LE VÉRITABLE ADORATEUR LE RENIA

Dans le deuxième scénario, nous trouvons Pierre... pas le méchant ; le faux adorateur, mais le bon.
Cependant, Jésus lui dit: "Vous trébucherez tous, cette nuit, à cause de moi". Le Seigneur ne parle plus de trahison ici, mais plutôt, de ces gens qui se scandalisent de la vérité ; des gens qui ont peur de proclamer leur foi et ont honte de la vérité ; de ceux-là qui ne sont pas en mesure de confesser la vérité devant les hommes, à cause de la peur qu’ils ont des hommes.
                      N'est-il pas écrit: «Je frapperai le berger et les brebis du troupeau seront dispersées»? (Mat.26: 31). Aujourd'hui aussi, comme dans les dernières heures de Jésus ... en cette nuit de tous les événements, le diable s’est tellement attaqué au Verbe divin ou la Parole de Dieu (car c'est ici l’essence véritable du Nom de Jésus - Apoc.19:13). Jésus-Christ et Sa doctrine (Parole) ont été tellement banalisés et livrés à la honte que certains disciples, bien que croyant en cette Parole de Vérité, ont cependant honte de s’assumer comme tel. Pourquoi? Ils ont honte de Jésus devant les hommes. La Vérité de la Parole est devenue un véritable scandale auquel se heurtent beaucoup de gens aujourd'hui. Comme Pierre cette nuit-là.
Pourtant, Pierre dit à Jésus: "Même si tous trébuchent à cause de toi, ce ne sera jamais mon cas." Quoi donc ? « Bien que certains ayant peur ou crainte de parler selon la Vérité, cela ne sera pas le cas pour moi ... Je suis prêt à mourir avec vous ... prêt à mourir pour la cause de la Vérité» semblait dire Pierre. Mais le Seigneur Jésus savait fort bien qu’il était question en cette nuit-là, d’une heure de tentation qui allait venir pour éprouver tous les habitants de la terre ; qu'ils soient religieux ou non ; qu'il s'agisse d'un véritable adorateur, ou pas. Cette nuit-là, la foi de tout le monde allait être mise à l'épreuve... un moment de faiblesse pour tous, comme il était écrit. Aussi, face aux arguments de Pierre, Jésus lui dit: Jésus lui dit: «Je te le dis en vérité, cette nuit même (dans laquelle se manifestait aussi la vraie nature de Judas), avant que le coq chante, trois fois tu me renieras." (V. 34).
Considérez ceci (et je le répète) qu’il ne s’agit nullement de deux nuits différentes, mais d’une seule. Voici pourquoi, je parle de la nuit où tout arriva. Parce que, c’est en cette même nuit dans laquelle le Fils de l'homme est trahi par le faux adorateur, que même les enfants de Dieu se scandalisent et abandonnent la voie de la Vérité.
Aujourd'hui aussi, arrivée à la fin des temps, l'Eglise vit sa nuit d'angoisse. Ce n'est pas une nuit naturelle comme du temps de Jésus, comme je l’ai déjà souligné ; car, je parle plutôt ici d'une nuit spirituelle qui caractérise l'absence de la vraie lumière. Car, en vérité, la lumière s’est éteinte! Et, la Parole de Dieu représente la vraie lumière. Cette Parole était avec Dieu et était Dieu. Elle est la lumière véritable qui, en entrant dans le monde, éclaire à tout homme (Ps.119: 105; Jn.1: 9). Et, lorsque les hommes rejettent cette Parole, ils rejettent alors la Lumière et plongent dans l'obscurité et les ténèbres.
Et comme le dit la prophétie de Es.60:1,2, l’obscurité profonde enveloppe les peuples et les ténèbres recouvrent la terre. La nuit représente donc pour nous, le temps de la grande apostasie qui s’est installée sur toute la terre. Temps pendant lequel certains, bien que connaissant la Vérité, la massacre et crucifie pour leur part ; tandis que d'autres, par crainte et peur (vu que la Vérité de l'Evangile du Christ est devenue une chose honteuse et un sujet de scandale dans le monde d’aujourd’hui) essayent de dissimuler leur foi devant les hommes.
Pierre ne parlait pourtant ni en mal ; ni contre la vérité ce soir-là. Envahit par la crainte, il sentit tout simplement peur d'avouer publiquement sa foi dans cette Vérité qu'il croyait, face à une foule incrédule en colère. Peut-être, arriva-t-il à penser un instant que la puissance du Fils de l'homme finirait par se manifester en dernière instance et les délivrerait à tous. Peut-être croyait-il en un miracle de la dernière heure qui lui permettrait d’attester publiquement qu'il était l’un des disciples de ce Grand prophète : le Messie. Ce que Pierre ignorait, ce que la parole prophétique parlait d’une heure de tentation qui viendrait pour mettre tout le monde à l’épreuve: les bons comme les méchants.
