Les obstacles à notre foi

« Mais il ne pouvait y parvenir, à cause de la foule, car il était de petite taille. » (Lc.19 :3)

         Zachée nous fait une claire démonstration de sa violence à s’emparer du Royaume des cieux en surmontant deux obstacles capitaux : Sa petite taille d’abord qui l’empêchait de voir Jésus à cause de la multitude autour de lui ; et de deux, le mépris de la haute société à cause de sa haute condition sociale, en grimpant sur un arbre au vu et au su de tous. Lui, l’honorable Zachée ; l’un des hommes les plus riches et les plus importants de sa ville.
         Combien d’obstacles se dressent aujourd’hui devant notre foi à cause de la multitude qui nous entoure ? Combien ont font naufrage à la foi ; passant à côté du Plan de Dieu pour le Salut, à cause des difficultés de la vie… les soucis du siècle présent, maladies, nudité, faim, insuccès dans les affaires ou projets, etc. ?
Combien à ce jour sont incapables d’obéir à la foi, par la Parole de Vérité (bien que l’ayant connue) à cause de leur position sociale, l’influence du milieu et des amis, etc. ?
Zachée, tout comme Moïse en son temps accepta la honte ou l’opprobre de suivre et servir Jésus-Christ. Et, c’est ainsi que tous les élus, jusqu’à ce jour, feront au jour de la visitation.
Oui ! En prenant la courageuse décision de grimper sur cet arbre-là, il ne s’importa nullement de la moquerie, ni des critiques ou commentaires de ces concitoyens face à sa conduite. Zachée, par la foi, renonça ce jour-là à la jouissance du péché et regarda l’opprobre du Christ comme une richesse beaucoup plus grande que les trésors qu’il s’était amassé au cours de sa vie ; à la limite de la malhonnêteté et de l’égoïsme.
Considérons avec attention la démarche de cet homme à la recherche du salut : il courut pour voir Jésus. Chercha-t-il pour autant refuge dans une synagogue… une religion ? NON ! Car, le salut est différent de la religion ! Quelque chose lui disait que le salut ne se trouvait pas dans sa synagogue, mais plutôt en Jésus, qu’on appelait le Christ. Aussi, il courut à la rencontre du prédicateur du jour. Il voulait écouter la Parole de l’heure… manger la manne cachée, après toutes des longues années de sa vie passées à écouter des discours des prédicateurs religieux de Jéricho. Il courut donc en avant et monta sur cet arbre pour voir Jésus. 
Que Dieu aide aussi les élus à comprendre en ce jour que, le salut ne se trouve pas dans notre église, dénomination, communauté ou groupement religieux ; mais plutôt, en Jésus-Christ. Car, il n’y a de salut en aucun autre nom (Act.4 :12).
Or, ce que bien des gens ne voient ni ne comprennent en Jésus, c’est que : selon ce qui est révélé dans la prophétie « son nom s'appelle: "La Parole de Dieu" (Apoc.19 :13). Et, toujours selon le témoignage de l’Ecriture, Il est dans Sa Nature : la Parole qui était au commencement avec Dieu, qui était Dieu, et qui a été faite chair  (Jn.1 :1, 2,14). Aujourd’hui, nombreux sont ceux-là qui accourent vers des églises à la recherche de la vie éternelle ; mais ne veulent pas venir à Christ, ni recevoir et croire en Sa Parole pour avoir la Vie (Jn.5 :39.40).
Peu importe le temps que vous avez passé à écouter des discours d’hommes, basés sur la sagesse humaine et l’intellectualisme religieux, nous vous invitons à travers cette prédication à faire comme Zachée : aller à la rencontre du salut.
Jn.6 : 65-68 : « Et il dit: C'est pour cela que je vous ai dit que nul ne peut venir à moi, à moins qu'il ne lui soit donné du Père. Dès lors plusieurs de ses disciples se retirèrent; et ils ne marchaient plus avec lui. Jésus donc dit aux douze: Et vous, voulez-vous aussi vous en aller? Simon Pierre lui répondit: Seigneur, auprès de qui nous en irions-nous? Tu as les paroles de la vie éternelle »

Chers frères, ne lisez pas distraitement la Bible, lisez-la sous la puissance du Saint-Esprit… et vous comprendrez qu’une seule phrase, un seul petit mot, peut accomplir le miracle du salut, et changer toute votre vie. Simon Pierre répondant à Jésus ne dit nullement : « où irons-nous ?» comme beaucoup de gens tentent d’interpréter cette écriture. Il dit plutôt : « à qui nous en irions-nous ?». Voyez-vous ? Il est ici question de l’héritage du salut pour la vie éternelle. Or, le salut et la vie éternelle ne se trouvent pas dans un lieu donné (église, temples, etc.), aussi l’apôtre Pierre ne demande pas : où irions-nous? Tout celui qui a été enseigné de Dieu sait que le salut est personnifié, en Celui-là même qui donne la vie éternelle à tout celui qui accourt auprès de Lui et, en Lui, cherche refuge. Son Nom ? Jésus-Christ !
Jn.3:16:“Dieu a tant aimé le monde, qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu'il ait la vie éternelle“

C’est ici la Vérité… simple et primaire. Et de surcroit, révélé dans la propre bouche du Seigneur Jésus. Comment pouvez-vous aujourd’hui enseigner aux hommes et tenter de nous persuader que le salut est exclusivement réservé à ceux qui fréquentent votre religion, dénomination ou organisation religieuse.
Tout élu de Dieu sait que le salut n’est pas l’affaire d’une religion, mais de Dieu. Aussi, Pierre demanda : auprès de qui nous en irions-nous? Et, à cette question tout élu de Dieu connait la réponse : à Jésus-Christ. Car, c’est Lui le Dieu véritable et la vie éternelle.
Pierre et tous ceux qui sont restés auprès de Jésus avait reçu de Dieu la révélation de la Vérité, aussi restèrent-ils attachés à Jésus («personne ne peut venir à moi si le Père qui m’a envoyé ne l’attire… Quiconque a entendu le Père et a appris de lui vient à moi.)
Zachée (comme du reste tous les fils de la promesse) avait aussi ce témoignage en lui-même. Voilà pourquoi il courut à la rencontre de Jésus.
1Jn.5 :10-13, 20 « Celui qui croit au Fils de Dieu, a le témoignage au-dedans de lui-même; celui qui ne croit pas Dieu, l'a fait menteur, car il n'a pas cru au témoignage que Dieu a rendu au sujet de son Fils. Et c'est ici le témoignage: QUE DIEU NOUS A DONNE LA VIE ETERNELLE, ET CETTE VIE EST DANS SON FILS (pas dans une église ou religion): Celui qui a le Fils a la vie, celui qui n'a pas le Fils de Dieu n'a pas la vie. Je vous ai écrit ces choses afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle, vous qui croyez au nom du Fils de Dieu (…) Or nous savons que le Fils de Dieu est venu, et il nous a donné une intelligence afin que nous connaissions le Véritable, et nous sommes dans le Véritable, savoir dans son Fils Jésus Christ: lui est le Dieu véritable et la vie éternelle. »
Je parle donc ici de la foi pour le salut. Alors qu’à ce jour, dans les églises on ne parle de la foi qu’en relation à ce que Dieu peut faire pour nous, ou nous donner. Matériellement bien sûr ! C’est un faux entendement du Conseil de Dieu. Que Dieu vous aide à comprendre !

-------------------------------------------