Les songes et visions et leurs interpretations

Je n’en viendrais pas aux visions et songes qu’auraient reçus un tel et un tel autre en ce jour touchant une particularité de sa vie. Mais, j’insiste sur le fait que Dieu ne peut se révéler à quelqu’un dans un songe ou vision qui contredit Sa propre Parole. Dieu ne fera JAMAIS cela !
Bien d’exemples dans la Bible confirment que les visions que tous les hommes de Dieu avaient reçu étaient en parfaite accord avec ce qui avait été annoncé avec antécédence par L’Eternel-Dieu, Lui-même.
Je prends pour commencer, Gen.46 :2-4 : Lorsque Dieu parla à Jacob dans une vision, Il lui révéla son exode en Egypte d’où Israël allait devenir une grande nation ; ainsi que la montée de sa descendance hors d’Egypte. Dieu lui affirma dans la vision que c’est Joseph son fils qui lui fermerait les yeux. Il est vrai que tout ce que Dieu annonça s’accomplit comme tel ; confirmant ainsi l’infaillibilité du Conseil de Dieu. Je veux mettre cependant l’accent ici, non pas sur l’accomplissement de ces faits qui, d’une manière générale, appartiennent aux générations futures de confirmer ; mais plutôt aux choses annoncées à un vrai prophète dans une génération donnée. Quoi donc ? En examinant de près la vision reçue par Jacob, nous confirmons que c’est en accord avec Le Conseil de Dieu car, la vision de Jacob atteste tout ce que Dieu avait dit à Abraham avant lui, dans une autre vision. Comparez Gen.15 :4, 5,13, 14,16 ; Gen.16 :10 et Gen.26 :4,5 d’avec Gen.46 :2-4 et confirmez avec moi que la vision de Jacob était en parfait accord avec ce que Dieu a annoncé à Ses serviteurs avant lui.
Un deuxième exemple en Ex.3 :3-15 : près de quatre générations après Jacob, Moïse reçoit une vision et entend la voix de Dieu. Mais, quelle révélation lui apporte l’Eternel-Dieu en ce jour? Comparez ce passage avec les autres cités dans le premier exemple et vous attesterez avec moi que la vision reçue par Moïse était aussi en parfaite accord avec ce qui a été dit par Dieu avant lui.
Car, des visions et songes, ce ne sont pas tous ceux qui en ont reçu qui sont regardés comme vrais prophètes de Dieu. Les Ecritures elles-mêmes nous parlent et mettent en garde contre des hommes qui se disent prophètes, reçoivent aussi des visions et des songes, mais sont des faux
Oui, nous croyons que Dieu se révèle à Ses prophètes dans des visions  et leurs parle dans des songes; comme Il l’a dit Lui-même (No.12 :6). Cependant NOUS ATTESTONS QUE TEL HOMME QUI SURGIT AU MILIEU DE NOUS, DANS UNE GENERATION DONNEE, EST UN VRAI PROPHETE DE DIEU : quand ce qu’il annonce est en parfaite accord avec ce qui a été dit ou annoncé par Dieu Lui-même, à d’autres prophètes avant lui. Or, tout ce qui a été annoncé avant nous est contenu dans les Ecritures, voila pourquoi nous défendons que ce que dit tel homme doive être en accord avec ce qui est écrit.
Le prédicateur William Branham abonde dans le même sens quand il dit dans Sa prédication, ceci :
«Et quand un prédicateur prêche, ce ne doit pas être seulement un petit passage ici, sur lequel il place toutes ses espérances ; il faut que la Bible entière reflète le message que cet homme prêche. C’est ça qu’il faut. Pas seulement un passage, et dire : « Eh bien, la Bible dit ceci ». Oh, bien sûr, elle dit beaucoup de choses. Mais vous devez présenter cela de sorte que tous les éléments forment un ensemble. Et quand l’Esprit de Dieu vient et entre dans la Parole, Il place tous ces éléments ensemble et reflète une seule grande Lumière, c’est Jésus-Christ. Amen».
C’est de cela que nous parlons. Voici ce que nous voulons que le peuple de Dieu comprenne : Il ne suffit pas seulement de dire que Dieu m’a parlé, il faut que TOUT ce que Dieu vous a dit soit en accord avec ce qui est écrit ; donc avec TOUS ce qui a été dit aux autres serviteurs de Dieu qui vous ont précédé. Il ne suffit pas de dire que j’ai reçu des visions, il faut que ces visions soit en accord avec les écritures. Si cela contredit les écritures : ce n’est pas Dieu qui a parlé. Souffrons que nous le disions ainsi. Car, il est écrit :
«Ce qui a été, c'est ce qui sera, et ce qui s'est fait, c'est ce qui se fera, il n'y a rien de nouveau sous le soleil. S'il est une chose dont on dise: Vois ceci, c'est nouveau! Cette chose existait déjà dans les siècles qui nous ont précédés. (Eccl.1.9,10). Ou encore :

«J'ai reconnu que tout ce que Dieu fait durera toujours, qu'il n'y a rien à y ajouter et rien à en retrancher, et que Dieu agit ainsi afin qu'on le craigne. Ce qui est a déjà été, et ce qui sera a déjà été, et Dieu ramène ce qui est passé». (Eccl.3.14,15)
Balaam ne recevait-il pas lui aussi des visions de l’Eternel, comme il l’affirme lui-même (No.24 :15,16) ? Dieu ne lui a-t-il pas parlé ? Oui, l’Eternel l’a fait. N’a-t-il pas prophétisé certaines choses vraies ? Oui, il l’a fait (ainsi comme le serpent l’a aussi fait avec Eve à Éden). Peut-on pourtant parler d’un vrai prophète de Dieu ? Non ! Il s’agit plutôt d’un devin (No.22 :7 ; Jos.13 :22)… un faux prophète, cupide, qui servait ses propres intérêts. Et, quand bien même dans certaines circonstances, il proféra les paroles de Dieu, il est écrit que : c’est la parole de Balaam qui encouragea la prostitution au milieu des fils d’Israël et les entraîna dans l’infidélité envers l’Eternel (No.31 :16). Et, dans la révélation que le Seigneur donna à Jean en Apoc.2 :14, il nous est clairement révélé aussi que c’est par son action et par son ministère que le peuple de Dieu fut entraîné dans l’idolâtrie.
