SAUVÉ PAR LA FOI DANS LE MESSAGER  OU DANS LE MESSAGE DE LA PAROLE DE DIEU?

Es.53 :1 
“Qui a cru à ce que nous avons fait entendre, et à qui le bras de l'Éternel a-t-il été révélé?
(Traduction DARBY)
Qui a cru à ce que nous a été annoncé ? Qui a reconnu le bras de l'Éternel?
(Traduction L. SEGOND 1910)
Qui a cru à notre prédication ? A qui le bras de l'Éternel a-t-il été révélé?
(Traduction SEGOND 21)

 

Je répondrais à cette question sans hésiter un seul instant : nous sommes sauvés par la foi dans le message que nous entendons, mais… à condition que ce message-là soit un message de la Parole de Dieu. Pourquoi insisterais-je sur ce point ? C’est simple ! Car, par le temps qui court, nous entendons plusieurs messages ou prédications, mais qui sont en flagrante contradiction avec ce que la Bible enseigne ; alors que ces gens qui défendent ces doctrines bizarres s’efforcent de nous convaincre d’embrasser ces modèles de « foi » étranges.
Or, non seulement l’apôtre Jean nous avertit solennellement à ne pas croire à tous ces esprits qui parlent dans les églises ; mais aussi à les éprouver d’abord. Car tous les esprits qui parlent dans les églises ne viennent pas de Dieu. Surtout en cette dernière heure où plusieurs antichrists ont été annoncé.
1Jn.4 :1-3 : « Bien-aimés, ne croyez pas tout esprit, mais éprouvez les esprits pour voir s'ils sont de Dieu, car beaucoup de faux prophètes sont sortis dans le monde. Par ceci vous connaissez l'Esprit de Dieu: tout esprit qui confesse Jésus Christ venu en chair est de Dieu, et tout esprit qui ne confesse pas Jésus Christ venu en chair n'est pas de Dieu; et ceci est l’esprit de l'antichrist, duquel vous avez ouï dire qu'il vient, et déjà maintenant il est dans le monde. »

Oui, j’ai longuement parlé de cet esprit qui anime ces prédicateurs, pour vous aider à discerner non seulement le mensonge, mais aussi ces antichrists  qui veulent nous ravir le prix de la course vers la gloire. Lisons la Bible :
Col.2 :8,18,19 : « Prenez garde que personne ne fasse de vous sa proie par la philosophie et par une vaine tromperie, s’appuyant sur la tradition des hommes, sur les rudiments du monde et non sur Christ (…) Qu’aucun homme sous une apparence d’humilité et par un culte des anges, ne vous ravisse à selon gré le prix de la course, tandis qu’il s’abandonne à ses visions et qu’il est enflé d’un vain orgueil par ses pensées charnelles, sans s’attacher au chef, dont tout le corps, assisté et solidement assemblé par des jointures et des liens, tire l’accroissement que Dieu donne »

Nous pouvons ici voir émerger certaines caractéristiques communes à tous ces antichrists :

  1. laphilosophie : voilà ce qui fait le fondement de leurs discours qui, il faut le reconnaître est caractérisé par une certaine logique qui est accepté par un abordage intellectuel de la Bible. Or, la philosophie c’est la recherche de la connaissance juste pour « connaître ». Aussi la philosophie religieuse discute les opinions humaines sur les saintes écritures. Discussions basées sur des interprétations particulières des prophéties bibliques par des hommes charnels, donc dépourvus de l’Esprit qui vivifie la Parole. Or, la chair ne sert de rien, et… la lettre tue ! (Jn.6 :63 ; 2Cor.3 :6). Aussi est-il écrit : « Prenez garde que personne ne fasse de vous sa proie par la philosophie… »
  1. une vaine tromperie : voilà en quoi consiste cette forme de « connaissance » basée sur des dogmes et qui ne produit, ni le salut, ni la vie éternelle : UN MENSONGE ! Vaine tromperie, car vous adorez en vain vous tous obéissez aux dogmes et crédos de vos groupements religieux, au lieu de vous en tenir à la Parole de Dieu. « Prenez garde que personne ne fasse de vous vous sa proie par une vaine tromperie … »

