RESTAURATION : DE L’ÉGLISE OU D’ISRAEL?

         Plus d’une fois j’ai été confronté à des prédicateurs qui rejettent le message de la restauration que nous annonçons en ce jour de la fin comme quoi, c’est là une promesse prophétique faite à Israël. Que non! Aujourd’hui par l’accomplissement du temps, le Saint-Esprit peut nous donner toute la lumière nécessaire sur cette vérité, et prouver comme nous disons que l’oeuvre de la restauration est bien  plus que cette fausse interprétation qu’en en fait dans les dénominations et qui se résume plutôt à une réorganisation des églises locales. Car, l’acceptation de cette vérité révèle “les vainqueurs” de cet âge apostat que constitue la dernière génération de la dispensation de l’église sur la terre.
Comme vous pouvez le remarquer, au commencement, même les apôtres et disciples juifs du Seigneur ont confondu la promesse de la venue du Saint-Esprit d’avec la restauration d’Israël (Act.1:5,6). Pourquoi? Pour la simple et bonne raison que la dispensation de l’église est demeuré jusque-là dans le secret de Dieu; un mystère pour les prophètes de l’Ancien Testament. C’est pour préparer l’Epouse des nations (l’héritière de la promesse faite à Abraham “toutes les familles de la terre seront bénies dans ta postérité”) que le Saint-Esprit est venu dans le monde. Ignorer ceci, c’est ignorer tout le Conseil de Dieu. Ignorer nos propres promesses.
Pierre compris cela bien plus tard car, lui-même enseigne que ces prophètes de l’ancienne alliance exerçaient leur ministère, non pas pour eux-mêmes, mais plutôt pour nous: l’église; annonçant ces choses qui nous ont été faites en figures et dont la représentation parfaite nous est donnée dans la prédication de cet Evangile qui n’est pas de la lettre morte (théologie), mais plutôt, une révélation directe  du Saint-Esprit descendu du ciel et rapportée par ces prédicateurs au moyen de l’onction qu’ils auront reçu de Lui et qui leur enseigne toutes choses: (1Pi.1:10-12)
Le but important de Dieu dans l’oeuvre de la restauration consiste à “ramener dans l’alliance“  le peuple égaré dans les dogmes, doctrines étrangères et idolâtrie produit par l’action de l’esprit anti-christ contre la vérité. A ce point, il est vrai que si l’alliance a été rompue avec Israël au début de la dispensation de l’église; elle est également rompue avec l’église, à la fin du temps des nations, comme la chose nous est révélée dans la lettre (message) que le Seigneur a adressée à l’église de Laodicée (Apoc.3). Jésus-Christ et sa Parole sont rejetés par cette génération adultère. Il se tient EN-DEHORS de l’église car, le système d’adoration au-dedans est pourri. Y a-t-il de communion entre la lumière et les ténèbres? Mais à la fin de cet âge- comme nous le montre la fin de cette lettre – la vraie doctrine frappe de nouveau à la porte de l’église. Quoi donc? “Mes brebis entendent ma voix (ma doctrine) et me suivent. Elles ne suivront point un étranger; mais elles fuiront loin de lui, parce qu’elles ne connaissent pas la voix des étrangers (la doctrine étrangère donc)” (Jean, chap.10). “Sortez du milieu d’eux et séparez-vous. Ne touchez pas à ce qui et impur et je vous accueillerai. Vous serez pour moi des fils et des filles et Je serai pour vous un Père”. Vous voyez cela? A la fin, les véritables enfants de Dieu, évoluant au milieu de la confusion et du chaos sont “restaurés” dans l’alliance avec l’Epoux et sont de nouveau en communion avec Lui. Tout comme la femme fidèle se soumet à la loi de son mari. Les vrais adorateurs sortent du milieu de la corruption, abandonnent les voies tortueuses qu’ils ont suivi jusque-là et se soumettent à la doctrine du Christ; celle originelle. C’est le retour à la foi primitive. Tous ceux-là qui sont ainsi “restaurés” sortent de l’organisation anti-christ des systèmes religieux et reçoivent le pouvoir de devenir enfants de Dieu et, évoluant en vainqueurs, ils héritent la promesse de s’asseoir sur le trône au millénium.
Oui! Si l’alliance a été aussi brisée avec Israël, il est donc bien vrai que Israël a donc aussi besoin d’une restauration. Mais comme je l’ai dit plus haut, c’est ici l’intelligence qui a de la sagesse: dans le Conseil de Dieu, Sa sagesse mystérieuse et incompréhensible, DIEU A PLACÉ l’EPOUSE DES NATIONS DEVANT ISRAËL, L’EPOUSE DE SA JEUNESSE. Celle-là même qui Lui a été infidèle aux jours où sa patience se prolongeait pour les juifs.
La chose nous est donnée en figure avec Joseph en Egypte: Dieu l’avait souverainement élevé. Pharaon lui donna le nom de TSAPHNATH-PAENÉACH (qui traduit veut dire “sauveur du monde” ou encore “celui qui supporte la vie” – un type du Christ). Qu’arrive-t-il? Avant que Joseph ne se réconcilie avec ses frères (en-dehors du palais) et se mettent avec eux à table, son épouse des nations ASNATH  et les enfants par elle engendré sont déjà à table à l’intérieur du palais. Elle est tout simplement merveilleuse, cette grâce qui a échu aux nations! Tous les prophètes depuis Moise ont rendu témoignage à cela. Moise le premier a dit: “J’exciterais votre jalousie par une nation sans intelligence”. Mais tant que l’Esprit n’en avait pas encore donné la révélation exacte, la vocation des gentils demeura un mystère.
