Les prophètes de l’ancien testament

« Et il dit: Écoutez bien mes paroles! Lorsqu'il y aura parmi vous un prophète, c'est dans une vision que moi, l'Éternel, je me révélerai à lui, c'est dans un songe que je lui parlerai. (No.12 :6)
« Après avoir autrefois, à plusieurs reprises et de plusieurs manières, parlé à nos pères par les prophètes.. » (Heb. 1.1)

Qu’est-ce qu’un prophète ? Le mot « prophète » identifie tout celui qui ne dit rien par lui-même, mais parle plutôt à la place d’un autre. C’est un héraut donc, un messager, un annonciateur des choses qui lui ont été données de dire. Et si nous devons nous en tenir exclusivement à ce que dit la Bible, nous définirons « prophète de Dieu » comme celui à qui Dieu se révèle dans des visions et parle dans des songes (No.12 :6). Un homme qui ne produit rien de lui-même, mais qui poussé par le Saint-Esprit, devient dispensateur de ces choses que Dieu lui révèle pour parler ou agir de Sa part (1Pi.1 :10-12 ; 2Pi.1 :21) 
Le nom « Prophète » est appliqué aussi à une personne capable de voir l’avenir au présent ; et de prédire sur les choses qui ne se sont pas encore accomplies. Or, qui sonde le futur pour en parler avec une certitude absolue? Personne meilleur que Dieu Lui-même :
« J'annonce dès le commencement ce qui doit arriver, Et longtemps d'avance ce qui n'est pas encore accompli; Je dis: Mes arrêts subsisteront, Et j'exécuterai toute ma volonté ».(Es.46.10)
Oui, Seul Dieu connaît dès le commencement les choses qui doivent arriver; quand doivent-elles s’accomplir ; comment et par qui ? Quand bien même il est paru en Israël (et parmi les autres peuples de la terre aussi) des gens qui sondaient les esprits qui prédisaient l’avenir ; personne ne pouvait faire des prédictions comme Dieu et faire accomplir ces choses :
« Ainsi parle l'Éternel, roi d'Israël et son rédempteur, L'Éternel des armées: Je suis le premier et je suis le dernier, Et hors moi il n'y a point de Dieu. Qui a, comme moi, fait des prédictions (Qu'il le déclare et me le prouve!), Depuis que j'ai fondé le peuple ancien? Qu'ils annoncent l'avenir et ce qui doit arriver! » (Es.44.6, 7)
Or, dans les écritures, la colère de L’Eternel s’est manifestée plusieurs fois contre les esprits des devins et contre tous ceux-là qui, au lieu de consulter son Dieu, interrogeaient ces esprits pour leur prédire l’avenir (1Sam.28 :3, 8, 9 ; 2R.21 :6 ; 23 :24 ; 33 :6 ; Es.8 :19 ; 19 :3 ; 41 :22,23). Car, seul Dieu donne un avenir heureux à Son peuple. Aussi, L’Eternel interdit-Il à son peuple d’exercer le métier de devin, d’astrologue, d’augure, de magicien (Deut.18 :10).