 

  1. la tradition des hommes : souvenons-nous de la répréhension du Seigneur Jésus aux juifs en Mat.15 :6b-9 : « Et vous avez annulé le commandement de Dieu à cause de votre tradition. Hypocrites! Ésaïe a bien prophétisé de vous, disant: "Ce peuple m'honore des lèvres, mais leur cœur est fort éloigné de moi; mais ils m'honorent en vain, enseignant comme doctrines des commandements d'hommes. »
  1. les rudiments du monde : l’idolâtrie et le culte de la personnalité du chef caractérisent la conception élémentaire de l’autorité établie dans le monde. Rien d’étonnant donc, que l’ « église organisée » se distingue aussi par la hiérarchisation qui élève haut dans ces dénominations respectives des « prétendus-messies » ou « sauveurs ». Ces vicaires de Jésus-Christ, étant devenus eux-mêmes un objet de culte dans leurs églises sont identifiés par les Ecritures comme des « antichrists » (1Jn.2 :18-22 ; 1Jn.4 :3 ; 2Jn.1 :7).

 

  1. homme sous une apparence d’humilité : 2Tim.3 :1-5 nous avertit sur ces hommes « ayant la forme de la piété, mais en ayant renié la puissance », et nous exhorte en même temps à nous détourner de telles gens. Car, seul l’Evangile du Christ (tel qui nous a été légué au commencement) est une PUISSANCE pour le salut de tous ceux qui croient. C’est ici la force de notre piété. Tout évangile qui ne rassemble pas AVEC Christ, est antichrist. Même caché sous une apparence de l’humilité. C’est une FAUSSE HUMILITÉ. Méfiez-vous !
  1. le culte des anges et les visions: rappelez-vous qu’en accord avec ce qui est écrit : « les anges sont des esprits au service de ceux qui doivent hériter le salut » (Heb.1 :14). Or, ce salut est UNIQUEMENT accomplit en Jésus-Christ. Pas dans la personne ou dans les noms de Ses messagers-prophètes, apôtres, docteurs ou évangélistes. Et, souvenez-vous aussi qu’aucun ange de Dieu ne peut oser recevoir la gloire que Seul Christ mérite. Car, le témoignage de Jésus-Christ est l’Esprit qui anime tout vrai prophète ou serviteur de Dieu (Apoc.19 :20). Maintenant, quand vous recevez des visions dans lesquelles les anges venus du ciel vous parlent, vous donnent des révélations… Ne tergiversez pas ! Souvenez-vous de ce que dit la Parole de Dieu en Gal.1 :8. Maudit soit tout ange venu du ciel qui change l’Evangile du Christ, qui nous a été annoncé dès le commencement. Souvenez-vous de la révélation des mormons apportée par l’ange Moroni à John Smith ! Méfiez-vous de ces choses.

Quand vous entendez des esprits vous parler, éprouvez-les. C’est ce que recommande la Parole. Car tous les esprits qui parlent dans les églises, qui annoncent des choses nouvelles aux prédicateurs ne viennent pas de Dieu (1Jn.4 :1). Et, nous avons un moyen très efficace pour éprouvez ces esprits : examinant ce qui est écrit dans la Parole de Dieu. Tout message, toute révélation nouvelle qui contredit les Saintes Ecritures, vient du diable. Ce sont donc ici les « doctrines des démons » prêchées par l’esprit antichrist dans les églises aujourd’hui.
   

