SAMSON ET LE CHOIX D’UNE EPOUSE

Nous avons souvent été considérés comme «machistes» ou « sexistes» lorsque nous insistons dans notre message sur le statut ou condition de la femme. Or, tous ceux qui ont été éclairés par la compréhension du Conseil de Dieu révélée à notre époque savent que, selon la promesse du rétablissement de toutes choses, c'est le moment où la vérité primitive doit revenir sur l'autel.
Et quand il s'agit de la femme et du mariage, ce grand mystère n’est compréhensible que lorsque nous le discernons en ce qui concerne Christ et sa véritable Église. C'est alors que la véritable vocation de l'EPOUSE se révèle dans la soumission ou la subordination à la volonté de Dieu révélée dans Ses préceptes et commandements.
Ceux qui ont reçu de Dieu le pouvoir pour comprendre le mystère du mariage, savent et comprennent pourquoi Dieu a soumis la femme sous l'autorité de l'homme. Pour eux, la «parité» ... l' «égalité des sexes" révèlent la folie de l’homme. Ils savent pourquoi Dieu ne permet pas à une femme d’enseigner dans l'église ; ni de prendre autorité sur l'homme. Ils comprennent à ce jour, combien il est mauvais de tenir compte de la «voix de la femme» qui va à l'encontre de l'ordonnance divine. Ils savent et comprennent aussi ce qui est révélé dans la volonté parfaite de Dieu au sujet du mariage ; ainsi que la cause principale qui a poussé Dieu à avertir contre, et interdire le mariage entre les enfants de Dieu et les filles des hommes, et vice versa. Ce qui est une figure de mariages mixtes entre croyants et incroyants.
L'Écriture ne dit-elle pas que : «La grâce est trompeuse, et la beauté est vaine; la femme qui craint l'Éternel est celle qui sera louée » ? (Prov.31 :30)Aujourd'hui, cependant, il est clair que la notion de la beauté de la femme mondaine (incroyante) est essentiellement limité au «look» ; ou l’apparence, si vous voulez. Et contrairement à tout ce que la Parole de Dieu enseigne sur l'ornement des femmes (1Tim.2 :9-11 ; 1 Pi.3 :3-5), nombreux sont celles qui recourent à la médecine esthétique et chirurgie plastique, pour embellir l'apparence des femmes surtout ; dans un véritable culte du corps. Cela est bien évident dans les statistiques mondiales sur cette question. Imaginez ... une femme qui subi près de trois cents interventions chirurgicales pour changer son « apparence », en commençant par le nez, le menton, la poitrine, le derrière, etc.
D'autres encore se font rallonger les jambes… supportant d’incroyables douleurs souffrances, juste pour paraître "élégantes". Les régimes alimentaires pour la perte de poids sont devenus une véritable obsession pour les femmes qui veulent devenir tout prix séduisantes. Mais aujourd'hui, combien savent que ce fut justement cette tendance pour la beauté séductrice de la femme qui a (entre autres choses mauvaise), rompu l’alliance de Dieu avec les hommes et catalysé le déluge au temps de Noé (Gen.6 :1-3)? Ce qui a été c'est ce qui sera!
Qui se souvient que la vraie beauté d'une femme est celle qui se cache à l'intérieur? "«La grâce est trompeuse, et la beauté est vaine; la femme qui craint l'Éternel est celle qui sera louée. » Voici toute la différence qui caractérise le choix d'une épouse pour un élu.
Maintenant, la femme étant une allégorie de l'église, la même fièvre pour l'embellissement extérieur et l'obsession pour l’"apparence séductrice» qui caractérise la femme païenne, sont devenus normes d’or pour les fausses églises que s’embellissent pour attirer et séduire les âmes sans discernement.