"Quand le Fils de l'homme viendra trouvera-t-il la foi sur la terre? " (Lc.18: 8).
Aujourd'hui encore, cette génération adultère dit: "Que Dieu fasse un miracle pour que nous croyions en la Vérité". D'autres encore (les bons cette fois) pourraient même penser : "Que Dieu fasse un miracle pour prouver au monde qu’Il est de notre côté." Que non! Le plus grand miracle que Dieu peut faire dans la vie d'un homme c’est de lui donner la foi pour le salut ... une place dans le royaume des cieux. Oui, ça c'est le plus grand miracle.
Retenons qu’en cette nuit où tout arriva, tandis que le faux adorateur figuré par Judas, vaincu par le matérialisme trahi la Vérité, le vrai adorateur figuré par Pierre se scandalisa et nia cette même Vérité devant les hommes.
Prêtons donc attention à ces vérités qui nous sont faites ici en figure, pour notre instruction, nous qui sommes parvenus à la fin des temps : quand Jésus fut arrêté, Pierre le suivit. Jusqu’où? Jusqu'à la maison du Souverain Sacrificateur... il entra donc dans cette cour-là et s'assit.
Mais, considérez que dans cette maison-là (celle du souverain sacrificateur) et en cette nuit-là, on ne prêchait pas la Vérité. Non! Pierre était assis parmi les railleurs ; entouré par des moqueurs. Où? Dans la maison du souverain sacrificateur, le grand chef religieux. Celui qui était considéré par tous comme étant le représentant suprême et le serviteur de Dieu. Celui qui, soi-disant, parlait de la part de Dieu. C’était donc dans cette maison-là, que Pierre vu, pour la première fois, Celui qui est la Vérité être victime de violences physiques. On s’est moqué de Lui, ridiculisé, offensé ... enfin. Dans la maison de Caïphe le Grand Prêtre! Et cette nuit-là ... dans cette maison et dans cette cour-là se levèrent beaucoup de faux témoins contre Jésus ; contre la Vérité. Afin de l'anéantir; de TUER LA VÉRITÉ DE DIEU (Mat.21: 59).
Nous parlons ici d'une seule nuit où tout ceci arriva: d’abord la trahison, et maintenant cette Vérité qui est manifestement maltraitée, massacrée aux yeux du véritable adorateur. Et, n’oublions pas que cela ne se produit pas dans la maison du roi ou de tout autre prince de la terre ; mais le scandale a lieu dans la maison de souverain sacrificateur : le grand prêtre. Voici exactement ce qui se passe aujourd'hui: LA VÉRITÉ DE DIEU EST PRISONNIÈRE DES RELIGION DES HOMMES ET DE SES LEADERS OU PRINCES.
Et Pierre, disciple de la Vérité, s’assis au milieu de ces religieux qui se moquaient de cette doctrine en laquelle il croyait, lui. Comment pouvez-vous alors prétendre préserver votre foi et défendre la Vérité dans ces conditions-là? C'est impossible!
N'est-il pas écrit: «Heureux l'homme qui ne suis pas le conseil des méchants, qui ne s’arrête pas sur la voie des pécheurs et ne s’assied pas en compagnie des moqueurs»? (Ps.1:1) N'est-il pas écrit que: «les mauvaises compagnies corrompent les bonnes moeurs"? (1Cor.15: 33)
Aussi est-il encore écrit: "Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. En effet, quelle relation y a-t-il entre la justice et le mal? Ou qu’y a-t-il en commun entre la lumière et les ténèbres? Quel accord y a-t-il entre Christ et le diable? Ou quelle part le croyant a-t-il avec l'incroyant? Quel rapport peut-il avoir entre le temple de Dieu et les idoles? En effet, vous êtes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l’a dit: "J’habiterai et je marcherai au milieu d’eux, je serai leur Dieu et ils seront mon peuple." C'est pourquoi, sortez du milieu d'eux, et séparez-vous, dit le Seigneur, ne touchez pas à ce qui est impur et je vous accueillerai. Je serai pour vous un père, et vous serez pour moi des fils et des filles, dit le Seigneur Tout-Puissant (2Cor.6: 14, 18).
