LE MYSTÈRE DE L'INIQUITÉ

   
Le Seigneur Jésus, parlant au sujet des derniers jours et de Son avènement, fait référence au mensonge et à la croissance de l'iniquité dans le milieu des adorateurs qui refroidira l'amour de plusieurs (Mat.24:11-12). À son tour, l'apôtre Paul divinement inspiré et prophétisant aussi au sujet de ces jours qui précèdent la venue du Seigneur Jésus et de l'enlèvement de l'Église (notre réunion avec Lui), avertit que ceci n’arrivera pas, sans que l'apostasie ne soit arrivée auparavant,  et que l'on ait vu paraître l’homme du péché ou le fils de la perdition:  "qui s'élève au-dessus de tout ce qu’on appelle Dieu ou de ce qu’on adore, jusqu'à s'asseoir dans le temple de Dieu, se proclamant lui-même Dieu" (2Thes. 2:1-12). La vérité nous enseigne que l'esprit de cet homme qui est l’Anti- Christ, opère déjà, depuis les premiers moments de l'église, et est révélé dans tout ceux qui ne reçoivent pas la vérité annoncée par le Seigneur Jésus Christ à travers Ses serviteurs tout au long des siècles; mais bien au contraire, prennent plaisir à l'injustice.    
Dans l'église, nous assistons à un vrai duel entre l'Esprit du Christ qui opère par le mystère de la piété, et l'esprit anti-christ qui opère par le mystère de l'iniquité. Nous avons ainsi d’un côté, le mystère de la pitié qui, par le CULTE du DIEU RÉVÉLÉ, agit dans la vraie semence (les fils du Royaume) et produit la foi qui vient de ce qu’on entend le message de la Parole de Dieu selon les promesses qui s’accomplissent dans les temps marqués d’avance par la prophétie. Promesses manifestées par les ministères des véritables serviteurs de Dieu ; justifiés par l'Esprit au temps convenable. De l’autre côté, le mystère du péché opère dans la fausse semence à travers du CULTE ORGANISÉ qui s’élève et s'oppose contre l’œuvre de Dieu révélé au temps opportun. Exaltant  ses propres convictions basées sur des dogmes imposés par les hommes, aux âmes mal affermies dans la vérité, comme s’il s’agissait de la vraie adoration.    
Ces deux esprits sont facilement reconnaissables: L'Esprit du Christ se dépouille de toute gloire et, couvert d'humilité, enseigne la vérité avec amour; pendant que l'esprit de l'Anti-christ se couvre de gloire, et parle avec arrogance comme s’il s’agissait de Dieu Lui-même ; enseignant des mensonges au moyen des dogmes, rites et credos, dans un système organisé d'adoration qui se dresse contre tout ce qui fait l'objet du culte du Dieu vivant et véritable. Un système qui s'oppose aux révélations de Dieu, dans la réalisation de Ses promesses, et combat les héritiers des mêmes.   
Parlant encore à propos de l'erreur et de l'accroissement de l'iniquité, nous avons dans l’écriture d’Exode 32, une illustration parfaite de ce qui se passe aujourd'hui dans les églises: Moïse - le type du Christ – qui appela le peuple de Dieu hors de l'Egypte, alla à la montagne à la rencontre de Dieu, comme Christ dans la maison du Père, pour nous préparer une place. Sur la terre, l'impatience triompha de la foi, et Israël corrompu par les cultes des peuples qui les entouraient, et par l'influence des foules mélangées qui sortirent avec eux d’Egypte, se dressa contre le culte du Dieu d'Israël, et fit pression sur Aaron qui changea le culte dans le désert. L'abandon de la foi dans le culte du Dieu révélé donna libre cours au culte organisé autour du veau d'or, adoré à la place du Vrai Auteur du Salut. Le sacrificateur convoqua une fête (culte) au Seigneur, mais en réalité, ce jour-là, on adora un faux dieu à Sa place. Une méditation profonde de ce qui s'est passé avec Israël dans le désert, nous donnera la lumière nécessaire, pour comprendre le mystère du péché dans sa manifestation. Cependant, la vraie définition de l'apostasie nous est donnée par le Dieu, Lui-même, aux versets 7 et 8:   
1. « Ton peuple, que tu as fait sortir du pays d’Egypte, s’est corrompu »: Le peuple séduit par les fables des nations environnantes, a oublié les avertissements du Seigneur contenus dans la loi de Moïse, et a imité les abominations de ces gens que Dieu avait rejeté de devant Lui (Ex.23:23, 24, 32, 33, etc.). C’est la même chose qui s’est passé dans toutes les générations ou âges de l'Église. Chaque fois que l'église tombait dans le formalisme, Dieu envoyait Son Esprit, porteur d'un message qui devrait ramener la foi des églises dans les écritures. Mais, après le départ de ces envoyés de Dieu, les adorateurs imitaient la dépravation des cultes organisés qui les entouraient et tombaient de nouveau dans le formalisme par le conformisme. La Bible avertit : « Car il viendra un temps (dans chaque âge) où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine ; mais, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule des docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l’oreille de la vérité, et se TOURNERONT VERS LES FABLES » (2Tim.4:3,4).
Paul dit: « Je vous ai fiancés à UN Seul Époux, pour vous présenter à CHRIST comme une vierge pure. Toutefois, de même que le serpent séduisit Ève par sa ruse, je crains que VOS PENSEES NE SE CORROMPENT… » (2Cor.11:2,3). Ce sont ces fables donc, que nous écoutons à la place de la prédication de l'Évangile dans tous ces rassemblements qui se sont éloignés de la simplicité à l’égard du Christ, et ont fini par recevoir un autre esprit pour prêcher un autre Évangile (ou message) ; annoncer un autre Jésus, à la ressemblance de créature qui est regardé comme le fondateur d’une église déterminée, et qui devient l’un des objets de son culte et partie intégrante de "son" salut. Voici  le "veau d'or" qui caractérise le système d'adoration anti-christ.    
Quand est-ce que la corruption se confirme? Quand les gens sortent de la révélation des desseins de Dieu – ou marche sans elle - (Prov.29:18). Il est important de remarquer ici que la corruption a eu lieu hors de l'Egypte ; c’est qui est une figure de ceux-là qui tombent sur le chemin du salut. Après avoir abandonné le monde et ses réalités, ils trébuchent cette fois-ci dans la Parole de Dieu. Les apostats confessent aussi Jésus: "Seigneur, Seigneur", cependant, ils ne pourront pas entrer dans le Royaume de Dieu.  
 Privée de la grâce de Dieu, l'Église est placée sous la malédiction. Elle travaille pour le feu et se fatigue pour la vanité. Il n'y a point de justice ; point de droiture, les gens prennent des sentiers détournés. La vérité trébuche publiquement, et le salut ne nous atteint plus. La prophétie d'Ésaïe 59 s’accomplit pleinement dans cette église apostate.
2.  "Ils se sont promptement écartés de la voie que je leur avais prescrite ": Israël dans le désert a élevé un idole et l'a adoré comme s’il s’agissait du Seigneur, lui donnant la gloire réservée au Seul Sauveur (Celui qui les a vraiment tirés de la terre de l'Egypte). Comme quelque part, l'apôtre Paul dit: "Je m’étonnes que vous vous détourniez si promptement de celui qui vous a appelés par la grâce du Christ pour passer à un autre Évangile". Un Évangile qui exalte la créature, donnant lieu à des cultes de personnalités et d'images adorées. C'EST CE QUE NOUS APPELONS DE L’"IDOLÂTRIE". Jésus dit: "Je suis le chemin, la vérité et la vie, nul ne vient au Père QUE PAR MOI". Que dirions-nous donc de tout homme qui nous est présenté dans l'église comme étant le chemin qui mène au salut, ou, à la maison du Père? C’est un anti-christ. Et, en cette dernière heure, plusieurs anti-christs ont paru au milieu de nous. Que dirions-nous alors à l’égard de ceux qui enseigne que personne ne peut hériter le royaume des cieux, s’il ne croit en « untel » ou ne fait partie d’une dénomination caractéristique? Sinon des ANATHÈMES qui annoncent un "autre" Évangile, en nous présentent un "autre" Jésus. Eloignez-vous de tels hommes! Ce qui est arrivé lorsque Moïse est revenu de la montagne est une illustration parfaite de ce qui se passera quand Jésus viendra: les justes seront mis à l'écart, séparés des méchants ; et chacun recevra selon ses oeuvres (Apoc.22:12).    
Il est important pour nous, de tenir en compte cet avertissement du Seigneur: «J’effacerai de Mon livre celui qui a péché contre moi" (Ex.32:32). Considérons donc la sévérité de Dieu, afin que nous ne soyons pas trop sages à nos propres yeux et orgueilleux, en prétendant être ce que nous ne sommes pas. Si Dieu, n'a pas épargné les branches naturelles (Israël) pour s’être dévié de Sa Voie, pourquoi serions-nous sauvé si nous marchons dans la perversité, après avoir reçu la connaissance de la Vérité par la révélation de Jésus. Il n'existe pas un autre Évangile ou message; ministère ou onction, en-dehors de ce qui est révélé dans les écritures. Il existe seulement des gens qui, animées par l'esprit anti-christ (ennemi de la vérité), reversent l'Évangile de la gloire du Christ et veulent nous conduire dans l'idolâtrie : dans l’adoration de ceux qui nous sont présentés dans ces cultes comme co-auteurs du salut (les "dieux" qui nous ont tirés du monde"). Para la ruine des âmes mal affermies. Car, c’est à cause de ces choses, que l'Esprit de Dieu ne demeure pas toujours sur l'homme qui, n’est que chair.   
Jésus a dit: "Ce qui arriva du temps de Noé, arrivera à la venue du Fils de l’homme... ". Y a-t-il quelque chose de nouveau sous le soleil? Non ! Ce qui a été c’est ce qui sera. Aujourd'hui, le même esprit d’égarement opère au milieu de nous: pour la corruption de toute chair. Mais, observez cette chose: à l’époque, lorsque Moïse monta dans la présence de Dieu, personne ne connaissait le jour de son retour, de même qu'aujourd'hui, personne ne connaît celui de la venue du Christ. Mais, quand le peuple se corrompait sur la terre, Moïse s’apprêtait à descendre de la montagne. Et, vous aussi, quand vous verrez toutes ces choses arriver au milieu de nous, sachez que l'avènement de Jésus est PROCHE! Et, l'Esprit de Dieu est sur moi, pour annoncer CE JOUR! L'honneur est pour ceux qui croient.    
Aaron, n'était-il pas un homme choisi et appelé  par Dieu? Cependant, il a cédé sous la pression du peuple et a fait ce que les gens voulaient. C'était lui qui a changé le culte ; lui qui a changé la révélation de Dieu donnée a Moïse, et a transformé le message de la prédication pour exalter une créature à la place du Seigneur, Dieu d’Israël: "Demain il y aura une fête en l’honneur de l’Eternel ". Lorsque le moment arriva pour la fête (et un culte est une fête), les gens n’adorèrent pas l’Eternel, mais plutôt un imposteur. Et cette fois-là, le message disait: "Voici TON DIEU (le veau d’or, au lieu de l’agneau immolé) qui t’a fais sortir de la terre de l’Egypte". Au commencement il n’en était pas ainsi! Qui, en ce jour-là, s'est encore souvenu du commandement: "Tu n’auras pas d'autres dieux devant ma face"? Aujourd'hui, combien de serviteurs de Dieu ont fait naufrage à la foi pour plaire aux hommes dans leurs sermons? Épargnes mon âme, ô Dieu de mon salut!   
3. le nouveau culte était matérialiste, et basé, non pas sur ce que Dieu avait à donner aux gens, mais plutôt sur ce que les gens avaient à offrir ou faire pour ‘’plaire’’ à Dieu. Le culte anti-christ du "veau d'or" se révèle ainsi être un véritable "culte à Mammon" ou aux "richesses", qui bâtit un système d'adoration fondé sur le pouvoir matériel d’un peuple qui s’approche de l’autel de Dieu, non pas avec son coeur, mais plutôt avec ses biens. Un culte matérialiste basé sur les sacrifices (annulant ainsi la grâce de Dieu); dans le manger et le boire, les fêtes et distractions. Comme il est écrit :
: "... Ils se levèrent de bon matin, ils offrirent des holocaustes et des sacrifices d’actions de grâce. Le peuple s’assit pour manger et pour boire ; puis ils se levèrent pour se divertir".   