Si nous parvenons à établir ce parallélisme entre le choix d'une épouse et celui d’une église, nous comprendrons alors que : pour les élus, la beauté d'une église n'est pas dans son apparence extérieure (l'architecture du temple, la richesse matérielle de ses adhérents, ou quelque chose de semblable...) mais, plutôt dans la crainte du Seigneur qui caractérise la soumission totale et la dépendance de cette église à la doctrine du Christ (l'Epoux). Oui, l'église qui  sera louée, c'est celle qui guarde les commandements et les préceptes du Christ ; tels que nous les avons reçus dès le commencement (1Jn.1 :1-4)
Ceux qui comprennent ce parallélisme comprendront également que, la cause fondamentale qui a provoqua la chute de Samson était: sa passion excessive pour la femme étrangère ; en totale contradiction avec la volonté de Dieu exprimée dans Ses enseignements. (Il convient de noter ici que, Délila n'était ni la première, ni l’unique femme étrangère dans la vie de Samson).
Samson n'a-t-il pas trouvé la loi de Dieu en venant au monde? Maintenant la grande question que nous devons nous faire dans cette génération est la suivante: Y a-t-il un serviteur de Dieu qui serait au-dessus de la loi de Dieu, pour désobéir ou défier les ordonnances divines sans en subir les conséquences? La réponse est : AUCUN! Catégoriquement N - O - N!
Qu'est-ce tu as, ô homme, que tu n'a pas reçu de Dieu pour te glorifier? Est-ce qu’un homme se glorifierait même devant Dieu lui-même qui l'a fait? Ce qui fait notre différence avec les autres, c'est la grâce de Dieu qui agit en nous. Malheureusement, nombreux sont ceux qui confondent la grâce qui nous a été faite, d’avec une autorisation (ou permission) pour le péché. N’eût été cette grâce excellente, nous serions semblables à tous les communs des mortels. Telle est la vérité qui se révèle dans la propre bouche de Samson, quand il dit: "... Si j'étais rasé, ma force m'abandonnerait, je deviendrais faible, et JE SERAIS COMME TOUT AUTRE HOMME."
Maintenant, ce qui est arrivé à Samson est pour nous une illustration, selon ce qui est écrit: « Or, ces choses sont arrivées pour nous servir d'exemples, afin que nous n'ayons pas de mauvais désirs, comme ils en ont eu." (1Cor.10: 6).
Samson savait que Dieu avait fait une alliance avec lui. Il savait que pour demeurer dans cette alliance, il devait obéir et garder le commandement que lui avez légué ses parents ; selon qu'ils l’ont eux-mêmes entendu et reçu de Dieu, au commencement: "Car tu vas devenir enceinte et tu enfanteras un fils. Le rasoir ne passera point sur sa tête, parce que cet enfant sera consacré à Dieu dès le ventre de sa mère; et ce sera lui qui commencera à délivrer Israël de la main des Philistins.
La force du Samson dépendait de son obéissance à ce précepte: LE SEPT TRESSES DE CHEVEUX DEVRAIENT ÊTRE SUR SA TÊTE. C’était cela le signe de la présence de Dieu au milieu de Son peuple, pour le délivrer de Ses ennemis ; par l’intermédiaire de l’homme qu’Il a choisit! C’était cela la doctrine que ses pères ont reçu de Dieu ... c'est ce qu'ils firent. Ils ont gardé la Parole de Dieu et se sont attaché à cela. Ses parents n'avaient-ils pas le pouvoir de lui passer le rasoir sur la tête et couper les sept tresses? Bien sûr ! C’est ce que la nature nous enseigne. Car, il est évident qu’à ce stade de vie, les enfants sont soumis à la discipline des parents qui peuvent faire ce qu'ils veulent (Heb.12: 9.10). Nous pensons donc que : si les parents de Samson le voulaient, ils auraient bien pu raser la tête du garçon. Désobéissant ainsi au commandement qu'ils ont reçu de Dieu. Au contraire! Non seulement ils veillèrent dans la Parole ; mais aussi, annoncèrent le commandement à Samson, en accord avec ce qu’ils ont  entendu, vu et touché, dès le commencement, quand Dieu leur apparut.