  1. enflé d’un vain orgueil par ses pensées charnelles : Comment reconnaître un homme enflé d’orgueil, selon la Bible ? Sinon, en examinant attentivement et sans fanatisme tous ces faux docteurs qui parlent avec arrogance au milieu de nous ; entrainés par leurs rêveries dans un « évangile » basé sur leurs propres songes et visions dans lesquels ils s’appuient désormais pour justifier leur ministère. Or, toutes ces visions traduisent en réalité leurs propres convoitises, étant en flagrante contradiction avec les écritures. Vous reconnaîtrez ces hommes par leur langage, car ils parlent d’une manière injurieuse de ce qu’ils ignorent ; méprisent l’autorité établie par le Seigneur dans l’Eglise, et insultent les gloires ; ayant à la bouche des paroles hautaines. Comme nous l’enseigne Jude dans son épître.

En quoi consistent donc leurs « pensées charnelles » ? En ce que leur prédication n’est pas une interprétation du Saint-Esprit des saintes écritures, mais plutôt fruit des interprétations particulières par la volonté de ces hommes.

  1. sans s’attacher au chef : C’est Lui, Jésus-Christ, qui est le Chef Suprême de l’Eglise ; donc la « Tête » et le « Sauveur » du Corps. Je le redirais encore et jamais assez : tout message qui ne rattache pas l’Eglise à la tête du corps, mais nous présente un autre « sauveur » n’est que prétention. Le Seigneur Jésus a solennellement déclaré ceci : « Celui qui n’est pas avec Moi est contre Moi, et celui qui n’assemble pas avec Moi disperse »  (Mat.12 :30).  

 

Et, si même après tout ce que je viens de dire ici, le doute persiste encore à votre esprit ; en ce qui concerne l’esprit antichrist en action au milieu de nous ; alors je vous enjoins à la méditation  de Eph.4 :10-16 qui répond sans équivoque aux questions suivantes :

  1. Qui a fait des dons aux hommes, comme serviteurs de Dieu ? Jésus-Christ, la plénitude de tout en tous :

« Celui (Jésus-Christ) qui est descendu c’est le même (Jésus-Christ) qui est monté au-dessus de tous les cieux, afin de remplir toutes choses. Et Il (Jésus-Christ), a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs » (v.10 et 11)

  1. Dans quel but ou intention a-t-Il fait ces dons aux hommes ?

«… pour le perfectionnement des saints en vue de l'œuvre du ministère et de l'édification du corps de Christ» (v.12)

Voici pourquoi je dis : si vous êtes l’un de ces ministres de Eph.4 :12, vous ne pouvez qu’être serviteur et disciple du Christ. Et, parlant du « serviteur », laissez-moi vous rappeler qu’aucun esclave ou disciple est plus grand que Son Seigneur. Ôtez donc vos « faux dieux » de la maison de notre Père et Dieu !
         Et l’objectif de Dieu par le ministère de Ses serviteurs auxquels Il a annoncé premièrement Ses secrets, c’est d’amener (par leur message, témoignage ou prédication) tous les disciples dans la dispersion à l’Unité de la foi en Jésus qui en l’Auteur et le Consommateur ; ainsi qu’à la connaissance du Fils de Dieu (donc Dieu venu dans la chair pour nous sauver) par Lequel nous avons la Vie éternelle ; étant devenus, avec Lui, co-héritiers de Dieu. Et, je le répète : c’est en Christ seul, que l’homme réconcilié avec Dieu devient parfait et sans reproches. Parvenant de ce fait : « à l'état d'homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ » (v.13).
         Or, selon le témoignage des écritures, les serviteurs de Dieu (Ses prophètes donc) ne parlent jamais d’eux-mêmes, mais plutôt poussés par le Saint-Esprit, c’est de la part de Dieu qu’ils nous annoncent ces choses qu’ils ont entendues et reçues de Lui. L’onction du Véritable sur Ses serviteurs nous enseigne donc toutes choses (1Jn.2 :20,27). Et, nous donne cette connaissance qui nous sauve de la mort (Os.4 :6). Mort engendrée par la philosophie religieuse et la vaine tromperie des hommes qui se sont faits eux-mêmes prophètes et bouches de Dieu, sans être appelés par Lui (Heb.5 :4)
Cependant, nous sommes affermis dans les voies du Seigneur par la foi dans la Parole de Vérité qui nous est annoncée par les « envoyés » de Dieu: « afin que nous ne soyons plus de petits enfants, ballottés etemportés çà et là par tout vent de doctrine dans la tromperie des hommes, dans leur habileté à user de voies détournées pour égarer » (v.14) - DARBY

