Moïse et les prophètes
        
Dieu et les écritures rendent de Moïse, le témoignage suivant:

« Il n'en est pas ainsi de mon serviteur Moïse. Il est fidèle dans toute ma maison. Je lui parle bouche à bouche, je me révèle à lui sans énigmes, et il voit une représentation de l'Éternel. Pourquoi donc n'avez-vous pas craint de parler contre mon serviteur, contre Moïse? » (No.12.7-8)
« Il n'a plus paru en Israël de prophète semblable à Moïse, que l'Éternel connaissait face à face. Nul ne peut lui être comparé pour tous les signes et les miracles que Dieu l'envoya faire au pays d'Égypte contre Pharaon, contre ses serviteurs et contre tout son pays, et pour tous les prodiges de terreur que Moïse accomplit à main forte sous les yeux de tout Israël. »(Deut. 34.10-12)
Ce que je vais dire ici est capital dans la compréhension des desseins de Dieu. L’ancien testament est à peine l’ombre des choses qui nous sont interprétées dans le nouveau testament. Oui, ces choses qui sont liées au mystère de Dieu étaient voilées dans l’ancienne alliance ; alors que dans l’alliance nouvelle, elles nous sont amenées à la lumière par l’Evangile de la gloire du Christ prêché par le Saint-Esprit. La connaissance de la Vérité affranchira ainsi l’entendement des élus et mettra un terme à toute polémique engendrée par ces esprits séducteurs qui ont leur propre interprétation des écritures. À travers ces interprétations ils cherchent à nous imposer la foi en certains prophètes et leurs enseignements comme condition sine qua non (sans quoi rien) pour le salut en ces temps de la fin. Ceci, au grand dam de tous les autres dons du Christ révélés et établis dans l’œuvre du ministère, qui sont carrément ignorés, méprisés ou dédaignés par les fanatiques de ces sectes.
Beaucoup dans leur folie utilisent le ministère de Moïse en comparaison de certaines personnes, dans ce qu’ils croient et défendent comme « vérités cachées ». Et pour justifier cette « suprématie » qu’ils donnent à ces hommes qui sont regardés par eux comme prophètes-majeurs sur toute l’Eglise, plusieurs d’entre eux utilisent comme prétexte l’écriture suivante : «Par un prophète l'Éternel fit monter Israël hors d'Égypte, Et par un prophète Israël fut gardé.» (Os.12:14)
 Mais aujourd’hui, je veux que les élus comprennent, qu’on ne peut JAMAIS prendre le type de Moïse en comparaison avec quelqu’un qui ne soit pas Le Christ Lui-même. La raison fondamentale de cette affirmation est simple : Moïse n’est pas compté parmi les prophètes ; mais plutôt placé à côté d’eux. Observez et méditez attentivement les écritures, vous en viendrez avec moi à cette conclusion.
            Quoi donc ? Moïse n’était pas compté parmi les autres prophètes qui se sont levés en Israël. Lui, il était le serviteur fidèle établit sur TOUTE la maison d’Israël. Dieu ne se communiquait pas avec Moïse par des songes et visions qui contiennent beaucoup d’énigmes. L’Eternel-Dieu lui parlait face-à-face (bouche à bouche), et Moïse voyait Dieu dans une figure ou représentation. L’écriture de Nombre 12 rend témoignage qu’aucun prophète d’Israël était semblable à lui. Or, semblable veut dire comparable, similaireou équivalent. Car, en vérité les prophètes étaient des hérauts ou porteurs d’un message de la Parole de Dieu. Ces prophètes étaient des sentinelles aux yeux ouverts. Des sentinelles que Dieu rendait capable de voir la corruption en Israël ; et qu’Il utilisait pour ramener Son peuple dans les voies tracées, en conformité avec la Loi qui leur avait été donnée.