Que faire donc, si on ne pouvait pas consulter ces esprits mauvais ? Sinon consulter Dieu Lui-même. Donc, si Dieu seul connaît l’avenir, c’est donc à Lui de le révéler à Son peuple ou à un homme. Et, comme on ne peut pas voir Dieu, on consultait Dieu par l’intermédiaire de l’homme de Son choix. Et, cet homme que Dieu utilise est celui qu’on appelle « prophète ». Mais voyons ce que dit la Bible à ce sujet en 1Sam.9: 9 :
« Autrefois en Israël, quand on allait consulter Dieu, on disait: Venez, et allons au voyant! Car celui qu'on appelle aujourd'hui le prophète s'appelait autrefois le voyant. »
Vous avez compris ? Pour consulter Dieu on allait vers le « voyant », c’est-à-dire : un homme auquel L’Eternel-Dieu avait doté d’un don surnaturel qui le rendait capable de « voir » l’avenir et d’en parler à l’homme… ou aux hommes de Sa part. Cet homme qui était « la bouche de Dieu » est celui qu’on appelle aujourd’hui « prophète ». Dans l’écriture ci-dessus, les enfants d’Israël n’appelaient pas Samuel : « le prophète », mais plutôt le « voyant » (1Sam.9 :11, 18,19 ; 1Chr.9 :22). Et, non seulement Samuel, mais Gad, le prophète, est aussi appelé « le voyant » (1Chr.21 :9 ; 2Sam.24 :11). En 2Chr.16 :7,10, Dieu envoya Sa parole au roi de Judá par Hanani, le « voyant ». En 2Chr.29 :25, les lévites sont établis dans la maison de Dieu : « selon l'ordre de David, de Gad le voyant du roi, et de Nathan, le prophète; car c'était un ordre de l'Éternel, transmis par ses prophètes. ». Donc, que ce soit Gad le voyant ou Nathan, le prophète ; ils sont tous regardés comme prophètes de l’Eternel. Toujours à la lumière des écritures, nous comprenons que, Dieu donnait donc des yeux aux voyants, et mettait des paroles dans la bouche des prophètes (Es.30 :10). Et il en parut bien d’autres encore… (2R.17 :13). C’est le cas de Zacharie, il était prophète ; cependant l’écriture dit qu’il avait l’intelligence des visions de Dieu(2Chr.26 :5). Dieu s’est aussi révélé dans des visions à des prophètes comme Esaïe (Es.21 :2) ; Ezéquiel (Ez.1 :1 ; 8 :3,4 ; 11 :24; etc.).
On les appelait au commencement « voyants », à cause de l’importance des visions et songes. Et, si nous voulons avoir la compréhension de la Vérité sur ces choses, nous nous reporterons aux propres paroles du Seigneur en No.12 :6 : « Et il dit: Écoutez bien mes paroles! Lorsqu'il y aura parmi vous un prophète, c'est dans une vision que moi, l'Éternel, je me révélerai à lui, c'est dans un songe que je lui parlerai. »
Donc, c’est vers ces hommes à qui L’Eternel donnait des visions et parlait dans des songes que les enfants d’Israël se dirigeaient pour connaître l’avenir que Dieu leur a réservé ; au lieu d’aller vers les esprits des devins. Oui, Dieu révélait Sa volonté à Israël par les « voyants » qu’on appelle aujourd’hui « prophètes ». Comme il est dit dans l’épître aux hébreux : « Après avoir autrefois, à plusieurs reprises et de plusieurs manières, parlé à nos pères par les prophètes.. » (Heb. 1.1)
 Et quand bien même il se leva plusieurs prophètes et voyants en Israël, leur mission nous est résumée dans l’écriture de 2R17 :13 :
« L'Éternel fit avertir Israël et Juda par tous ses prophètes, par tous les voyants, et leur dit: Revenez de vos mauvaises voies, et observez mes commandements et mes ordonnances, EN SUIVANT ENTIEREMENT LA LOI que j'ai prescrite à vos pères et que je vous ai envoyée par mes serviteurs les prophètes»
Donc, dans leurs messages, il y avait des avertissements pour que le peuple de Dieu se dévie des voies détournées que leur indiquaient les esprits trompeurs et des faux guides du peuple qui enseignaient des hérésies. Par le ministère des prophètes et des voyants, L’Eternel encourageait les enfants d’Israël à demeurer dans Ses commandements et ordonnances, en observant ENTIEREMENT la Loi que Dieu avait prescrite à leurs pères. Vous comprenez cela ? Car, c’est une figure pour aujourd’hui, où les vrais prophètes de Dieu doivent par leurs messages ou prédications ramener les enfants de Dieu dans l’Eglise, à observer les paroles du Seigneur Jésus-Christ ; selon la doctrine qui a été donnée à nos pères, à nous, (les apôtres donc) dès le commencement. De cela fait foi l’ordre de mission de Mat.28 :20 ; ainsi que la prédication de l’apôtre Jean en 1Jn.1 :1-4.