Cette nuit-là, Pierre a vu se lever beaucoup de faux témoins contre Jésus ; bouleversant la doctrine du Christ. Aujourd'hui, nous assistons au même scénario: de nombreuses voix se sont levées dans l'église et ont témoigné contre la Vérité. Ils ont profané le temple de Dieu et ont détourné plusieurs âmes de la vocation céleste ; éveillant toutes sortes des passions charnelles et désirs impurs auprès de ceux qui les écoutent. C'est en ceci que nous savons que c'est la dernière heure pour l'Eglise: des nombreuses fausses voix se sont levées pour contrarier la Vérité en ce jour.
Mais, qui a cru à ce qui nous a été annoncé?
Il y a autre chose dans la figure de Pierre : il assista, comme nous le faisons aujourd'hui, au combat entre la religion des hommes et la Vérité de Dieu. Quoi donc ? Après s’être opposé à la Vérité, le diable se dirigea ensuite contre les disciples de cette Vérité. Et, se tournant vers Pierre: «Toi aussi, tu étais avec Jésus le Galiléen », dit la religieuse à l'adorateur. "Je ne sais pas ce que tu veux dire." Une autre dit encore: «Cet homme aussi était avec Jésus de Nazareth ». "Je ne connais pas cet homme!" Enfin apparu un groupe de religieux dont la maison du chef, servait de prison à Jésus (la Vérité de Dieu): «Certainement, toi aussi tu fais partie de ces gens-là, car ton langage te fait reconnaître ». (Vous avez pu noter ici que le langage de l’adorateur est différent de celui du religieux? Ce n'est cependant pas un problème de grammaire ou du vocabulaire, mais plutôt de la confession).
La nuit du scandale! Pierre nia avec serment et jura en lançant des malédictions: «Je ne connais pas cet homme". Combien à ce jour ressentent la même peur que Pierre face à l’adversité et aux contradicteurs? Combien aujourd’hui reculent lorsqu’ils sont confrontés à la pression de ce monde extrêmement religieux dans lequel nous vivons, mais qui renie la saine doctrine qui est selon la Vérité de Dieu révélée aux hommes? Miséricorde! Que Dieu ait compassion de nous!
Le reniement de Pierre accomplissait la prophétie de la Parole de Christ (Mat.26:31,34) ; de même que l'apostasie des derniers jours est aussi l'accomplissement des prophéties de la Parole de Dieu. Et au milieu de cette apostasie, nous avons deux groupes: un groupe de ceux qui massacrent et maintiennent prisonnière ou captive la Vérité de Dieu et un autre composé de ceux-là qui ont peur et honte d’affirmer leur identité en tant que disciples du Christ ; se vexant de Jésus et de Sa parole devant les hommes.
Et quelle fut la fin du faux adorateur? Peut-être que Judas pensa: «Je vais récupérer cet argent (le prix ou salaire du péché, tout comme Balaam), puis Jésus fera un miracle pour s'en tirer, et on en sortira tous gagnant." Que non! Le salaire du péché c'est la mort!
Il est écrit: «Le Fils de l'homme s'en va, conformément à ce qui est écrit à son sujet, mais malheur à l'homme par qui le Fils de l'homme est trahi!». Telle fut la fin de Judas, ainsi en sera-t-il aussi de ces anti-christs qui ont surgi au milieu de nous. Malheur donc, à ces hommes qui combattent la Vérité, font blasphémer les voies du Seigneur et livre le nom du Christ à l'opprobre parmi les nations. Peu importe la puissance, la grandeur, la gloire ou la notoriété de ces chefs religieux, ainsi que la multitude de ceux qui adhèrent à ces religions, il est écrit: "Malheur à eux"! Tout comme Judas, ils ne pourront point échapper à cette mort ignominieuse qui les attendent, lorsque tout sera consommé.
Judas ne voulait-il pas rembourser l'argent du péché? Cependant, même ses complices ne l'acceptèrent pas. Quoi donc? Tout comme pour le profane Esaü, le repentit tardif n'eut aucun effet ; aussi, il n'y aura pas de paix pour les méchants. Dieu honore ceux qui l'honorent et méprise ceux qui Le méprisent.
Toutefois, à Pierre (le vrai adorateur) il fut dit: "Avant que le coq chante, trois fois tu me renieras."
Le coq ne chante-t-il pas pour annoncer la fin de la nuit ? Le Seigneur Jésus dit: "cette nuit même, avant que le coq chante"
La nuit où tout arriva! Pierre venait de renier le Seigneur trois fois selon la prophétie de Jésus, et selon cette même prophétie, le coq chanta cette nuit-là. Qu'est-ce que cela signifie pour nous?

***************************************