1Jo.1 :1-4: "Ce qui était dès le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé et que nos mains ont touché, concernant la parole de vie, car la vie a été manifestée, et nous l'avons vue et nous lui rendons témoignage, et nous vous annonçons la vie éternelle, qui était auprès du Père et qui nous a été manifestée, -  ce que nous avons vu et entendu, nous vous l'annonçons, à vous aussi, afin que vous aussi vous soyez en communion avec nous. Or, notre communion est avec le Père et avec son Fils Jésus Christ. Et nous écrivons ces choses, afin que notre joie soit parfaite."

Samson a été éduqué dans cette doctrine, comme il est écrit: «Instruis l'enfant selon la voie qu'il doit suivre; Et quand il sera vieux, il ne s'en détournera pas » (Prov.22: 6).
Malheureusement Samson ne l'a pas entendu de cette oreille. Aussi, il corrompit sa propre voie ; vaincu par la ruse du diable dans les moyens de séduction. Diable qui, à cette fin, a utilisé Délila, la femme étrangère. La responsabilité étant individuelle, Samson, ne pouvait que s’en prendre à lui-même. Car, ses pères avaient fait leur part.
Ps.119: 9: "Comment le jeune homme rendra-t-il pur son sentier? En se dirigeant d'après ta parole. »
 En abandonnant la doctrine telle qu'elle a été révélée dès le commencement, Samson rompit la communion avec les pères. Aussi sa joie ne fut pas parfaite.
La même chose se produit avec l'Eglise du Christ, qui a quitté l'ancien chemin tracé par le Seigneur ; le même chemin qu’ont emprunté nos pères.
«Ni par puissance, ni par la force mais par mon Esprit, dit le Seigneur!» Samson n'avait nullement d’une préparation physique ; de fréquenter une Académie des Arts Martiaux pour perfectionner ses tactiques de combat… faire de la musculation ou quelque chose comme ça ... N’est-il pas écrit que Seul Dieu délivre Israël? Or, en réalité, c’est Dieu Lui-même qui se servait de Samson ; comme d’un instrument. Il se rendait manifeste ou se révélait dans la force extraordinaire du Nazaréen, pour délivrer Son peuple.
Considérons maintenant ce qui se passe avec l'église. Le Seigneur nous a donné sa parole et dit: « Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples et vous connaîtrez la vérité et la vérité vous rendra libres » (Jn.8: 31,32). Un vrai serviteur, oint de Dieu tout comme Samson, n'a nullement besoin d’une école théologique ou d’une formation humaine pour perfectionner le ministère qu’il a reçu de Dieu pour Son Eglise. Car, Dieu Lui-même se révèle dans l'onction que Son serviteur a reçu en vue de l’œuvre du ministère ; selon la mesure que le Seigneur a jugé bon pour chacun d'eux. Et tout ce que le Seigneur exige des dispensateurs de Ses mystères, c'est que chacun d'eux soit trouvé fidèle devant Lui (1Cor.4: 2). Quoi donc? Tous ceux qui ont reçu l'amour de la Vérité savent que la force de l'Eglise ne réside pas dans le nombre des sacrifices que nous pouvons offrir à Dieu (jeûnes, veillées de prière, pénitences, retraites, etc.) Mais plutôt dans l'obéissance à la doctrine que nous a été transmise par les pères de la foi. Beaucoup de gens me demandent aujourd'hui: « Pourquoi ne faites-vous pas des cultes de délivrance »? Et, moi je réponds : "Non, nous prêchons la Parole de Vérité. Et la Parole elle-même opère la délivrance en ceux qui croient à la Vérité."
Oui, si pour Samson le signe était les cheveux ; pour nous, le peuple de Dieu aujourd'hui, le signe c’est la Parole. Lorsque la Parole de Dieu m’a été adressé en ces termes: "Quoi qu'il arrive, demeurez dans le fondement!", j'ai réalisé que dans cette génération aussi, tant que la Parole de Dieu sera au milieu de nous, Dieu sera là. Pas à cause de nos sacrifices et prières prolongées, insistantes et persistantes ; mais à cause de Sa Parole. Il sera là! Il ne peut pas mentir ; ni Se renier Lui-même.