 

 

Le message de la Parole du Christ contenu dans chacune de ces lettres nous révèle:   

Cette dernière chose nous est révélée dans la réprimande faite par le Seigneur aux églises. Et, c'est ici où opère le mystère de l'iniquité ou du péché, pour la séduction et corruption de toute chair qui ne peut discerner ce que l'Esprit dit au milieu de nous.    
Cette prédication fait précisément allusion à cet aspect du problème, afin de donner aux saints le discernement nécessaire qui leur permettra d’éprouver et de mettre en évidence toute dénomination séduite par l'esprit de l'erreur, et reconnaître dans les cultes organisés, le SYSTEME ANTI-CHRIST qui rassemble les brebis sans Christ ; triomphant ainsi de la foi de beaucoup. À cause du voile qui cache l'opération de l’erreur, ainsi que les ruses du malin dans les moyens de la séduction, dans ce qui est désigné comme le "mystère de l’iniquité". Car,  il est écrit: "Il n’y a rien de caché qui ne doit être découvert ; rien de secret qui ne doit être connu" (Mat.10:26; Lc.8:17).
J’espère donc, avec optimisme, que Dieu à travers ces lignes, vous donnera la connaissance nécessaire pour éclairer votre entendement, afin que nous cessions d'être des enfants instables et emportés à tout vent des doctrines étrangères. Cependant, à l'inverse de ce que beaucoup de prédicateurs se limitent à faire, je ne me borne pas, moi, à une APPROCHE HISTORIQUE de ces vérités-ci. J’essaie plutôt d’actualiser les faits. Car, pendant que beaucoup considèrent  ces vérités comme choses du passé, l’oeuvre de Satan maintient les mêmes caractéristiques jusqu’à cette fin des temps où tout est projeté et cheminent vers sa totale consommation.   
Voici, ici les QUATRE ÉTAPES de l'évolution du système anti-christ, dès sa manifestation à son mûrissement :
               