Aucun prophète… aucun voyant, serviteur de Dieu, n’a produit sa propre prophétie :
« Car ce n'est pas par une volonté d'homme qu'une prophétie a jamais été apportée, mais c'est poussés par le Saint Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu. (2Pi.1 21)
 Cependant, ne soyons pas naïfs, au point de penser que tous ceux qui recevaient des visions et prophétisaient étaient de Dieu. L’exemple de Balaam, le devin qui se faisait passer pour prophète, est de plus notoire. En vérité, il y avait aussi parmi les peuples, des faux voyants et des faux prophètes; des hommes aux yeux et à l’esprit assoupis et qui disaient des choses vaines (Es.29 :10 ; Mi.3 :7 ; Ez. 3 :6-23 ; 13 :6 ; 21 :29 ; 22 :28 ; Jer.14 :14 ; Lam.2 :14).

 

Les visions ou songes véritables ne sont donnés qu’aux prophètes ?

Nous formulerons la question d’une autre manière : Est-ce que tout celui qui reçoit un songe ou une vision de Dieu est forcément Son prophète ? Ou encore: Serait-ce que une vision véritable ne vient qu’à un prophète?
Remontons au commencement… la première fois que nous trouvons le mot « prophète », en Gen.20 :7, c’est Dieu Lui-même qui l’applique à Abraham, lorsqu’Il reprenait Abimélec. Abraham marchait avec Dieu, pouvait l’écouter parler, avoir des visions et des songes, etc. mais ce n’est pas cela qui fait de lui un prophète de Dieu. Abraham, fut prophète de Dieu, car Il était porteur d’un message d’espérance pour toute l’humanité (ou : toutes les familles de la terre) ; message dont peu des gens jusqu’à ce jour comprennent le sens : celui de la justification de l’homme par la foi en Dieu ; sans les œuvres. C’est à lui que fut annoncé premièrement le message du salut que Dieu avait préparé pour tous les peuples ; lorsqu’il lui fut dit : « Toutes les familles de la terre seront bénies en ta postérité »(Act.3 :25 ; Gal.3 :8).Voilà pourquoi Dieu dit à Abimélec qu’il est prophète. Or, ceci n’est pas applicable à tous les autres patriarches. Jacob aussi pouvait recevoir des visions (Gen.28 :12-16) ; tout comme Job aussi (Jb.7 :14) mais ils ne sont pas identifiés comme prophètes de Dieu dans les écritures. Car, ils n’étaient porteurs d’aucun message particulier dirigé aux hommes de leur époque ; ou d’autres encore.
Dans le nouveau testament, nous avons l’exemple de Zacharie, le père de Jean-Baptiste qui reçut l’ange du Seigneur dans une vision, dans le temple (Lc.1 :11-22), il était pourtant sacrificateur. Siméon n’est pas identifié comme prophète, pourtant il est clair que Dieu l’avait visité (Lc.2 :25.26). Donc, ce ne sont pas seulement des prophètes qui reçoivent des songes et visions. 
Détrompez-vous ! Cela ne veut absolument pas dire que tout celui qui reçoit une vision ou un songe dans laquelle Dieu lui parle devient automatiquement un prophète de Dieu. Non ! Sinon Abimeléc, roi de Guérar, le serait aussi ; puisqu’en Gen.20 : 3, il est écrit : « Alors Dieu apparut en songe à Abimélec pendant la nuit, et lui dit… ». Oui, Dieu lui apparut et lui parla, mais il n’était pas un prophète de Dieu, et… il ne l’est pas devenu après ce jour-là. Dieu se révéla au pharaon d’Egypte et lui montra dans une vision, la grande famine qui allait s’abattre sur la terre. Ce songe fut interprété par Joseph qui avait lui la compréhension des visions ; donc l’entendement de la volonté ou parole de Dieu. C’est la même chose avec le roi Nabuchodonosor à qui Dieu révéla dans des songes et visions plusieurs choses justes appartenant à un futur loin ; notamment dans la vision de la statue. Peut-on dire pour cela que Nabuchodonosor était prophète ? Non ! Il reçut les visions, mais c’est Daniel qui les interpréta. Pourquoi ? Parce que, personne ne connaît les choses de Dieu, sinon par l’Esprit de Dieu. Et que ce soit dans le cas de Joseph ou de Daniel, il s’agissait en Vérité de l’Esprit de Dieu à l’œuvre et non de l’homme en action ; comme le témoigne leur propre confession devant ces rois.