Et, toute prédication, message ou annonce faite par l’Esprit a pour but de rattacher le corps en Celui qui en est la Tête ou le Chef ; Christ donc. Car, c’est de Lui que tous les prédicateurs, messagers ou prophètes, apôtres ou docteurs, pasteurs ou évangélistes, puisent de l’eau de vie pour en abreuver les brebis du Seigneur : « mais que, professant la vérité dans la charité, nous croissions à tous égards en celui qui est le chef, Christ. C'est de lui, et grâce à tous les liens de son assistance, que tout le corps, bien coordonné et formant un solide assemblage, tire son accroissement selon la force qui convient à chacune de ses parties, et s'édifie lui-même dans la charité (v.15, 16)
Voici pourquoi, à l’intention de ces hommes charnels qui tiraient leur gloire dans la personne des serviteurs de Dieu, Paul demande : « Christ est-Il divisé » ?
D’où viennent donc les divisions dans nos églises aujourd’hui ? Sinon de ces « prétendus messies »… des « faux christs » et de leurs disciples qui par leurs « messages » singuliers empêchent le corps du Christ d’être un temple spirituel bien coordonné et formant un solide assemblage qui s’édifie dans l’amour et non dans l’orgueil et l’ arrogance de ceux-là qui veulent en tout être élever au-dessus de leur compagnon d’œuvre du ministère et serviteurs du même Seigneur. Or, la Vérité quand elle n’est pas professée avec amour, tue. À cause de l’orgueil de ceux-là qui ont une haute opinion de soi-même et infériorisent les autres.
Méfiez-vous donc, de toute conception de l’Evangile qui regarde à l’homme, plutôt qu’à Christ. Car, si vous avez bien compris l’Ecriture de Eph.4 :16, l’accroissement de l’Eglise ne peut-être possible  que selon la force qui convient à chacun de membres du corps. En d’autres termes, selon la mesure du don de la grâce qui a été fait à chacun des témoins de Jésus qui partage ce glorieux ministère de la réconciliation; afin que les brebis placées sous leur garde ou surveillance, par le Souverain Pasteur puissent parvenir « à l'état d'homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ ».
Or, l’administration de cette grâce est une responsabilité qui n’engage que le porteur du don. Car, cette responsabilité est individuelle ! Car, il est écrit : « Du reste, ce qu'on demande des dispensateurs, c'est que chacun soit trouvé fidèle » (1Cor.4 :2).
Sur cette responsabilité, j’ai longuement parlé dans ma prédication intitulée : « Je suis investi d’une grande responsabilité » (dans la brochure « L’œuvre de Dieu au temps de la fin »), pour démontrer que chaque serviteur rendra compte de lui-même devant Dieu, de ce qu’il a entendu (ou cru entendre) ; vu (ou cru voir). Figurez-vous que quand Dieu se révèle à un homme, il ne le fait JAMAIS en public… aux yeux de la multitude. NON ! Il choisit Lui-même Son homme... mieux, Il fait venir de loin un homme pour accomplir Ses desseins (Es.46 :11). Il le fait EN SECRET ; à l’insu du commun des mortels. Même dans le cas de Daniel ou de Paul, auxquels le Seigneur se dirigea, alors qu’ils étaient accompagnés, la Bible nous révèle que seuls ces témoins choisis d’avance ont entendu, vu et compris les desseins de Dieu. Alors que leurs compagnons, n’entendirent ces paroles, ni reçurent les visions.