   
Dans les jours de Salomon, le fils de David selon la chair, quand fut achevé l’oeuvre de la construction du temple matériel, le roi transporta l’arche de Dieu dans Son temple et parut dans la présence de Dieu en vue d'intercéder pour le peuple. Le feu descendit du ciel, et consomma l'holocauste et les sacrifices. La gloire du Seigneur remplit Sa Maison, et couvrit les sacrificateurs qui servaient dans le temple (2Chr.7:1,2).
Cette chose est une allégorie ou figure pour le temps présent dans lequel Jésus : Fils de David, par l'Esprit de la promesse, comme Ministre du temple et du véritable tabernacle qui n’est pas fait par les mains des hommes, a traversé, en son temps le propre ciel afin de S’offrir Lui-même. Se présentant pour nous devant la face de Dieu. Si bien qu’en signe d'acceptation de ce sacrifice parfait, la gloire de Dieu remplit la maison où l'Église de Jésus était rassemblée et, des langues semblables à des langues de feu se posèrent sur chacun de ces sacrificateurs de la nouvelle alliance (Act.2:1-3). C’était, dans le cinquantième jour après la Pâques: le jour de la pentecôte dans lequel ont offrait, selon la loi, un nouveau sacrifice aussi bien que l'holocauste perpétuel (un agneau immolé) pour l'expiation des péchés du peuple.   
Aussi Christ, accomplissant pour nous la loi avec perfection, fut immolé, tel un agneau, pour nous sur la terre, devenant ainsi notre Pâques. Et, de même que le souverain sacrificateur de l’ancienne alliance entrait une fois par an dans le sanctuaire pour faire l'expiation du peuple ; Jésus Christ a offert une fois pour toute, sur l'autel divin, Son propre sang pour la rémission de nos péchés, par le sacrifice permanent de Lui-même. C'est ça la vraie pentecôte de Dieu! Et Dieu, le Père, acceptant la garantie du sang de la nouvelle alliance, répandu par nous, confirma le pacte par Son sceau: LE SAINT ESPRIT DE LA PROMESSE. Cette gloire qui repose sur tous les rachetés de Dieu dans tous les temps ; afin de conduire à la perfection ceux qui Lui obéissent. 
C’est cela la mission définie de l'Esprit Saint: "Quand le Consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir. Il ME GLORIFIERA, parce qu'il prendra de ce qui est à moi, et vous l’annoncera " (Jn.16:13,14). 
Aussi, Jésus-Christ fut littéralement glorifié par l'Esprit Saint qui venait de descendre sur les disciples rassemblés en ce jour du commencement ; comme le confirme la prédication de Pierre. C'est ici le sens véritable de la "pentecôte" : la fête de l'Agneau immolé. A partir de ce jour-là, tous les véritables témoins de Jésus, ont parlé sous l’inspiration du Saint-Esprit et ont édifié l'église dans la foi véritable et dans la connaissance parfaite de Fils de Dieu. Ces serviteurs n'ont pas parlé d’eux-mêmes, mais ils ont rendu témoignage de ce qu’ils ont entendu et vu (Act.4:20; Gal.1:11,12; 1Jn.1:1-4). Ils nous ont fiancés à UN SEUL  Époux, à savoir, Christ; prenant ce qui est de Christ (ses enseignements et commandements) pour alimenter l’espérance de notre propre gloire. Quand viendra en ce jour, LE GLORIEUX EPOUX.  
Entre-temps, Satan - le semeur de l’ivraie - a introduit dans le champ de Dieu  des faux ouvriers, ministres de l'iniquité qui se font passer pour serviteurs de Dieu. Ceux-ci apportèrent un "autre Évangile", annonçant un "autre Jésus". Et, ceux qui ont prêté foi à ce "faux enseignement", abandonnèrent leur premier amour, corrompirent leur entendement de la Parole et des desseins de Dieu et, s’éloignèrent de la simplicité de Christ. Ils finirent par recevoir un "autre esprit": celui d'erreur qui renverse la Vérité (2Cor.11:2-4).  
C’est ici la première manifestation de cet esprit menteur: LES OEUVRES DES NICOLAITES (du grec: NIKAO: conquérir et LAOS: Laïque). Qui conquiert? Sinon celui qui veut dominer et non pas servir. Qui sont les laïques? Sinon les ignorants, ceux qui n'ont pas l’expérience de la Parole de Dieu; les enfants dans la foi. Ils devinrent des proies faciles entre les mains des faux ministres de Dieu. Ceux-là "qui disent apôtres mais ne le sont pas". À son temps, Paul, l'apôtre des païens a avertit l'église en ces termes : "Je sais qu’il s’introduira parmi vous, après mon départ, des loups cruels, qui n’épargneront pas le troupeau; et qu’il s’élèvera du milieu de vous des hommes qui enseigneront des choses pernicieuses, pour ENTRAINER les disciples après eux". (At.20:29,30).
Voici les OEUVRES DE NICOLAITES: Toutes les fois que Dieu envoie des serviteurs pour commencer une oeuvre, Satan envoie aussi ses ministres pour jeter du trouble dans l’oeuvre que Dieu est en train d’accomplir au milieu de Son peuple, en semant de l’ivraie au milieu du blé. Cela est arrivé dans le premier âge; la même chose est aussi arrivée dans tous les âges consécutifs. Avec le départ des serviteurs que Dieu a utilisé pour une oeuvre déterminée, les hommes méchants, profitants des noms et des oeuvres de ces ministres de Dieu, ont attiré et séduit les âmes mal affermies avec des faux enseignements de l'Évangile, pour après dominer sur eux, dans un dogmatisme qui n’a rien à voir avec l'Évangile de la gloire du Christ. La même chose se passe aussi, jusqu’aujourd'hui, dans chaque pays ou ville, dans chaque église, etc. où Dieu commence une œuvre. Constituant ainsi LE PREMIER PAS DANS L’EDIFICATION D’UN SYSTEME D’ADORATION ANTI-CHRIST : quand l'ESPRIT DE L'HOMME COMMENCE À ASSUMER LA DIRECTION DE L’ÉGLISE, À LA PLACE DU SAINT-ESPRIT et que, un homme nous est présenté à la place du Christ. Et, ceci est seulement possible, là où les interprétations particulières produisent des commandements d'hommes (traditions, dogmes, rites, credos, généalogies et fables profanes), qui sont enseignés à la place de Parole de Dieu, par des pasteurs qui s'attribuent eux-mêmes la dignité de servir Dieu, sans être appelé par Lui. Ils se présentent à nous comme apôtres, prophètes, docteurs, pasteurs, évangéliste... et font que les hommes ADORENT EN VAIN dans ces églises qui sont organisées sous une direction humaine et charnelle (Mat.15:8,9).    
Il en a été ainsi, il devait encore en être ainsi; il en est ainsi... jusqu’à ce jour! La vraie église; les enfants de la promesse ont vaincu l’esprit anti-christ et son faux enseignement, à cause de la Parole de Dieu qui est en eux (1Jn.2:14b). À la lumière de cette Parole, ils examinent tout ceux qui, d’eux-mêmes se disent envoyés ou "prophètes" (prédicateurs) de Dieu et les trouvent menteurs, parce qu'aucun mensonge ne vient de la vérité (Act.17:11).   
Quelqu’un a-t-il remarqué que tous ces hommes méchants ; loups cruels et ravissants, fontaines sans eaux, discoureurs profanes et séducteurs qui enseignent des hérésies dans les églises, se lèvent, tous, du milieu de ceux qui ont initialement reçu la Vérité et marché dans la droiture pendant un temps, mais, qui par après, se sont égarés de la foi dans le MESSAGE DE LA PAROLE de DIEU qui leurs a été annoncé? Comme il est écrit: " il s’élèvera du milieu de vous des hommes qui enseigneront des choses pernicieuses " ; et encore: "Ils sont sortis du milieu de nous, mais ils n’étaient pas des nôtres ; car s’ils eussent été des nôtres, ils seraient demeurés avec nous, mais cela est arrivé afin qu’il soit manifeste que tous ne sont pas des nôtres" (1Jn.1:19). Qui sont-ils? Sinon tous ceux qui se sont fait anti-christs ou ennemis de la Vérité que l’onction du Saint-Esprit nous enseigne.    
Et comment reconnaître et discerner les bons des méchants? Par la semence de la Parole (la doctrine) qu'ils portent! Selon qu’elle est spirituelle, originelle et éternelle; ou alors, terrestre, adultérée et temporaire, et qui détermine les oeuvres, le travail, la persévérance ou la patience de l'église. Parce que la vie de cette église, dépend considérablement du modèle du message de la Parole qu’elle a reçue ou acceptée. C'est cette semence qui engendre la vie qui anime un groupe déterminé de croyants dans les églises. Jésus a dit: "Travaillez, non pour la nourriture qui périt, mais pour celle qui subsiste pour la vie éternelle, et que le Fils de l'homme vous donnera; car c’est Lui que le Père, que Dieu a marqué de son sceau" (Jn.6:25). C’est ici où nous faisons la différence entre l'église qui travaille pour la gloire comme Marie de Béthanie, de celle qui, comme Marthe sa soeur, s’inquiète et s’agites dans beaucoup de travaux ; pour la vanité (Lc.10:38-42). Ici où existe la différence entre cette église qui, comme Jacob, espère par la foi, dans les choses invisibles et dans les promesses; de celle qui comme Esaü, s’enthousiasme des choses profanes et temporaires (Gen.25:30-34). Ici où une église, à la ressemblance d'Abel, s’approche de l'autel par la foi dans la révélation de l'agneau – premier-né des ses brebis - immolé dans une préfiguration du sacrifice parfait du Corps du Christ; de celle qui, comme Caïn, se bâtit de beaux autels et de beaux bâtiments, en adorant cependant en vain (Gen.4:3,4).    