Or, en lisant le livre de Nombres, du chapitre 22 jusqu’au 24 vous vous rendrez compte de la grande influence que ce faux prophète a exercé sur l’histoire du peuple de Dieu(les enfants d’Israël) à cette époque-là. De cette mauvaise, mais grande influence, Moïse a parlé. Josué après lui en fit référence. Néhémie et Michée… puis le Seigneur Lui-même à Pathmos. Ce qui a été c’est ce qui sera ! Aujourd’hui aussi ne vous étonnez pas de voir se lever au milieu de nous, des faux prophètes très influents, dont on parlera encore… et encore. Cependant, ne vous laissez pas influencer par ceux-là qui encouragent la prostitution spirituelle au milieu de l’Eglise du Christ en ce temps de la fin. Ne dites pas : « amen », à cette chose qui vous entraîne dans l’infidélité envers le Seigneur. Ne suivez pas ces faux adorateurs dans leur idolâtrie. Attachez-vous au Seigneur ; servez et adorez Jésus SEUL. 
J’ai suivi un autre prédicateur  qui disait dans son message, je cite: «être utilisé par Dieu ne veut forcement pas dire être approuvé par Dieu. Car, Dieu peut utiliser même le diable, cependant ce dernier ne sera jamais approuvé». Oui, Dieu est souverain dans Ses voies. Et, si vous avez bien compris les écritures de Deut.13 :3, Mat.24 :23-25 et aussi 1Cor.11 :19, vous saurez que Dieu permet la venue et l’action de ces faux christs et faux prophètes pour que les prophéties ou tout ce qui est écrit au sujet de la séduction et l’apostasie généralisée s’accomplissent. En ce moment, ceux qui sont approuvés seront manifestés. Mais, comment les reconnaître ? A ceci : c’est qui sont approuvés par Dieu sont ceux-là qui s’en tiennent à Sa Parole et restent attachés à Lui, malgré la séduction. Or, qui dit séduction veut dire aussi enchantement. Donc le charme que le serpent et sa doctrine ont exercé sur Eve se manifeste encore à ce jour pour tous ceux-là qui n’ont pas reçu l’amour de la Vérité, mais prennent plutôt plaisir à l’injustice.
En ce qui concerne la corruption a l’heure du cri au milieu de la nuit que je dénonce ici : Si un prophète se présente dans cette génération et qu’il vous dise que Dieu lui aurait révélé qu’il est la voix de Mat.25 :6 et EN MEME TEMPS, l’accomplissement de Apoc.12 :14, prenez garde à cette chose ; car Dieu ne peut dire ou faire telle chose.
Figurez-vous que je ne m’attaque pas à l’homme qui a dit cette chose. Non ! Je me dresse plutôt contre un enseignement qui est contre la Parole de Dieu ; me basant sur le témoignage des écritures. Car, tout celui qui est enseigné de Dieu sait que l’écriture de Mat.25 :6 s’accomplit dans l’Eglise avant l’enlèvement de l’Epouse qui s’accomplit en Mat.25 :10 avec l’entrée des vierges sages dans la salle des noces ; alors que Apoc.12 :14, se rapporte à ceux-là qui sont secourus pendant la grande tribulation. Donc, après l’enlèvement qui nous est représenté, symbolisé ou figuré une fois encore dans cette prophétie au verset 5. Car, si vous avez compris ce que veut dire : «Un temps, des temps et la moitié d’un temps », vous saurez que cela se rapporte aux trois ans et demi de la prophétie qui représentent la durée de la grande tribulation. Comme les confirme d’ailleurs d’autres écritures touchant la même prophétie, notamment en : Dan.7 :25 et 12 :7. «Un temps, des temps et la moitié d’un temps » qui représentent aussi les mille deux cents quatre-vingt-dix jours ; trois ans et demi ou quarante deux mois dans la prophétie de Apoc.11 :2 et 13 :5. Et qui sont ces saints qui sont livrés entre les mains de l’adversaire de Dieu ? Sinon tous ceux-là qui ne prennent pas part à la première résurrection. De ces choses, nous avons parlé longuement dans la prédication intitulée : La femme et le Dragon.
Maintenant, ma question à cette génération qui a cru et embrassé ces doctrines est simple : comment un serviteur peut recevoir un ministère qui commence avec ceux qui entendent l’enlèvement et se poursuit dans la grande tribulation ? Dieu peut faire cela… se contredire d’une manière si flagrante ? C’est à vous de juger ceux qui parlent à la lumière de ce qui est écrit. Il ne suffit pas seulement de recevoir des visions ; mais il faut que ces visions soient en accord avec les écritures. Pas, avec un seul passage de la Bible, mais plutôt avec toute la Bible.