me concerne, les limites qui m´ont été accordées par un don de la grâce de Dieu qui a fait de moi ministre de l´Evangile. Non selon la lettre, mais plutôt selon l´Esprit, afin de rendre témoignage aux églises, de ces choses que j´ai vues et entendues: celles que Dieu a préparées pour ceux qui l´aiment!
Quant à moi, je compris depuis ce jour-là que cet avertissement du Seigneur était indiscutablement un signe annonciateur de la fin. Fin de quoi? Du temps (ou année) de la grâce qui a été décrétée sur la terre; afin que par l'Église, le salut puisse atteindre les nations. Cette révélation de la corruption généralisée qui s´est installée dans le monde et dans les églises confirme la grande apostasie annoncée dans les Ecritures (2Thes.2:1-3). Ce qui signifie pour les saints que: nous sommes dans l'IMMINENCE (approche) DE L'AVENEMENT DE JÉSUS.   
Considérez maintenant une chose: la Bible affirme que, la venue de l'APOSTASIE sera suivie de la manifestation de l'HOMME DU PÉCHÉ. Parce que, le MYSTÈRE DE l'INIQUITÉ opère déjà parmi nous. C´est la raison pour laquelle, divinement averti de ces choses, je me suis dès lors efforcé, de prêcher l'Évangile de l'Avènement du Christ, afin de préparer Son Epouse en vue du jour des noces. Me tenant loin de toutes les "tendances", "divisions" ou "sectes" d'une église divisée par la folie des hommes charnels qui cherchent leur propre gloire et défendent leurs propres intérêts. Ceux-là qui prétendent parler et agir de la part de Dieu, sans pour autant avoir reçu mandat pour le faire.  
Dans ma prédication " LA FEMME ET LE DRAGON", déjà à l´époque (en 1999), j'avais promis de parler sur ce sujet. Aujourd'hui, SEPT années se sont écoulées, depuis que la révélation m'a été donnée. J'ai considéré attentivement le développement dans les églises de tout ce qui m'a été révélé, et j'ai réalisé, non seulement la miséricorde, mais aussi la grâce qui m’a été faite, à moi aussi, le plus petit des esclaves du Seigneur. Ce Grand Dieu qui n'a jamais rien fait, sans révéler premièrement Son secret à Ses serviteurs, les prophètes. Ces prédicateurs oints - et non pas intellectuellement bien instruit - par Lui-même de Son Esprit, pour accomplir Ses arrêts. Aujourd'hui donc, la prophétie et la vision se sont accomplies, me permettant à travers cette prédication, de parler aux saints de ces choses que j'ai contemplées et entendues; et que confirment les Ecritures, dans le livre de l'Apocalypse, aux chapitres 1, 2, 3, 13 et 17.   
En cette heure avancée de la nuit, je m'approche de l'autel qui a déjà été restauré au temps du soir, selon  une promesse des Ecritures, pour présenter mon sacrifice: le fruit de mes lèvres confessant Celui qui était dès le commencement ; l'Auteur et le Consommateur de notre foi; l'Epoux à qui appartient l'Epouse. Je suis venu pour rendre témoignage à la vérité, au sujet de ces choses glorieuses que Dieu est en train d'opérer au milieu de nous en cette "dernière heure du temps de la fin" que nous vivons. Et, dévoiler à Son Église, le grand conflit qui, tout au long de la dispensation de l'Eglise des nations qui a révélé la vocation des païens, oppose: le "mystère de la piété" qui agit dans le "petit troupeau" par l'Esprit Saint, au "mystère de l'iniquité" qui agit dans le système anti-christ des dénominations par l'esprit de l'erreur.    
Je parle de ces choses sans regarder à l'apparence des personnes, ni des choses. Je ne représente pas… mieux, je n'agis, ni ne parle de la part de quelque organisation, dénomination ou tendance, d'entre toutes celles qui existent à ce jour, et qui mutilent et divisent l'Église et Corps du Christ. Toute ressemblance, similitude ou analogie pouvant être vérifiée entre mon ministère et les paroles de ma prédication et le témoignage d'un de ces glorieux serviteurs de Dieu m'ayant précédé à l'oeuvre, constitue à peine une preuve incontestable du ministère UNIQUE du Saint Esprit qui agit encore et toujours dans l'Église, afin de préparer l'Epouse du Christ  pour le jour de l'enlèvement qui est proche. En cette heure avancée de la nuit où l'obscurité couvre le monde, et les ténèbres aveuglent les gens, notre témoignage vise à attirer l'attention des saints sur la gloire du Seigneur qui se lève sur nous, en ce moment particulier et caractéristique du temps de la fin (Es. 60:1,2). Parce que, pour les enfants de la lumière, c'est déjà l'heure de se réveiller du sommeil et faire recours à l'huile d'olive nécessaire pour maintenir allumer les lampes des vierges prudentes, jusqu'à la venue de l'Epoux. Faire recours à l'huile signifie: prêter attention à l'Esprit qui parle maintenant au milieu de nous, par l'ONCTION DU MILIEU DE LA NUIT.  