La nourriture qui périt caractérise l’évangile matérialiste qui repose sur l'homme et dans les choses profanes ; pendant que la nourriture qui subsiste pour la vie éternelle constitue l’aliment au temps opportun, que Dieu donne à manger aux hommes par le ministère du Fils de l'homme. L’"Ainsi dit le Seigneur Jésus" révélé au temps marqué par Dieu, par le ministère de cet envoyé du Seigneur - le serviteur fidèle et prudent - que Dieu a scellé pour une œuvre déterminée. En quoi consiste donc ce sceau de Dieu? C’est l'Esprit de la promesse qui anime à l’œuvre celui qui "prophétise" et confirme le Plan de salut de Dieu au temps marqué (Es.46:11). Comme il est écrit: "L’enchantement ne peut rien contre Jacob, ni la divination contre Israël ; au temps marqué, il sera dit à Jacob et à Israël: QU’ELLE EST L’ŒUVRE DE DIEU " (Nu.23:23).    
"Je connais tes œuvres, ton travail, et ta persévérance ", dit le Seigneur Jésus (Apoc.2:2). Ils lui demandèrent: "Que devons-nous faire, pour faire les œuvres de Dieu"? Jésus répondit, et leur dit: "L’œuvre de Dieu, C’EST QUE VOUS CROYIEZ EN CELUI QU’IL A ENVOYÉ" (Jn.6:28,29). Pourquoi? Parce que, ceux qui reçoivent l’envoyé de Dieu dans un temps déterminé, reçoivent le propre Fils de l'homme (Jésus-Christ : LE GRAND Prophète de Dieu) révélé au milieu de nous par l'Esprit Saint. Ils se nourrissent ainsi de la Parole de la promesse: la nourriture qui subsiste pour la vie éternelle que l’envoyé de Dieu leur donnera, car il est "homme selon Son dessein", ayant le "sceau" de Dieu dans sa génération: la confirmation ou justification de l'Esprit qui l’anime pour exécuter la chose que Dieu a annoncée d’avance. C'est ainsi que sont aussi scellés, en leur temps, tous les "enfants de la promesse" qui espèrent en Jésus Christ, dans leurs générations respectives. Comme il est écrit: "En Lui vous aussi, après avoir entendu la Parole de la vérité, l’Évangile de votre salut, en Lui vous avez cru et vous avez été scellé du Saint-Esprit qui avait été promis, lequel un gage de notre héritage, pour la rédemption de ceux que Dieu s’est acquis... " (Eph.1:13,14).
C’estici  l'espérance, la persévérance et la patience des saints! "Car c’est en espérance que nous sommes sauvés. Or, l'espérance qu'on voit n'est plus espérance : ce qu’on voit, peut-on l’espérer encore? Mais si nous espérons ce que nous ne voyons pas, NOUS L’ATTENDONS AVEC PERSÉVÉRANCE" (Rom.8:24,25). Aussi la véritable Épouse, la vierge pure, attend-elle patiemment le jour des noces. Tout le reste des œuvres ou travaux, patience ou persévérance des églises, n’est que espérance trompeuse, qui repose sur les œuvres mortes (l'espérance des choses visibles et périssables); la foi et confiance déposées dans des hommes mortels et qui dorment déjà.   
Les bons sont tous ceux qui ont été connu d’avance et choisit par Dieu, dans Sa prescience. Ceux qui "mangent et  boivent à la table du Christ glorifié". C’est-à-dire: ceux qui sont dans une communion parfaite avec la doctrine enseignée par Lui, non selon la chair, mais plutôt selon l’Esprit envoyé du ciel sur celui qui parle. Car la parole de la promesse dit: « Il prendra de ce qui est à moi et vous le donnera… Il me glorifiera ». « Il », c’est-à-dire : le prédicateur sur lequel repose l’Esprit de la promesse, pour ceux qui comprennent ces choses qui caractérisent mon discours. Malheureusement, tous n’ont pas cette connaissance ! À eux - et pas à tous – Jésus-Christ S’est manifesté et a été révélé. Et de lui, ils ont reçu le mandat pour prêcher et rendre témoignage de Celui qui est l'Auteur et le Consommateur de la foi pour le salut. En ceci nous reconnaissons les vrais prophètes de Dieu. Selon qu’il est écrit: "Dieu L’a – Jésus - ressuscité le troisième jour, et il a permis qu’Il apparût, non à tout le peuple,  mais aux témoins choisis d’avance par Dieu, à nous qui avons mangé et bu avec Lui, après qu’Il fut ressuscité des morts. Et Jésus nous a ordonné de prêcher au peuple et d’attester que c’est Lui qui a été établi par Dieu, juge des vivants et des morts. TOUS LES PROPHÈTES rendent de Lui le témoignage que quiconque croît en Lui reçoit par Son nom le pardon des péchés " (Act.10:40-43). Malheur à celui qui se confie en autre homme mortel et un autre nom pour son salut et l’héritage de la gloire. Bienheureux ceux qui confient en Dieu et en Son Christ! C’est ici le témoignage de TOUS les vrais prophètes.
Considérez ceci: aucun ambassadeur ne peut ajouter ses propres paroles (ou pensées) dans ces lettres de créances qui les recommande auprès d'un pays de sa mission diplomatique. Tel nous sommes, nous, qui faisons fonction d'AMBASSADEURS de Jésus Christ - et pas d'un homme -, pour RÉCONCILIER LE MONDE AVEC DIEU, et non pas pour orienter les hommes dans les voies de l'idolâtrie, leur enseignant à aller après d'autres "sauveurs". Heureux celui qui ne sera pas scandalisé par cette prédication ! Si nous ne parlons pas ainsi, le peuple ne verra jamais l’aurore, il sera errant sur la terre ; affamé et accablé, il maudira Son Dieu et Son Roi (Jésus) et sera entraîné dans l'obscurité (Es.8:20-22). Voici pourquoi, je ne peux me taire… rester silencieux... jusqu'à ce que triomphe la justice d'une Église glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable ; mais sainte et irrépréhensible dans la Vérité. Une église qui se prépare pour paraître devant le glorieux Époux au jour de Son avènement, comme une vierge pure. Celle qui n’est contaminée par aucune semence étrangère. Qui peut supporter cela? Celui-là certifiera ce que nous disons de la part du Christ. 
Les méchants sont ceux-là qui se recommandent eux-mêmes comme serviteurs et prophètes dans les églises ; bien que n’ayant pas le sceau de Dieu. Par conséquent, ils ne parlent pas selon l'Esprit de la prophétie, en confirmation de la promesse de Dieu dans le jour ou le temps déterminé; mais plutôt, selon une interprétation particulière de la prophétie qui produit le faux enseignement qui détourne l'église de la foi et de la simplicité qui est en Christ. C'est comme ça que commence l’oeuvre d’édification du système anti-christ au milieu de nous, dans chaque génération: par un faux enseignement basé sur les interprétations singulières.
Non selon le discours de l'Esprit, mais plutôt selon une sagesse charnelle, terrestre et diabolique, qui provoque  toute sorte de trouble et de perversion dans l’œuvre de Dieu; fait avec partialité et hypocrisie par des hommes animés par l'esprit des divisions, passions impures, rebelles, conspirateurs, envieux et contentieux. Hommes qui s'enorgueillissent hors mesure des travaux d'autres serviteurs de Dieu. Ces ouvriers trompeurs ayant la piété seulement en apparence, sont en réalité, des bergers qui se paissent eux-mêmes, nuées sans eau, poussées par le vent d’un côté et de l’autre. Astres errants et vagabonds, auxquels l’obscurité des ténèbres est réservée. Outrageux et hautains, ils injurient les gloires et périssent dans la contradiction de Coré qui, à son temps, a contesté l'autorité de Moïse, en voulant, se comparer et s’égaler à lui. Eloignez-vous de tels hommes! Ne cherchez pas le Dieu de paix là où il y a de la confusion, des divisions constantes, des luttes continuelles... L'Esprit de Dieu ne travaille pas de cette manière-là! (Ja.3:17).    
Heureux ceux qui ne se laissent pas séduire !   