« Pharaon dit à Joseph: J'ai eu un songe. Personne ne peut l'expliquer; et j'ai appris que tu expliques un songe, après l'avoir entendu. Joseph répondit à Pharaon, en disant: Ce n'est pas moi! C’est Dieu qui donnera une réponse favorable à Pharaon. (Gen.41.15, 16)
« Alors le secret fut révélé à Daniel dans une vision pendant la nuit. Et Daniel bénit le Dieu des cieux. Daniel prit la parole et dit: Béni soit le nom de Dieu, d'éternité en éternité! A lui appartiennent la sagesse et la force. C'est lui qui change les temps et les circonstances, qui renverse et qui établit les rois, qui donne la sagesse aux sages et la science à ceux qui ont de l'intelligence. Il révèle ce qui est profond et caché, il connaît ce qui est dans les ténèbres, et la lumière demeure avec lui. (Dan.2 :19-22)
Considérez donc cela et comprenez que tout celui qui reçoit un songe ou une vision véritable de Dieu n’est pas forcément Son prophète. En Gen.41 :28, il est dit : « Dieu a fait connaître à Pharaon ce qu'il va faire ».Vous avez compris ? Dieu a révélé à Pharaon ce qu’Il va faire. Cependant, ce roi païen n’était, ni n’est devenu prophète après avoir reçu ce songe-là. Dans le livre de Daniel 2 :28, il est écrit : « il y a dans les cieux un Dieu qui révèle les secrets et qui a fait connaître au roi Nebucadnetsar ce qui arrivera dans la suite des temps ». Et au v.45, nous lisons ceci : « Le grand Dieu a fait connaître au roi ce qui doit arriver après cela. Le songe est véritable, et son explication est certaine. ». Vous comprenez ? Un roi païen reçoit de Dieu dans un songe la révélation de ce qui doit arriver. Le songe est véritable ; pourtant Nebucadnetsar n’est pas un prophète de Dieu ; ni avant, ni après le songe.
En Dan.2 :26, Arjoc dit au roi (parlant de Daniel) : « J’ai trouvé un homme qui donnera l’explication au roi »(v.25). Le roi demande à Daniel : « Es-tu capable de me faire connaître le songe que j'ai eu et son explication? » (v.26)Daniel répondit : « Ce que le roi demande est un secret que les sages, les astrologues, les magiciens et les devins, ne sont pas capables de découvrir au roi. Mais il y a dans les cieux un Dieu qui révèle les secrets… » (v.27, 28).
Quoi donc ? Une prophétie ? Dieu peut la donner à qui Il veut. Il en est de même des songes et visions. Cependant l’explication ou l’interprétation certaine appartient à Dieu et à Dieu, Seul. Et, quand Dieu veut expliquer ces choses, alors Il fait recours à Son prophète ; donc au porteur de la Parole : voilà celui qui parle de Sa part ; pour expliquer Son Conseil ; Ses desseins. Donc, vous ne pouvez pas reconnaître un prophète, sinon par la parole qui sort de Sa bouche et qui glorifie Dieu avant toutes choses ; et ensuite traduit la volonté divine en accord avec la Parole de Dieu. Maintenant, si vous vous butez a un conflit ou là où il y a contradiction entre ces choses (songes, visions) et la Parole de Dieu, soyez certains que ce n’est pas Dieu qui est à l’œuvre. C’est l’homme qui essaie de faire quelque chose de lui-même. On tombe ainsi dans les interprétations particulières de la Parole de Dieu qui engendrent toutes sortes des fables ; pour la ruine de ceux qui prêtent oreille à ces choses. La vraie prophétie doit avoir la signature de Dieu, dans l’annonce et dans l’interprétation de ce qui a été annoncé. Et toute cette chose doit s’harmoniser et s’encadrer, d’elle-même, dans le Conseil de Dieu. Et quand je dis qu’une vraie prophétie doit avoir la signature de Dieu dans son interprétation, je veux vraiment dire que l’interprétation de ces prophéties, visions et songes doit concorder, correspondre ou se conformer à la Parole de Dieu. Pas à ce que vous croyez être vrai, mais à ce qui est écrit. Et, lorsque je dis que toute cette chose doit s’harmoniser et s’encadrer, d’elle-même, dans le Conseil de Dieu ; j’entends par là que vous ne devez pas essayer de justifier cette chose à l’aide des écritures ; car, si cette chose est de Dieu, elle doit d’elle-même s’encadrer dans tout ce que Dieu a dit.