Es.8: 10-14: «Formez des projets, et ils seront anéantis; Donnez des ordres, et ils seront sans effet: Car Dieu est avec nous. Ainsi m'a parlé l'Éternel, quand sa main me saisit, Et qu'il m'avertit de ne pas marcher dans la voie de ce peuple: N'appelez pas conjuration tout ce que ce peuple appelle conjuration; Ne craignez pas ce qu'il craint, et ne soyez pas effrayés. C'est L'ÉTERNEL DES ARMEES QUE VOUS DEVEZ SANCTIFIER, C'EST LUI QUE VOUS DEVEZ CRAINDRE ET REDOUTER. Et il sera un sanctuaire… »

Jeûnons donc, veillons et prions pour que nous ne succombions pas à la tentation. Et, c'est cela que nous devons faire ! Cependant, ce n'est pas à cause de ces cultes que nous vaincrons le diable. Car, c’est Celui qui est en nous, qui nous garantit la victoire sur l'ennemi ; à condition que nous demeurions dans Son alliance. Et son alliance avec nous est enracinée dans le commandement et les préceptes de la Parole de Dieu ; tels qu’ils nous ont été transmis par les apôtres ; nos pères dans la foi.
1Jn.2: 14: " Je vous ai écrit, pères, parce que vous avez connu celui qui est dès le commencement. Je vous ai écrit, jeunes gens, PARCE QUE VOUS ETES FORTS, ET QUE LA PAROLE DE DIEU DEMEURE EN VOUS, ET QUE VOUS AVEZ VAINCU LE MALIN."
1Jn.4: 4: "Vous, petits enfants, vous êtes de Dieu, et vous les avez vaincus, parce que CELUI QUI EST EN VOUS est plus grand que celui qui est dans le monde."

L'obéissance à la Parole de Dieu! Tel est le fondement de notre foi qui détermine notre alliance avec Dieu, et qui a été révélé depuis l'époque de pères. Aujourd'hui, en abandonnant ce fondement, l'Eglise du Christ a aussi rompu l'alliance avec Dieu (1Cor.3: 10.11).
Et, tout comme Samson réveillé par le bruit de la voix de Délila annonçant une nouvelle bataille ce jour-là, pensa pouvoir se débarrasser de ses ennemis sans savoir que Dieu s’était déjà retiré de lui ; ainsi aujourd'hui, beaucoup de chrétiens se rassemblent sur invitation de leurs églises respectives et pensent remporter la bataille spirituelle, ne réalisant pas que Dieu s'est déjà retiré d'eux. Pourquoi? C'est simple: quand Samson se réveilla ce jour-là, tout lui semblait normal. Il ne s'était pas encore rendu compte que cette nuit-là ... pendant son profond sommeil, le rasoir a passé sur sa tête. Or, l'alliance de Dieu n'a pas été scellé dans les muscles ou la santé physique du nazaréen ; mais plutôt, dans les sept tresses de sa chevelure. Avec la coupe de cheveux, Dieu s'est retiré de lui.
Apoc.22: 19: "... et si quelqu'un retranche quelque chose des paroles du livre de cette prophétie, Dieu retranchera sa part de l'arbre de la vie et de la ville sainte, décrits dans ce livre"

Le signe de l'alliance de Dieu avec l'Église est la Parole, n’est-ce pas? Cependant, en cette nuit spirituelle qui caractérise le temps de la grande apostasie, nous avons vu cette chose qui nous est faite en figure dans la parabole des dix vierges qui, tombant dans un profond sommeil, ne réalisèrent même pas que leurs lampes s'éteignaient. Quoi donc? Pendant le sommeil profond de l'église, l'ennemi par l'influence de la fausse religion a fait de nombreuses coupures dans la Parole. Beaucoup de gens aujourd'hui parlent de réveil spirituel. Et, en se « réveillant », ces églises pensent vaincre tant facilement le diable en prononçant le nom du Seigneur Jésus. Non! Car, en réalité, ils ne savent pas que le Seigneur a quitté ces églises qui «tondent» la Parole de Dieu (comme Délila a, elle aussi, tondu les cheveux du Nazaréen). Eh bien, elles ont, pour leur part, rompu l'alliance avec Dieu.

------------------------------------------------