    2. LA SYNAGOGUE DE SATAN   
   
Jésus a dit: "Gardez-vous du levain des pharisiens – ceux-là qui présument d’eux-mêmes être la postérité de Abraham – qui est l'HYPOCRISIE."    
Ce faux enseignement qui interprète particulièrement la doctrine de la révélation du Christ, hors du contexte de l'Ecriture inspirée de Dieu, constitue aussi " le peu de levure qui fait lever toute la pâte" et qui, à première vue, paraît inoffensif. N’est-ce pas ainsi que Satan débuta son oeuvre dans le jardin d'Eden, lorsqu’il séduisit la femme du premier Adam? Quand les premiers hommes se sont rendus de la tromperie, ils étaient déjà privés de la gloire et des promesses; et Satan dominait sur l'héritage de premier Adam. C'est également comme ça que l'esprit anti-christ  commence à édifier son propre système à l'intérieur de l'église de Jésus: corrompant l’entendement et la pensée de l’épouse du Second Adam avec un petit dogme ou credo qui, pour commencer, change la Vérité de Dieu en mensonge, cet esprit qui animent les ouvriers trompeurs ; ministres du diable attire, conquiert, et séduit lentement et sûrement les disciples avec cette "nouvelle révélation" ou doctrine (2Cor.11:13-15).
Ensuite, ces présumés serviteurs (apôtres, pasteurs, docteurs, évangélistes ou prophètes) qui, en réalité, sont des mercenaires, prennent le contrôle et la direction de l’œuvre de Dieu. Ils s’imposent et dominent sur le troupeau du Christ par la force et par le souci du gain sordide. Les laïques (prosélytes inexpérimentés et ignorants) sont conquis, captivés et apprivoisés par le faux enseignement. Et, étant incapable de discerner le "blasphème de ceux qui se disent Juifs", ils se soumettent à cette forme d'adoration qui les éloignent de l'espérance du salut qui est dans Le Christ. En quoi consiste le blasphème? Il se justifie par cette tendance arrogante de se faire passer pour "oint" de Dieu quand, en vérité on ne l’est pas. Parce que, l'onction véritable vient de l'Esprit, qui est Dieu S’exprimant dans Son homme. Et selon l’Écriture : qui reçoit tel homme de Dieu, reçoit Dieu Lui-même (Mat.10:40).  
Ce blasphémateurs et hérétiques, calomnient, persécutent, découragent, et finalement éloignent les vrais serviteurs de l'épiscopat de l'église. Ils deviennent puissants et bâtissent leurs propres organisations et systèmes d'adoration. Ainsi naît une nouvelle religion ; ainsi s’édifie une nouvelle église qui se dresse orgueilleusement contre l'humble Église de Jésus. L'ignorant croît avoir affaire à une véritable église, Jésus révèle qu’il s’agit en vérité d'une synagogue (ce qui veut dire une "assemblée") de Satan. Édifié dans l'église de Jésus, à partir d'un faux enseignement, un petit dogme qui grandit et finalement, s’impose comme un culte obligatoire. C'était ce qui s'est passé, au début, avec l'église catholique au concile de Nicée! Quand, pour la première fois, les enseignements de cet esprit anti-christ ont donné naissance, à la première Synagogue de Satan qui, comme religion, a rejeté le Saint Commandement du Seigneur, bien que conservant tous les surnoms chrétiens. La même chose est arrivée dans tous les âges intermédiaires; et le même phénomène, produit par le même esprit en action, SE REPETE TOUS LES JOURS AU MILIEU DE NOUS, ENGENDRANT BEAUCOUP DE DÉNOMINATIONS (les prostituées) AVEC DES SURNOMS CHRÉTIENS, MAIS QUI, EN RÉALITÉ, SONT DES SYNAGOGUES DE SATAN dirigées par des pasteurs, évêques (bishops) ou archevêques (archi bishops), « leur » révérence, excellence ou sainteté, etc. Hommes qui se disent serviteurs du Seigneur, mais  ne le sont pas. QUE L'INTELLIGENT COMPRENNE ET LE SAGE GARDE CES CHOSES!   
Parce que, aujourd'hui encore et par le même esprit, tout se passe comme dans les jours qui ont révélé LA GRANDE PROSTITUÉE d'Apoc.17, autrement appelé Babylone-la-Grande, qui s'est levée dès le premier âge de l'église et s’est assise sur beaucoup d'eaux, qui représentent des peuples, foules, nations et langues. C’est ainsi que Satan continue à opérer contre toute œuvre que Dieu exécute en un temps marqué. Cette femme n'est-elle pas surnommée : la "mère des prostituées et des abominations" de la terre? Qui sont donc ces "prostituées"? Sinon, toutes ces "assemblées" (synagogues) dirigées, gouvernées et dominées par tous ces blasphémateurs qui n'ont reçu, ni appel formel, ni mandat exprès de Dieu, mais qui se réjouissent et tirent profit du travail des autres. Hommes orgueilleux et arrogants, édifiant par dogmatisme sur les fondements d’autrui ; témoignant contre les envoyés de Dieu qui ont commencé ces oeuvres auxquelles ils s’identifient, et dont ils se réclament abusivement: héritiers, successeurs ou adeptes; ils compliquent la vie et l’œuvre de ces serviteurs fidèles que Dieu a établi pour donner à Son peuple, la nourriture au temps convenable.  
N’est- il pas écrit que les habitants de la terre se sont enivrés avec le vin de la prostitution de Babylone-la-Grande? Qu'est-ce que cela représente? Sinon la fausse euphorie ou stimulation produit par la foi dans les fables qui trouve leur justification dans des choses agréables à l’oreille et autres mensonges qui reposent dans des généalogies sans fin et autres mythes engendrés par les cultes de personnalités, établis dans les églises, et qui honorent les hommes selon la préférence de chacun de ces faux adorateurs. Euphorie ou joie de ceux qui ont corrompu leurs sens, et qui s’élèvent telle le cri d'Israël dans le désert, au jour où ils adorèrent le "veau d'or" et se levèrent pour se divertir. Voici ce que signifient ces cultes: UNE DISTRACTION ! Rien de plus. Aujourd'hui encore, ceux qui comme Moïse et Josué sont dans la présence de Dieu, entendent le cri de ceux qui chantent. Le cri des vainqueurs ou des vaincus? Miséricorde divine!
JESUS REVIENT BIENTOT! Et, l’oeuvre de chacun sera manifestée et le Jour le révélera. Vous ne vous souvenez pas que le nom de cette femme qui est assise sur la bête est: Mystère? De quel mystère s’agit-il? Sinon celui de l'iniquité que l'Esprit du Seigneur sur moi dénonce aujourd'hui et qui opère déjà parmi nous, qui adorons en cette fin des siècles. Plaise à Dieu que parlant de cette manière, quelques-uns puissent échapper à l’influence de l'erreur. Mais, si nous sommes regardés comme trompeurs, qui donc, dans cette génération, a reconnu le bras du Seigneur? Eloignez-vous de ces synagogues de Satan. C’est "Ainsi dit le Seigneur"! Suis-je aussi devenu votre ennemi, en vous disant la vérité?    
   