Mais… maintenant si vous avez un songe dont l’interprétation ne s’encadre nullement avec ce qui est dit  dans la Parole de Dieu ; c’est un rêve du genre de ceux qui naissent de la multitude d’occupations (Eccl.5 :3 (5 :2). Ne cherchez pas à interpréter cette illusion, vous donnerez court à une fausse doctrine. Il y a de la vanité dans tout cela (Eccl.5 :7 (5 :6)
En vérité, Dieu parle aux hommes par des songes et visions; comme il est écrit :
« Dieu parle cependant, tantôt d'une manière, Tantôt d'une autre, et l'on n'y prend point garde. Il parle par des songes, par des visions nocturnes, Quand les hommes sont livrés à un profond sommeil, Quand ils sont endormis sur leur couche. » (Jb.33.14, 15)
         Il peut parler à n’importe qui. Pas seulement aux prophètes. Quand quelqu’un vous dit que Dieu ne peut donner une vision qu’à un prophète, c’est en désaccord avec les écritures. C’est un faux enseignement. Selon, la Bible, Dieu parle aux hommes (en général) tantôt d’une manière, tantôt d’une autre. Et l’écriture compte les songes et visions, parmi les méthodes utilisées par Dieu pour s’approcher des hommes et leur parler. Quand ils sont livrés au sommeil, étendus sur leur couche, alors Dieu leur parle. Mais sont-ils tous prophètes ? NON ! Donc, ne venez pas dire : Dieu m’a parlé… j’ai reçu une vision ; donc je suis prophète.
Voyons certains exemples simples dans le nouveau testament :

Il me manquerait du temps pour parler de Philippe qui fut envoyé par l’Esprit pour amener l’eunuque éthiopien au salut. Et de bien d’autres encore… Tous sont-ils prophètes ? Non ! Cependant, ils prophétisèrent. Donc, quelqu’un peut avoir des visions et songes sans nécessairement être prophète. Tout comme quelqu’un peut prophétiser sans être forcément un prophète. Et si Dieu l’a ainsi décidé, tout le monde peut devenir prophète pendant un temps (No.11 :25-29). Les enfants de Dieu ne peuvent et ne doivent en principe pas perdre leur temps à discuter de ces choses-là. Parce que Dieu est souverain dans la dispensation de Ses grâces.
Il ne suffit pas aussi de dire : Dieu m’a dit ceci ou cela… Il m’a montré en vision ceci ou cela… Puis vous vous enflez d’arrogance et dans un élan de supériorité, vous vous dites : « Je suis un prophète ». Non ! Il faut d’abord vous demander : pourquoi Dieu vous parle ? Pourquoi il vous montre ceci ou cela ? Pour vous enfler d’orgueil ? Non ! Au contraire ! La lecture de Job 33, aux versets 16 et 17 nous révèle les mobiles de Dieu : 
« Alors il leur donne des avertissements. Et met le sceau à ses instructions, Afin de détourner l'homme du mal Et de le préserver de l'orgueil »
Vous comprendrez alors que c’est pour vous avertir que Dieu vous parle. On avertit qui ? Celui ou ceux dont le comportement enfreint, transgresse ou viole ce qui est regardé comme juste. Donc, Dieu avertit le méchant pour qu’il se détourne de ses mauvaises voies ; et avertit aussi le juste pour qu’il ne se dévie pas de sa justice pour pratiquer le mal (Ez.3 :19-21). Dieu vous parle pour sceller Ses instructions. C’est-à-dire, pour vous confirmer et affirmer dans Ses voies ; pour vous détourner du mal et vous préserver de l’orgueil ; donc de la chute. Mais, lorsque vous vous vantez d’avoir reçu des visions de Dieu et que celles-ci produisent sur vous les effets contraires aux objectifs de Dieu définis dans ces écritures. Alors, vous mentez contre la Vérité. Dieu ne vous a pas parlé. S’il vous parle, vous devez abandonner l’orgueil de la vie, vous détournez du mal et revenir dans Ses voies. Voilà !