Or, ce n’était pas le cas avec Moïse. Ce dernier n’était pas une sentinelle comme les autres. Il est le prophète par lequel Dieu opéra la délivrance de Son peuple du pays de la servitude. Aussi est-il dit : «Par un prophète l'Éternel fit monter Israël hors d'Égypte ». Il est le prophète-pédagogue  par lequel Dieu garda Israël dans le désert pour l’enseigner à marcher dans Ses voies ; et garder Ses préceptes et ordonnances. Aussi est-il dit : « par un prophète Israël fut gardé.». Voilà pourquoi la Loi de Dieu est aussi appelé « Loi de Moïse » : « Souvenez-vous de la loi de Moïse, mon serviteur, auquel j'ai prescrit en Horeb, pour tout Israël, des préceptes et des ordonnances. (Mal. 4.4)
Pourquoi la Loi de Dieu est-elle identifiée à Moïse, parce qu’il en était le MÉDIATEUR (Gal.3:19). Or, du médiateur la Bible nous révèle qu’il n’y en a qu’un seul dans chaque alliance (1Tim.2 :5 ; Heb. 8 :5,6 – que celui qui lit fasse attention). C’est lui (Moïse) qui fit l’aspersion du sang pour sceller cette alliance entre Dieu et les hommes (Ex.24 :7,8). C’est par Lui (Moïse) que Dieu bâtit le premier tabernacle et établit des hommes dans le ministère, selon l’ordonnance antérieure (Heb.8 :5). C’est en lui (Moïse) que tout Israël fut baptisé (1Cor.10 :2). Je n’en viens pas aux signes puissants et à tous les miracles que Dieu opéra par lui. Or, tous ces attributs de Moïse ne se retrouvent dans aucun autre prophète paru en Israël. Et quand Dieu révéla à Moïse qu’Il leur enverrait un prophète comme ou semblable à lui, il ne s’agissait ni de Samuel, ni d’Esaïe; ni de Jérémie, ni d’Ezéquiel ; ni de Michée ni d’Osée, etc. Et jusqu’à en arriver à Malachie, l’Ecriture témoigne qu’il n’est paru en Israël AUCUN prophète semblable à Moïse. Cette comparaison s’applique plutôt – et ceci est connu de tous les élus – à Jésus-Christ. Voilà pourquoi je dis qu’il ne faut JAMAIS appliquer l’image de Moïse à vos prophètes, puisqu’il est Le Christ en type.
Oui, c’est Jésus-Christ qui est le médiateur de la nouvelle alliance beaucoup plus excellente, comme le confirment les écritures que nous avons évoquées ci-dessus. C’est par Jésus, le souverain-sacrificateur ayant reçu un ministère d’autant supérieur à celui de Moïse, que Dieu bâtit un tabernacle plus grand et plus parfait qui n’est pas construit des mains d’hommes. C’est Lui qui fit l’aspersion de Son propre sang dans un culte parfait, pour obtenir une rédemption éternelle. Comme le confirme l’épître aux hébreux aux chapitres 8, 9 et 10. C’est en lui que tout le peuple de Dieu de la nouvelle alliance est baptisé. Et ici aussi, je n’en viendrais pas aux signes et miracles puissants que Dieu a accomplit par Lui. Aussi est-il dit : « car la loi a été donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ.» (Jn.1 :17). Deux alliances ; deux médiateurs. Vous comprenez ?
Voici pourquoi je dis : lorsque vous comparez Moïse à un homme-prophète, vous faussez l’entendement du Conseil de Dieu. Vous mentez contre la Vérité. Les écritures disent toujours: Moïse et les prophètes, pour différencier son ministère de celui des autres prophètes qui ont paru en Israël.
Cette vérité est confirmée notamment dans certaines écritures que nous allons citer ici :