3. LE TRÔNE DE SATAN, LA DOCTRINE DE BALAAM ET LA DOCTRINE DE NICOLAITES    
   
3.1. LE TRÔNE DE SATAN 
 
Pour mieux comprendre ce qui se passe ensuite dans l'église, voyons voir ce qui s'est passé au début: le serpent ancien se présente dans le jardin d'Eden, avec un faux enseignement; une "petite chose" apparemment inoffensive. Eve ne discerne pas le mystère du péché qui opère à travers cet enseignement qui les éloigne de la présence et de la gloire de Dieu. D'elle (Eve) naissent deux autels: celui de Caïn et celui d'Abel. La religion de Caïn, malgré l'apparence de la piété, est une synagogue de Satan "le péché habite à ta porte…" (Gen.4:7). Cette semence du malin (1Jn.3:12) qui, au début, paraît offrir un culte à Dieu, entame rapidement après, la persécution contre l'adoration véritable. C'est ce que fait Caïn: il tue le saint, repousse complètement toute la doctrine de Dieu et sort de Sa présence; se multiplie sur la terre et s’édifie de grandes villes; grandit et domine dans le monde. C'est exactement la même chose que, l'esprit anti-christ qui anime ce fils de la perdition, fait aussi dans l'église où, ceux qui se sont laissés séduire par un "autre" Évangile, s’organise dans une grande assemblée: la "synagogue de Satan" qui persécute les enfants de la promesse et blasphème les voies du Seigneur. Cette organisation grandit et, impose sa propre religion et doctrine dans le monde. Le système anti-christ est couronné.
Satan, n'est-il pas le prince couronné de ce monde? Tous les royaumes du monde et leurs gloires lui appartiennent: "Je te donnerai toute cette puissance, et la gloire de ces royaumes ; car elle m’a été, et je la donne à qui je veux. Si donc tu te prosternes devant moi, elle sera toute à toi". (Lc.4:5,6). Mais, Jésus, l’Oint de Dieu résista à cette tentation. Ainsi résistent aussi, tous ceux qui sont animés (oints) par Son Esprit dans toutes les générations. Les ouvriers trompeurs, animés par l'esprit anti-christ et, qui à eux-mêmes se recommandent, ne résistent pas à la tentation. Ils se lancent à la conquête des adeptes et dominent sur le troupeau. Mercenaires à la recherche de propre gloire, ils veulent se rassasier de tout l'or du monde, assoiffés de gloire et de célébrité. Et pour en arriver là… quoi de plus facile que de consolider une alliance avec le pouvoir profane du monde pour fortifier sa propre autorité? C’est ici le trône de Satan établit dans l'église. C’est ce qui arriva dans la Rome antique, quand la politique religieuse pratiquée par la fausse église - la synagogue de Satan – devint la religion de l'Empire. Satan pouvait ainsi exercer littéralement son autorité dans l'église - aussi bien que dans le monde – pour détruire tous ceux qui refusaient ou rejetaient sa propre doctrine à lui. La hiérarchie anti-biblique qui a commencé avec les œuvres des nicolaïtes s’est fortifiée extraordinairement, quand l'évêque de Rome fut élevé à la dignité du Pape ; le Souverain Pontife : LE PATRON DE l'ÉGLISE UNIVERSELLE. Rassemblant entre ses mains, le pouvoir profane du monde (cette dignité de GRAND PONTIFE appartenait aux empereurs romains), et l'autorité usurpée du Christ (étant devenu la tête de l'Église). LE FAUX PROPHÈTE passe à recevoir la gloire et l'honneur des hommes et des adorateurs. Il RÈGNE sur les hommes, au lieu de SERVIR comme Le Christ l’a enseigné. Un règne de terreur, par la violence et tuerie de tous ceux qui ne se sont pas soumis à ses mensonges, comme le décrit la triste histoire de l'humanité. Si à cette époque-là, ce mariage entre la RELIGION et l'ÉTAT a donné naissance à la première ÉGLISE ou RELIGION D'ÉTAT; aujourd'hui en cette dernière heure, nous avons BEAUCOUP D'ÉGLISES D’ÉTAT qui s’assume comme partenaires de gouvernements mondains. Ils luttent pour fortifier l'alliance avec le pouvoir temporel, et fait tout pour plaire à "César", à la recherche de quelque bienfaisance. C’est ici  la lutte de ces églises qui s’encadrent dans la "Religion de l'État", et qui sont conduites par des individus qui reçoivent la gloire des hommes et des adorateurs (Méditer Mat.23:2 à 12, etc.). 
Aujourd'hui, ces dénominations chrétiennes, en véritables prostituées spirituelles, s’érigent toutes, d'après le modèle de l'église-mère: la grande prostituée. Cédant à la tentation du pouvoir financier et matériel, à la recherche de quelque influence dans le monde politique ou dans la société, ces églises sont distraites – le type de Marthe - dans les rêves des grandes réalisations ; des programmes de plus en plus ambitieux pour s’affirmer aux yeux du monde. Liées par les alliances qu’elles ont faites avec les gouvernements de ce monde, et pareille à la mariée anxieuse de plaire à son mari, ces organisations religieuses cherchent à partir de maintenant la légalisation et la légitimation des hommes au lieu de rechercher la faveur de Dieu (1Cor.7:34). Cependant l'Ecriture affirme: "Si je plaisais encore aux hommes, je ne serais pas serviteur de Christ" (Gal.1:10). Voici l'adoration de Satan à qui appartient les royaumes du monde et leur gloire: Le CULTE DU DIABLE qui, désormais, a établit son TRÔNE dans l'église organisée et institutionnalisée. Aujourd'hui avec l’avènement du nouvel ordre religieux mondial, Satan a renforcé sa position, en joignant dans un système organisé, sous son joug, toutes les églises institutionnalisées au sein du "Conseil Mondial des Églises chrétiennes", ayant comme tête de l’église, un homme qui préside leurs destins à la place du Christ. Qu'est-ce que cela veut dire? Que le grand EMPIRE PROTESTANT qui rassemble les églises réformées, évangéliques et conventionnelles, s‘est aussi érigé en une puissante organisation, par l'œcuménisme. Et, à l'instar de l'EMPIRE CATHOLIQUE ROMAIN, a aussi chassé Jésus de la direction de l'église, et s’est choisi un prince mondain (le président de Conseil) comme "vicaire" du Fils de Dieu. Voici l'IMAGE de LA BÊTE dont parlent les écritures en Apoc.13.
Si hier, l'EMPIRE CATHOLIQUE ROMAIN, l'organisation-mère, a persécuté tous ceux qui rejetaient sa doctrine et les a soumis par la force avec l'aide des gouvernements mondains; aujourd'hui aussi, la deuxième organisation (l'EMPIRE PROTESTANT) harcèle à son tour, avec la même complicité de l'État, tous ceux qui ne s'identifient pas avec ses propres cultes. S’appuyant à cet effet, sur un processus douteux de légalisation des églises, qui nient la liberté du culte à tous ceux qui ne font pas partie du "Conseil œcuménique des églises chrétiennes". Dans toutes ces dénominations qui se disent chrétiennes, les bergers dominent et font du chantage contre ces brebis, qui ne demeurent dans ces institutions, que par crainte de quelques châtiments ou "représailles" spirituelles ou spirites. Tel que: la malédiction, maladies, expulsion, et même… la mort! Les moyens de séduction sont différents, mais l'esprit est le même: celui de l'Anti-christ qui n'accorde de liberté à personne. Cette liberté qu’on ne trouve que là où opère l'Esprit de Dieu (2Cor.3:17).   
Et, la Parole du Seigneur me fut dirigée en ces termes: "Voici que TOUTE chair a corrompu sa voie sur la terre"! Et, une deuxième fois: "Car Christ ne viendra pas sans que auparavant ne soit venue l'apostasie."   
Heureux ceux qui ne se laissent pas séduire!   

 

J'espère que l'élu est en train de comprendre ce qui se passe maintenant au milieu de nous! L’ivraie a grandit et croît abondamment en ce jour. Le Système Anti-christ est en train de se fortifier. Bien… mais pour que cela arrive, il faut absolument de l'argent… beaucoup d'argent! Parce que, un empire qui est bâti sans une structure financière puissante, finit toujours par tomber en faillite. L'exemple de ce qui s'est passé avec l’ancienne URSS ne laisse pas de doute à ce propos!   
Il est écrit: "Nul ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l’un, et aimera l’autre ou il s’attachera à l’un, et méprisera l'autre" (Mat.6:24). C’est ce qui arrive: l'église séduite et vaincue par le faux système d'adoration, méprise le Seigneur pour servir Mammon (du grec: richesses); elle rejette le vrai Évangile qui est selon la piété avec le contentement (1Tim.6:6-10), et s’attache à la conquête de l'argent. C’est le triomphe du mercenarisme (Jn.10:12,13), et par conséquent du matérialisme qui éloigne l'église de Dieu vivant, de sa véritable vocation. Ce mercenarisme manifesté par les ouvriers trompeurs qui se font  passer pour ministres de Christ, révèle maintenant deux choses:   
- Dans son affirmation: le "NATIONALISME" de ces prophètes du monde qui séduisent les mondains (1Jn.4:5) ; caractérisé par l’apparition à la chaire, des prédicateurs aux discours des politiciens. Des discours qui reposent sur la sagesse humaine, visant la satisfaction des convoitises de la chair et non pas de l'âme, dans une véritable interprétation des résolutions proclamées par les rois et princes du siècle présent et qui n’ont rien à voir avec Dieu et Sa Parole;   
- Dans sa motivation: le "PROFESSIONNALISME" de tous ceux qui, subornés par un salaire, corrompent leur coeur et leur voie (Eccl.7:7; Ex.23:8; Deut.16:19; 1Sam.8:3, etc.). N’est-ce pas la même chose que Balaam a fait pour plaire au roi Balak de qui il a reçu des présents enchanteurs (No. 22)? Aussi le Seigneur Jésus, dans Sa prescience, a vu la même chose se réaliser dans l'église et a qualifié cela de : "doctrine de Balaam". Ce Balaam n’a-t-il pas prophétisé quelque chose exacte pour quelque temps? Ceci est suffisant pour tromper un homme charnel en mal de discernement qui se laisse séduire par la supercherie, croyant avoir affaire à un vrai prophète. Mais les écritures nous révèlent que Balaam n’était en vérité qu’un devin qui se faisait passer pour prophète (Jos.13:22).   
Aujourd'hui aussi, l'argent est devenu l'objet central des cultes et enseignements dans nos églises. Prenez garde à cela! Car l'évangile de la "prospérité", "bénédiction" et tous les thèmes semblables… voici ce que représente la DOCTRINE DE BALAAM.   
"Ce qui a été, c’est ce qui sera, et ce qui s’est fait, c’est ce qui se fera, il n’y a rien de nouveau sous le soleil … " (Eccl.1:9-11; 3:15)   