Mon sermon n'est pas le produit d'études ou des citations basées sur l'imitation de ce qui a été fait par d'autres serviteurs avant moi. Je me limite seulement à prêcher cet Évangile, tel qu'il m'a été confié par le propre Seigneur. Laissant à chacun, le soin de discerner; d'examiner cette prophétie et garder ce qui est bon pour son édification. J'ai reçu mandat du Seigneur (et non pas d'un homme), comme docteur; ainsi qu'une mission, quand il m'a été dis ceci: "Dénoncer l'action des esprits séducteurs et rétablir la vérité, voici l'œuvre à laquelle je t'ai appelé." Je ne prétends insulter, mépriser ou blesser personne par ma prédication. La responsabilité dans l'œuvre de l'édification de l'Église de Dieu est individuelle. Car, chacun rendra compte pour lui-même. Lorsque en ce jour-là, le travail de chacun passera à l'épreuve du feu. Comme docteur, je me limite à observer tout ce qui se fait et dit dans les églises; à projeter cela dans les Ecritures et en chercher un contexte biblique. Selon qu'il est écrit: "Personne ne peut poser un autre fondement que celui qui a été posé... " (1Cor.3:11); ou encore: "Mais, quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait UN AUTRE EVANGILE que celui que nous avons prêché, qu'il soit anathème" (Gal. 1:8,9).  
 Je suis conscient de ma responsabilité pour le "petit troupeau" en cette heure de la nuit qui précède la venue du Christ, l'Epoux. Ceci est ma réponse à tout ceux-là qui ne cessent d'affirmer que je prêche d'"autres révélations" (comme si elles étaient produites par ma propre volonté) dans l'Église du Christ. À ceux-ci, comme à tous, je vous exhorte à avoir assez de bon sens pour recevoir premièrement notre témoignage de cet oeuvre glorieuse de la RESTAURATION que Dieu est en train d'accomplir en ce jour de la fin; et ensuite, examiner à la lumière des Ecritures, si ces choses sont telles que nous vous l'annonçons. C'est ce que nous recommande la sagesse béréeienne (Act. 17:11). Parce que, la loi de Dieu n'a jamais condamné personne sans avoir premièrement connu ce qu'il dit ou fait. Et si nous disons la Vérité, pourquoi quelques-uns ne croient-ils pas? Heureux le peuple qui connaît le son de la trompette, il marchera à la lumière de la face du Seigneur! Comme il est écrit.  
Marchons donc au son de la trompette que les "sacrificateurs, fils d'Aaron" de cette dernière heure sonnent pour nous. Parce que, ce sont seulement eux qui ont reçu du Seigneur mandat pour le faire. Et, qui sont-ils? Sinon  tout ceux-là qui ne se sont pas attribuer eux-mêmes la dignité de servir Dieu, comme bergers ou pasteurs, évangélistes, docteurs, apôtres ou prophètes, en se basant sur des expériences propres, ancienneté, ordinations sacerdotales ou ecclésiastiques, lectures, méditations, études des livres ou brochures, les citations du genre: "ainsi dit untel ; ou untel autre", etc. Mais plutôt, ceux-là qui ont été appelé formellement par une ordonnance divine, comme ce fut le cas avec Aaron (Heb.5:4). Supportez un peu de folie de ma part! Heureux ceux pour qui je ne serais pas une occasion de chute!   
Aux élus qui composent le "Petit Troupeau" du Seigneur, et qui attendent patiemment Sa venue, je dédie cette prédication. Puisse le Saint Esprit qui a inspiré ces paroles alimenter, à travers elles, vos lampes et éclairer les yeux de votre entendement, afin de vous tirer de la fatigue et sommeil profond où l'apostasie a entraîné les églises: ces belles vierges qui s'évanouissent (ou meurent) de soif en ce jour difficile de la fin, selon ce qui est écrit (Am.8:11-13; Mat.25:5).    

Que Dieu vous bénisse!   
                                                                      Tiago Moisés