Un prophète, non seulement reçoit les instructions de Dieu dans une vision ou un songe ; mais aussi l’ordre d’aller proclamer ou annoncer cela à un homme nommé ou à un groupe déterminé des personnes. Et, ce qu’il dit ou annonce doit d’abord glorifier Le Seigneur ; ensuite refléter Sa volonté, afin que tous les hommes prudents qui l’écoutent n’adorent pas le prophète qui parle ; mais se détourne du mal pour s’attacher à Dieu et L’adorer. Les paroles d’un vrai prophète de Dieu METTENT LE SCEAU SUR LES INSTRUCTIONS DIVINES. Amen, Amen et Amen ! Car, en Vérité, ce qui comptait aux yeux d’Israël ce n’était pas la voix des prophètes, mais plutôt la voix de l’Eternel dans la bouche de Ses serviteurs, les prophètes (Dan.9 :6,10)
Ne vous fiez donc pas à la philosophie religieuse de ces hommes qui vous brandissent leurs visions et songes comme justification de leur ministère, et par la suite, enflés d’un orgueil vain et mû par des pensées charnelles, vous détournent de la vocation ; donc de Christ (Col.2 :18).  Examinez plutôt si ce qu’ils disent glorifie et exalte Dieu d’abord ; et ensuite, si ces discours sont en parfaite accord avec ce qui est écrit.
Voilà ce que j’entends : en méditant ces écritures avec l’aide du Saint-Esprit, vous arriverez à la compréhension de ceci : en vérité, toute la prophétie dirigée aux nations païennes ou à leurs rois ; aux enfants d’Israël ou à leurs rois aussi… que ce soit par Esaïe ou Ezéquiel ; Jérémie ou Osée, Michée, etc. se résument en ceci : la vie pour ceux qui se détournent de leur mauvaise voie, reviennent au Seigneur et gardent Ses instructions ; et la mort pour tous ceux qui suivent la voie de la rébellion. Or, toutes ces prophéties traduisent ce que Moïse a prescrit :
« Vois, je mets aujourd'hui devant toi la vie et le bien, la mort et le mal. Car je te prescris aujourd'hui d'aimer l'Éternel, ton Dieu, de marcher dans ses voies, et d'observer ses commandements, ses lois et ses ordonnances, afin que tu vives et que tu multiplies, et que l'Éternel, ton Dieu, te bénisse dans le pays dont tu vas entrer en possession.
Mais si ton cœur se détourne, si tu n'obéis point, et si tu te laisses entraîner à te prosterner devant d'autres dieux et à les servir, je vous déclare aujourd'hui que vous périrez, que vous ne prolongerez point vos jours dans le pays dont vous allez entrer en possession, après avoir passé le Jourdain.
J'en prends aujourd'hui à témoin contre vous le ciel et la terre: j'ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie, afin que tu vives, toi et ta postérité, pour aimer l'Éternel, ton Dieu, pour obéir à sa voix, et pour t'attacher à lui: car de cela dépendent ta vie et la prolongation de tes jours, et c'est ainsi que tu pourras demeurer dans le pays que l'Éternel a juré de donner à tes pères, Abraham, Isaac et Jacob». (Deut.30 :15-20)
Je vous mets au défi de me citer un seul prophète qui aurait contredit Moïse par ses songes, visions ou révélations. AUCUN ! Car, ils ont tous dans leur prédication, confirmé les prescriptions et ordonnances que Dieu a donné à Moïse. Voilà la finalité de la prophétie : mettre un sceau sur les instructions divines. Un vrai prophète n’annonce que ce qui est dans la Parole de Dieu ; pour, justement, confirmer Dieu et Sa Parole au milieu de ceux de sa génération. Mais en attendant, sachez aujourd’hui que : tout celui qui reçoit une vision ou un songe n’est pas prophète. Et, sachez aussi que : ce ne sont pas seulement des prophètes qui reçoivent des songes et visions. Ne vous laissez donc pas séduire par un faux enseignement… une vaine philosophie qui ne s’appuie pas sur la Parole ou les Écritures!

*************************************