    3.3. LA DOCTRINE DE NICOLAITES    
   
Jésus a dit: "Plusieurs me diront en ce jour-là: Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé… chassé des démons… fait beaucoup de miracles par ton Nom? Alors je leur dirai ouvertement : Je ne vous ai jamais connus... " (Mat.7:22,23). Qui sont ceux -là qui prophétisent dans les églises et que le Seigneur n’a jamais connu? Sinon, tous ceux-là qui se sont recommandés eux-mêmes, comme nous l’avons souligné ci-dessus. "En vérité, en vérité, Je vous le dis, celui qui n’entre pas par la porte dans la bergerie, mais qui y monte par ailleurs, est un voleur et un brigand". L'honneur est pour ceux qui comprennent cette parabole - (Jn.10:1-5)! Tout a commencé, au début, avec le "blasphème" de ceux qui se faisait passer pour "oints" de Dieu et s’autoproclamaient ministres de Christ. Ces faux maîtres, commencèrent à introduire furtivement les hérésies de la perdition qui blasphémèrent la Voie de la Vérité et le Bon Nom du Seigneur (2Pe.2).
Se livrant par avarice et cupidité à un véritable trafic d'âmes, ils ont ATTIRÉ DANS LEURS DISSOLUTIONS BEAUCOUP DE DISCIPLES avec des paroles flatteuses; et finalement devinrent si puissant au point d’édifier leur propre organisation dans l'église. Ce qui, au commencement n’était qu’"oeuvres des nicolaïtes" est devenue une doctrine. C’est qui veut dire que, dorénavant, le système d'adoration est organisé et dirigé par l'esprit humain et sa pensée. L'évêché de l'église est désormais assumé ouvertement par des gens qui ne sont pas entrées par la PORTE des brebis dans la bergerie. Christ étant la porte des brebis, c'est donc Lui qui appelle et établit Ses propres serviteurs dans Son Église; selon Son dessein d’élection et Son bon plaisir. Mais, présentement, l'église Lui a retiré ce privilégie ou droit. Le mercenarisme et, par conséquent, le mercantilisme (ce trafic fait au Nom de Jésus) ont assumé franchement la direction de l'église.   
Et, à l'exemple de Babylone, la Grande Prostituée, toutes ces dénominations organisées selon le modèle du système anti-christ ont fondées des écoles de théologie, des séminaires et des instituts bibliques, écoles de prophètes ou de ministères… où ces mercenaires sont préparés, non selon le Conseil de Dieu (Eph.4:10-16), mais d'après des conseils humains, pour assumer la direction de ces "synagogues de Satan". Ce sont ces voleurs et brigands, vêtus en peaux de brebis, et qui ne sont venus que pour dérober, égorger et détruire. C'est en cela que nous reconnaissons les PROSTITUÉES. Ces filles de Babylone la grande, qui se disent églises de réveil mais ne le sont pas; étant en réalité, pleines de noms de blasphème, à l'exemple de la mère qui les a engendrées. Et qui, comme elle, se livrent à la même prostitution spirituelle; pratiquant les mêmes abominations et impudicités qui ont renversé le chemin de la Vérité et, qui livrent le Nom du Seigneur à la honte au milieu des nations. Et, moi, du Seigneur j'ai entendu ceci: "Voici que toute chair a corrompu sa voie sur la terre! "  
Heureux ceux qui ne se laissent pas entraîner dans ces dissolutions et qui triomphent du mensonge!    
Supportez un peu de folie de ma part! Car, bien que parlant ainsi, nous espérons de vous du fruit digne de la repentance.   
Pour mieux comprendre ces choses touchant la doctrine des nicolaïtes, nous avons, dans l’ancienne alliance, une illustration parfaite de la maison de Jéroboam et de son culte (1R.12:26-32; 13:33,34). Je vous le dis, en témoignage de la vérité: ces choses nous ont été faites en figure et servent, pour notre instruction, à identifier le système ou organisation anti-christ établit au milieu de nous. Telle Samarie, s’élevant en Israël, au détriment de Jérusalem. Je parle ainsi, afin que vous sachiez que Dieu n'est pas révélé dans la multitude (la figure de dix tribu et demi que se sont réunies sous le joug de la Samarie), mais bien au milieu de Son "petit troupeau" (représenté ici par une tribu et demi qui est restée fidèle à Jérusalem et à la Maison de David). Quoi donc? "QUOI QU’IL ARRIVE, DEMEUREZ DANS LE FONDEMENT ORIGINAL". C’est "AINSI DIT LE SEIGNEUR" ! À L'intention de tous ceux que Dieu agréent en ce temps de la fin! Que l'Église du Christ, le Dieu vivant, garde donc le modèle de la doctrine qui nous a été transmise dès le commencement (1Jn.1:1-4). C'est ici la bonne voie qui, par les anciens sentiers, mène au repos de nos âmes (Jér.6:16). Amen !  

4. JEZABEL, LA FAUSSE PROPHÉTESSE ET LES PROFONDEURS DE SATAN   
   
N’était-ce pas Jézabel une princesse païenne qui a affermi une alliance avec la Maison de Dieu (Israël), par le mariage avec le Roi Achab? Voici l'alliance avec le mal qui sert de piège et fait trébucher le peuple de Dieu. C'est arrivé ainsi dans les jours de Noé, lorsque les fils de Dieu corrompirent leur voie sur la terre: par L’ALLIANCE AVEC LES FILLES DES HOMMES. Et Dieu ôta d'eux Son Esprit (Gen.6:2,3).   
Si une alliance charnelle eût telle fin, combien plus désastreuses seront les conséquences d’une alliance spirituelle? Méfiez-vous de cet attrape-nigaud, car, c’est ici où opère l’iniquité par la ruse, pour la séduction de l'église.  
Au début, la Parole était avec Dieu. Elle est sortie de Dieu et a été dirigée à l'homme. À Eden, Adam était le porteur de cette Parole : comme "prophète" de Dieu. Jusqu’au jour où le Serpent parut et séduit Ève avec un faux enseignement (une interprétation de la Parole non conforme à l'Original). Qu’est-il arrivé par la suite? LA FEMME S’EST MISE A PROPHÉTISER, ET ADAM, LE SERVITEUR DE DIEU A CONSENTI (c'est ici  la tolérance) QUE ÈVE, LA "PROPHÉTESSE", LUI ENSEIGNASSE LA "NOUVELLE DOCTRINE". C’est ainsi qu’il se prostitua ! C'est ainsi que la race humaine qui, vivant auparavant dans la communion parfaite avec le Dieu véritable, a finit par corrompre sa voie, fut expulsé du jardin et plongea dans l'obscurité du dehors. Quoi donc? LE COMPROMIS fait avec la Parole de Dieu à partir de l'enseignement de la femme a entraîné la race humaine DANS LES PROFONDEURS DE SATAN.  
 Par conséquent est-il écrit: "Que la femme écoute l’instruction en silence, avec une entière soumission. Je ne permets pas à la femme d’enseigner, ni de prendre de l’autorité sur l’homme". Il ne s'agit pas ICI D'UNE THEORIE PAULIENNE; D'UNE INVENTION DE L'APÔTRE PAUL - comme affirment tous ceux-là qui se sont laissés séduire par l'esprit de l'erreur -, MAIS D'UN COMMANDEMENT DU SEIGNEUR (1Cor.14:34-38; 1Tim.2:11-15). Comme le dit (détermine) aussi la loi, depuis le jardin d'Éden (Gen.3:16). Jugez-en vous-mêmes, ô pasteurs ! Vous, à qui le Seigneur a confié la garde de Son troupeau! Considérez ce que je vous dis aussi à ce jour, ô, vous qui tolérez que les femmes prêchent, président les cultes, interprètent à la chaire de vos églises… parce que Dieu vous donnera de l’entendement en tout. Parce que, celui qui ignore ce commandement sera aussi ignoré. C’est ce qui est écrit; c’est ce que Dieu fera! Recherchez avec zèle et dévouement le don de la prophétie, et le Seigneur Lui-même vous révélera ces choses. Dieu ne fait pas acception des personnes. Il agrée tout homme, dans quelque nation que ce soit, qui veut intensément connaître Sa volonté. Bien plus, Il n'a pas pris en considération les temps de l'ignorance, parce qu'il a établi un jour pour la RESTAURATION DE TOUTES CHOSES. Ce jour dans lequel nous vous parlons aujourd'hui de cette manière, au sujet de toutes ces choses, afin que l'Église se repente de ses mauvaises voies et qu’elle aplanisse les sentiers du Seigneur.
Voyons voir chose: Abraham a été visité par Dieu, et la promesse lui a été faite: "Sara aura un fils, et en lui il vous sera nommé une postérité". C’est ici où agit la foi véritable: celui qui vient de ce qu’on entend le message de la Parole de Dieu. L'espérance qui ne trompe pas. Mais, un jour, comme la promesse tardait à s’accomplir, Satan s’est encore attaqué au conseil de Dieu, en introduisant une pensée contraire à la pensée de Dieu. ABRAHAM TOLERA QUE SARAH, SA FEMME, PROPHÉTISÂT. L’enseignement de sa femme été basé sur une interprétation particulière (et fausse) de la prophétie divine. C'est cette FAUSSE PROPHÉTIE qui a donné naissance à Ismaël, qui représente ici: la race des faux adorateurs. De cette fausse semence se lèverait une grande nation, qui ne pourrait cependant pas, hériter les promesses avec la vraie semence imagée par Isaac.    
Nous avons, ici, deux figures qui nous aident à comprendre ce qui s’ensuit par après, quand l'église – qui est le type de la femme - du second Adam, commença à enseigner (prophétiser) et séduire les serviteurs et enfants de Dieu avec un faux message de l’évangile, fruit de l'interprétation particulière de la parole prophétique qui est sortie de la bouche de Dieu. Voici "Jézabel, la fausse prophétesse". LA FOI DANS la "RÉVÉLATION DE l'ÉGLISE" (l’"ainsi dit l'église") AU DÉTRIMENT DE LA "RÉVÉLATION DU CHRIST" (le "Ainsi dit le Seigneur") FAIT TRÉBUCHER LE PEUPLE DE DIEU, ET PLONGE LES CROYANTS DANS UNE OBSCURITÉ SPIRITUELLE BEAUCOUP PLUS DENSE, CARACTÉRISÉE PAR L'IDOLÂTRIE ET LA PROSTITUTION SPIRITUELLE. C'est ce que le Seigneur nous décrit comme : "les profondeurs de Satan".    
C’est arrivé une fois avec la première église de Rome qui substituât "les commandements de Dieu" par les "commandements de l'église". Cela continue à se dérouler de la même manière, aujourd'hui, avec toutes les dénominations (les petites Jézabel) qui enseignent leurs propres doctrines, s’appuyant dans les interprétations particulières de ce qu'ils considèrent comme vérité. C’est ainsi que naissent les dogmes, rites et autres credos, qui annulent ainsi la Parole de Dieu au profit des traditions humaines.    
C'est ça le mystère de JEZABEL, la femme prostituée (il s’agit ici d'une prostitution spirituelle) qui se dit prophétesse (c'est-à-dire messagère de la Parole de Dieu), et séduit les serviteurs qui communient dans ces cultes, avec des faux enseignements administrés dans des séminaires bibliques, et autres écoles du genre. Ce genre d'enseignements, n'est pas capable de produire un vrai ministre ou prophète de Dieu, mais tout juste, des "ministres d'églises" qui prêchent et défendent les dogmes de leurs dénominations respectives; aussi bien que les pensées de leurs "maîtres " et "pères" spirituels. C'EST AINSI QUE LES SERVITEURS DE DIEU SONT SÉDUITS ET ENTRAÎNES DANS LA PROSTITUTION SPIRITUELLE PAR LES ENSEIGNEMENTS DE LEURS ÉGLISES RESPECTIVES (Apoc.3:20,21).   
Voilà pourquoi le Seigneur Jésus fait ensuite mention (au verset 22) : "à ceux qui commettent adultère avec elle (Jézabel)". Cela veut dire que le mystère du péché ou de l'iniquité opère vraiment dans le milieu de ces prostituées, et contamine beaucoup. Nous avons par conséquent aujourd'hui, des églises qui marchent au son des fausses révélations et interprétations singulières de la Parole de Dieu. Ce qui les amènent à se prostituer avec d’autres "dieux": ces hommes qui sont élevés à cette dignité à travers les "cultes de personnalités" qui incitent certaines dénominations à vénérer, idolâtrer ou adorer leurs propres dirigeants (bergers, prophètes, évêques, etc.) ; considérés dans leurs organisations respectives comme: interprètes infaillibles de la Bible, porte-parole ou bouche de Dieu, etc. Qu’ils soient morts ou vivants. Exactement comme l'église catholique continue à vénérer leurs "saints" morts.   