A quand maintenant la restauration d’Israël? Le Carmel m’a donné une brillante lumière qui tranche définitivement sur cette polémique (inutile d’ailleurs) suscité sur le Conseil de Dieu par ceux-là qui parlent avec audace de ces choses qu’ils ignorent pourtant.
Voyons le type avec I-KHABOD (1Sam.1:4 et la suite) : l’arche de Dieu a été prise; la gloire bannie d’Israël. Dieu avait rompu Son alliance avec Son peuple. Il s’est éloigné. Israël comme les autres nations s’est organisé à son tour. Ils eurent tôt fait de rejeter Samuel, le prophète, la voix de Dieu. Ils se choisirent un roi. Maintenant, il n’est pas bon que cette chose-ci passe inaperçue: l’arche de Dieu qui symbolisait l’alliance et préfigurait Sa présence au milieu de Son peuple, resta loin du pays, à Kerjath-Jearim JUSQU’À CE QUE DAVID, L’OINT DE DIEU (l’homme selon son coeur) S’ASSIT SUR LE TRONE D’ISRAEL. C’est alors que l’arche revint à Jérusalem. Vous avez noté cela?
Maintenant le prophète Ezequiel prophétisant sur la restauration d’Israël (au chapitre 34) parle d’une première restauration qui est territoriale (v.13 – cette prophétie s’est accomplie en 1948 avec le retour des juifs en Judée) et ensuite d’une restauration spirituelle (v.22-25). Quand aura donc lieu cette dernière? LORSQUE DAVID, LE SERVITEUR DE DIEU SERA ETABLIT PRINCE AU MILIEU D’EUX (en d’autres termes “assis sur le trône”). Voyez cela? Paraphrasant l’apôtre Pierre dans son discours (Act.2:25-30), qu’il me soit aussi permis de vous dire librement au sujet de David que celui-ci était déjà mort et ensevelit lorsque Ezequiel prophétisait ces choses. A qui se réfère donc cette promesse? Sinon à la postérité ou “Fils de David”. Celui que Dieu a promis de faire asseoir sur le trône et dont le règne est éternel.
En vertu de cette lumière qui vient d’être apportée sur cette prophétie, j’affirme une fois de plus que Jésus-Christ étant l’Arche de Dieu dans la Nouveau Testament, la restauration d’Israël aura lieu seulement quand Christ s’assiéra sur le trône. L’alliance sera rétablie à Jérusalem, la ville du Grand Roi. Ce Libérateur promis dans les écritures qui viendra de Sion et déviera les impiétés d’Israël. Ceci ne peut avoir lieu qu’après le temps des nations, comme l’enseigne aussi l’apôtre Paul (Rom.11:25,26). En attendant, la totalité des païens sauvés par l’évangile doit d’abord “entrer” dans l’alliance de Dieu. Israël n’est pas concerné par l’Evangile. Il est justement ennemi de Dieu à cause de cela.
C’est donc à la fin des jours de l’église que s’accomplira la prophétie de Zac.12:10-11. Il y aura deuil à Jérusalem en ce jour-là quand l’arche de Dieu reviendra. Mais le prophète dit ceci “Chaque famille séparément”, car l’épouse des nations qui en ce moment sera aussi couronnée à côté de l’Epoux ne prendra pas part au deuil d’Israël. Nous pouvons voir cela avec le type de Joseph: lorsque ses frères les reconnurent et pleurèrent amèrement leur péché; lorsque Joseph pleurait avec eux, son épouse des nations et ses fils et ses serviteurs (des nations aussi) étaient à table. La même chose arrivera lorsque Christ entrera dans Son règne. Comme je l’ai enseigné dans ma prédication sur “La Femme et le Dragon”: alors que l’Epouse est assise sur le trône avec l’Epoux, une partie de l’église qui revient de la grande tribulation, ainsi que ce reste d’Israël selon l’élection de Dieu sont “devant” le trône pour servir Celui qui y est assis et qui les paît. En Egypte, l’épouse de Joseph pouvait partager sa gloire, on pouvait la voir à côté du “grand” Joseph, “le sauveur du monde”, partout où il allait; mais ses frères pas. Ils n’avaient pas cette “dignité”. Car, en vérité ils étaient les serviteurs de Joseph. Comme ils ont eux-mêmes reconnu et répété la chose plusieurs fois; quand bien même lorsque avant d’aller vers les nations, Joseph avait vu la chose en vision et la leur a compté. C’est pour éviter qu’il régnât sur eux que ses frères l’ont vendu aux païens. La même raison qui a poussé les juifs à se débarrasser de Jésus. Mais qui peut rendre nul le Conseil de Dieu? Méditez les écritures avec la puissance du Saint-Esprit et comprenez les desseins de Dieu.
Ô, miséricorde divine! J’en suis très reconnaissant à Dieu qui nous révèle ces choses qu’Il a réservées pour la gloire des Siens. Il nous a réellement aimé au-delà de toute intelligence humaine!