 À cet homme fait « témoin du Seigneur » donc, revient la responsabilité de se présenter devant le peuple de Dieu pour dire : « Ainsi dit le Seigneur ». Il ne s’agit donc nullement du « ainsi dit (ou pense) le prophète ».
Ne tirez donc pas votre gloire dans ces hommes de Dieu, en me demandant aussi à ce jour, s’il y a dans cette génération un messager dans lequel nous devons croire pour être sauvé.
Aussi, Esaïe le prophète questionne: “Qui a cru à ce que nous avons fait entendre… Qui a cru à ce qui nous a été annoncé… ou encore Qui a cru à notre prédication ?
L’intelligent comprendra ici qu’il parle de ces choses dont le « témoin de Jésus » a fait l’annonce, après avoir lui-même reçu du Seigneur, la révélation des desseins de Dieu qui font la toile de fond de sa prédication. Ce n’est donc pas la personne d’Esaïe qui est en cause ici ; mais plutôt le message de la Parole de Dieu qui caractérise, non seulement sa prédication, mais aussi celle de tout celui qui comme lui, aurait entendu ou reçu une dispensation de Dieu à cet effet. Notez qu’il ne dit pas à « nos », mais plutôt à « notre » prédication. C’est pour confirmer Eph.4 :10-16, comme quoi : tous ces envoyés accomplissent un ministère complémentaire au service d’un même corps ; Un Seul Seigneur et Dieu. Selon la force que Dieu a communiquée a chacun de ces hommes qui ont caractérisé « le ministère » (un seul) des prophètes de l’Ancien Testament. Pourquoi sommes-nous divisé aujourd’hui ? Par manque d’entendement et de discernement sur ces choses, bien sûr.
Or, qui peut comprendre les choses de Dieu, sinon par l’Esprit de Dieu ? Donc, si celui qui parle de la part de Dieu a besoin d’une révélation divine par l’Esprit, pour devenir ministre de cette nouvelle alliance de Dieu avec les hommes (car la chair et le sang ne peuvent nous enseigner cela Mat.16.17 : Jésus, reprenant la parole, lui dit: Tu es heureux, Simon, fils de Jonas; car ce ne sont pas la chair et le sang qui t'ont révélé cela, mais c'est mon Père qui est dans les cieux »); alors, celui qui entend doit aussi avoir reçu une révélation divine pour comprendre le discours de Son prophète. – Jn.6.44, 45,65: « Nul ne peut venir à moi, si le Père qui m'a envoyé ne l'attire… Il est écrit dans les prophètes: Ils seront tous enseignés de Dieu. Ainsi quiconque a entendu le Père et a reçu son enseignement vient à moi… Et il ajouta: C'est pourquoi je vous ai dit que nul ne peut venir à moi, si cela ne lui a été donné par le Père».
N’est-il pas aussi écrit en Eph.2.8 : « Car c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu »?
Aussi, je persiste et signe : Dieu donne l’Esprit de la révélation à celui qui parle de Sa part, et aussi la foi par le même Esprit de révélation ã tout celui qui est appelé au salut. Voici pourquoi Esaïe, le prophète, après avoir attiré l’attention sur la prédication ou message de l’envoyé de Dieu, questionne tout de suite après à l’intention de ceux qui ont écouté cette prédication: Qui a reconnu le bras de l'Éternel?Ou encore « A qui le bras de l'Éternel a-t-il été révélé? ». Comme quoi : la chair ne sert vraiment de rien. Si vous vous tenez devant l’envoyé de Dieu sans avoir reçu de Son Esprit, vous n’aimeriez, ni n’adoreriez jamais Dieu ; vous aimerez et adorerez l’homme qui parle. Si cela a pu arriver avec l’apôtre Jean (Apoc.19 :10), que pensez-vous qu’il puisse arriver à un homme charnel ? Gardez-vous donc de vénérer des hommes à la place de Christ !