 

Oui, séduit par la doctrine d’un présumé "vicaire" du Christ, Le Fils de Dieu, beaucoup d'églises sont tombées dans l'idolâtrie sans s’en apercevoir. L’esprit du mensonge a triomphé de beaucoup de mouvements religieux qui, tout en étant occupés d’"accuser" les autres d'apostats, ne se rende même pas compte qu’ils sont eux-mêmes beaucoup plus près de recevoir la MARQUE DE LA BÊTE que jamais. Un cas flagrant est ce qui se passe avec nos frères, les adventistes du septième jour: ils font un effort pour persuader les hommes que la marque de la bête est l'observation du dimanche. Ce ne peut pas être vrai! Parce que la prophétie dit formellement que: la bête est un HOMME, et son nombre est un nombre d'homme (Apoc.13:18). Et cet homme est un prétendu vicaire du Christ. Cela qui signifie littéralement : "celui qui prend Sa place à  la tête de l'église".   
Voici ce que je dit, aujourd'hui, pour la Parole du Seigneur: la marque de la bête est manifestement reconnaissable, partout où les hommes adorent dans un SYSTÈME ORGANISÉ. Car, c’est cela le système de l'anti-christ. Fondé, non pas sur le modèle des paroles de Christ, mais plutôt dans les paroles, préceptes et commandements des églises. C'est ce que fait la Grande Prostituée ; l'organisation de la Bête. C'est la même mentalité qu’elle a aussi inculquée aux autres églises du monde: rejeter la direction du Christ et de Sa Parole, et accepter l'autorité d'un VICAIRE qui règne sur le système. Exactement comme dans le jour où Israël a rejeté Samuel, le prophète de Dieu et qu’un roi a été choisi à sa place. VOICI LA MARQUE DE LA BÊTE: UN HOMME QUI REGNE SUR L'ÉGLISE À LA PLACE DU CHRIST! Que celui qui a des oreilles pour entendre entende!   
Le  "Vicarius Filii Dei", étant un antéchrist, nous avons cependant en cette dernière heure, plusieurs antéchrists parmi nous (1Jn.2:18). Ceci veut dire quoi? Que beaucoup de dénominations sont actuellement dirigées ou conduites par beaucoup des "fils de perdition" qui, à l’exemple de ce qui est arrivé par le passé avec Caïn et Judas Iscariote, se dissimulent sous l’apparence d'adorateurs ; ayant aussi part au même ministère de la Parole, et comptés parmi les prophètes de Dieu (Gen.4:3; Act.1:17). Ils prêchent, conduisent et entraînent, aujourd'hui, des grandes foules dans la rébellion contre la loi de Dieu et le commandement du Christ. Voici l’esprit de l'erreur qui opère dans les fils de la rébellion et qui caractérise le "mystère" du péché. "Mystère" parce qu'il s’agit d'un esprit en action, agissant dans la dissimulation. Ce qui rend difficile le discernement spirituel pour beaucoup, principalement en ce temps de la fin.   
   
4.2. LES SACRIFICES DE L'IDOLÂTRIE   
   
L'animal sacrifié sur l'autel dans l’ancienne alliance est une image du "Sacrifice de Jésus-Christ", cet Agneau qui a été immolé pour nos péchés, dans le culte du Dieu vivant. Voilà la doctrine du salut qui alimente la foi des vrais adorateurs. Maintenant, lorsque le Seigneur parle de "sacrifices de l'idolâtrie" que mangent ceux qui se prostituent avec Jézabel, Il fait référence aux fausses doctrines (parce qu'il s’agit de plusieurs sacrifices) qui nourrissent la foi des faux adorateurs qui se sont laissés séduire par le mensonge du péché, agissant par le mystère de Jézabel, dans ces cultes qui sont consacrés, non pas à Dieu, mais plutôt aux personnalités qui ne représentent pas la Divinité unique, révélé en Jésus-Christ.    
Et, lorsque la Parole est ôtée de Sa place, sur les autels des temples, LA LUMIÈRE S’ÉTEINT ET LES ÉGLISES MARCHENT COMME DES AVEUGLES, PLONGEANT DANS LES PROFONDEURS DE SATAN (Ps.119:105).   
J’espère que, parlant de cette manière-ci, les saints comprennent ces choses et se libèrent de l'erreur. Si Dieu, au temps du roi Achab, malgré toute la méchanceté de Jézabel, s’est réservé pour Lui-même, sept milles hommes qui n’ont pas pliés les genoux devant Baal; mais bien au contraire, ont résisté contre l'idolâtrie et l'apostasie généralisée en ce temps-là, je me réjouis de savoir que même en ces temps difficiles qui caractérisent la fin des âges où nous vivons, le fondement de Dieu demeure ferme. Ceux qui sont de Dieu se sépareront de l'iniquité. Pour eux donc, nous acceptons de tout souffrir et nous ne perdons pas courage devant le disputeur et adversaire de ce siècle. Les brebis connaissent la voix du Bon Pasteur qui s’exprime à travers nous. Quand elle frappera leurs oreilles, ils s’éloigneront des autres voix étrangères qui essaient de les séduire. Amen! C'est cela ma lutte; c'est cela mon espérance!