  1. Le témoignage d’Abraham :

« Abraham répondit: Ils ont Moïse ET les prophètes; qu'ils les écoutent… Et Abraham lui dit: S'ils n'écoutent pas Moïse ET les prophètes, ils ne se laisseront pas persuader quand même quelqu'un des morts ressusciterait. (Lc.16 :29,31)

  1. Le témoignage du Seigneur Jésus Lui-même :

« Et, commençant par Moïse ET par tous les prophètes, il leur expliqua dans toutes les Écritures ce qui le concernait.
Puis il leur dit: C'est là ce que je vous disais lorsque j'étais encore avec vous, qu'il fallait que s'accomplît TOUT CE QUI EST ECRIT DE MOI dans la loi de Moïse, dans les prophètes, et dans les psaumes. » (Lc.24 :27, 44)

  1. Le témoignage de Philippe à Nathanaël :

« Philippe rencontra Nathanaël, et lui dit: Nous avons trouvé celui de qui Moïse a écrit dans la loi et dont les prophètes ont parlé, Jésus de Nazareth, fils de Joseph. » (Jn.1 : 45)

  1. Le témoignage de l’apôtre Paul :

« Mais, grâce au secours de Dieu, j'ai subsisté jusqu'à ce jour, rendant témoignage devant les petits et les grands, sans m'écarter en rien de ce que les prophètes ET Moïse ont déclaré devoir arriver » (Act.26 :22)
« … Paul leur annonça le royaume de Dieu, en rendant témoignage, et en cherchant, par la loi de Moïse ET par les prophètes, à les persuader de ce qui concerne Jésus. » (Act.28 :23)
Donc en méditant attentivement, par l’Esprit ces paroles, nous comprendrons qu’il y a d’abord le témoignage de Moïse, et ensuite celui de tous les prophètes qui s’harmonisait avec ce que Moïse a écrit dans la Loi. Et tout cela rendait témoignage au salut. Voilà pourquoi Abraham dit au mauvais riche que ses frères (enfants d’Israël en type) ne pouvaient se sauver s’ils n’écoutaient Moïse et les prophètes. Le témoignage d’Abraham se dirige aux enfants d’Israël selon l’ancienne alliance, et ici ceux qui sont sauvés sont ceux-là qui croient en ce qui est écrit dans la Loi et qui a été entendu dans le témoignage des prophètes. Or, ce salut est personnifié en UN Homme qui a été révélé au monde, dans le nouveau testament, par l’accomplissement du temps : Jésus-Christ. Aussi Philippe révèle à Nathanaël (et à nous tous aussi) que Celui de qui Moïse a écrit dans la Loi et dont la venue a été annoncé en Deutéronome 18 ; le même duquel tous les prophètes ont rendu témoignage et qui était l’Esprit de leur prophétie est bel et bien Jésus de Nazareth : voilà Le Christ ou le salut personnifié. Qui peut nier cela ? Sinon l’antéchrist qui veut se recommander lui-même, et s’autoproclamer sauveur de ces insensés qui croient en lui.
« Qui est menteur, sinon celui qui nie que Jésus est le Christ? Celui-là est l'antéchrist, qui nie le Père et le Fils. » (1Jn.2.22)
Jésus Lui-même confirme les écritures en parlant du témoignage de Moïse d’abord par la Loi ; et ensuite celui des prophètes dont les paroles confirmèrent ce qui a été écrit avant eux. Et la prédication de l’apôtre Paul certifie que le vrai témoignage de l’Evangile est la confirmation DE CE QUI A ETE DECLARE DEVOIR ARRIVER DANS LE TÉMOIGNAGE DES PROPHÈTES ET DE MOÏSE. Deux témoignages à part ; mais qui concourent pourtant à la même Vérité. Ôtez donc la souillure de vos « nouvelles doctrines » de devant le peuple de Dieu !
N’avons-nous pas appris qu’Israël est assis dans la chaire de Moïse (Mat.23 :2) et non d’un quelconque autre prophète ? Car, ce Moïse n’est pas compté parmi les autres prophètes. Personne d’entre eux ne lui ressemblait. Parce que Moïse est seulement comparable à Jésus de Nazareth. Cependant, Jésus de Nazareth étant Le Christ Lui-même est plus grand que Moïse. Puisque toute la différence entre eux réside en ceci : Moïse est le serviteur fidèle établit sur la maison de Dieu tandis que Jésus-Christ est Le Fils établit sur Sa propre maison ; l’Héritier de toutes choses.
« Pour Moïse, il a été fidèle dans toute la maison de Dieu, comme serviteur, pour rendre témoignage de ce qui devait être annoncé; mais Christ l'est comme Fils sur sa maison… ». (Heb.3.5,6)
Moïse a rendu témoignage dans la maison de Dieu (Israël) de tout ce qui devait être annoncé. Tous les prophètes qui ont paru dans l’ancienne alliance prophétisèrent par Moïse. Ce qui est une figure dans la nouvelle alliance, où tous ceux que Dieu a établi: apôtres, prophètes, docteurs, pasteurs ou évangélistes prophétisent par Jésus-Christ. Si vous voyez donc quelqu’un vous dire qu’il est un ministre du message d’un prophète, éloignez-vous tout simplement de lui ! Ne touchez pas à cette souillure !

************************************