5. LE MYSTERE DE DIEU  

 


« Mais qu’aux jours de la voix du septième ange, quand il sonnerait de la trompette, LE MYSTERE DE DIEU s’accomplirait, comme Il l’a annoncé a Ses serviteurs, les prophètes » (Apoc.10 :7)

Notez ici que la prophétie ne fait pas référence à des « mystères » - comme s’il s’agissait de plusieurs - . Il est dit dans la prophétie : « qu’au jour de la voix du septième ange, quand il sonnerait de la trompette, LE MYSTERE de Dieu s’accomplirait… ».
Je crois que tous ceux qui suivent avec attention, la démonstration de l’Esprit au cours de cette prédication, comprendront ceci en arrivant a ce point: malgré tous les mystères qui ont été expliqués dans ce Livre de prophétie ouvert par l’Agneau, en commençant par le mystère de sept chandeliers et de sept étoiles qui représentent les différents âges qui caractérisent la dispensations de l’Eglise des nations… l’ouverture des sceaux et tous les secrets qui y sont révélés en partant par la révélation du mystère de l’iniquité qui nous montre comment l’esprit anti-christ agit contre l’Eglise par les ruses du diable dans les moyens de la séduction et toutes ces choses qui succèdent au premières ; le MYSTERE (ou Secret) DE DIEU dont il est question en Apoc.10 :7 ne s’est pas encore accomplit.
Pour une meilleure compréhension, je suis oblige de répéter pour souligner ceci : Ce MYSTERE DE DIEU dont il est question en Apoc.10 :7 ne s’accomplit ni pendant la dispensation de l’Eglise, ni après l’enlèvement, ni pendant la grande tribulation, ni au Grand jour du Seigneur qui caractérise le Jour de la vengeance ou de la colère de l’Agneau. Or, quand cette déclaration est faite par l’ange de Apoc.10 :1, le septième sceau a déjà été ouvert (Apoc.8 :1). Et vous savez quoi ? Tout prédicateur vraiment inspiré de Dieu sait que la dispensation de l’Eglise des nations termine au quatrième sceau et lorsque s’accomplira toutes ces choses qui sont révélées sous le cinquième sceau, l’Epouse du Christ n’est plus sur la terre, et que le grand jour de la colère de Dieu est placé sous le sixième sceau (Apoc.6 :12-17).
Et cet ange glorieux vient après toutes ces choses et commence d’abord par dire qu’ « il n’y aurait plus de temps ». Pourquoi ? Parce que nous sommes à la fin des prodiges annoncés dans la prophétie de Daniel, et Il est venu annoncer l’accomplissement de toutes choses (Dan.12 :6 ; 8). Quoi donc ? Malgré l’accomplissement du plan de soixante-dix semaines (et toutes ces choses ont été révélées dans l’Eglise au temps de la fin) le MYSTERE DE DIEU ne s’accomplirait qu’aux jours de la voix du septième ange, lorsque la septième trompette sonnerait. Amen ! Y a-t-il dans cette génération un homme intelligent qui comprenne cela ?
Cette lumière nouvelle que le Saint-Esprit nous apporte à ce jour, est un formel démenti a un dogme défendu essentiellement dans les diverses tendances du mouvement branhamiste ; dogme au moyen duquel on essaie de persuader les âmes mal affermies dans la Parole de la Vérité que Apoc.10 :7 s’est accomplit dans le ministère du septième ange de l’église, qui aurait révélé tous les mystères de Dieu. Et que par conséquent, il serait même inutile de confier au Saint-Esprit pour l’interprétation de la Parole en ce temps de la fin où tout aurait été déjà dit par le « prophète ». C’EST TOUT SIMPLEMENT ARCHIFAUX !!!!! Et carrément dangereux pour notre foi. C’est ici aussi un des moyens puissants que le diable a trouvé pour nous empêcher de progresser dans notre marche en direction de l’Epoux, et mettre dans la confusion tout ceux qui plongent le regard dans la parole prophétique, à la recherche de la lumière qui nous permet d’évoluer dans les ténèbres spirituelles qui se sont abattues sur la terre (exactement comme le Seigneur a imagé cela dans la parabole de dix vierges)
 Je suis personnellement reconnaissant au Dieu Fidèle (Il S’est révélé a moi comme « Le Dieu Fidèle ») pour avoir accomplit Ses promesses au milieu de nous dans le dernier âge de l’Eglise ; et pour toutes ces choses glorieuses qui ont été révélées à l’Eglise au temps de la fin. Cependant, la mission qui m’a été confié pour le Corps du Christ, c’est justement de dénoncer l’action des esprits séducteurs qui se sont introduits dans l’Eglise dans cette dernière génération et se sont mis à enseigner des choses pernicieuses ; des hérésies de perdition. Et non seulement dénoncer, mais aussi rétablir la Vérité. Lorsque l’Esprit me parla en ces termes : « Je suis venu pour rendre témoignage à la Vérité, car la Vérité est la Lumière des hommes… ». Aussi, je ne saurais être tolérant contre ce mensonge et bien d’autres du genre. Malheur a moi si je le fais ! Car, Dieu exige fidélité aux dispensateurs de Ses mystères (1Cor.4 :1,2).
Je veux, en ce jour où la Vérité de Apoc.10 :7 est rétablit, que les élus en méditant ce passage prêtent attention à deux choses :
Primo : Au temps utilisé ici ! L’Ange puissant n’utilise, ni le passé, ni le présent, mais plutôt le futur ; soit dans le cas de la septième trompette qui sonnerait, comme dans le cas du mystère de Dieu qui s’accomplirait. Ceci est très important pour la compréhension de la prophétie biblique en général. Voyez par exemple, en Apoc.5 :6,7 : Jean en regardant Celui qui fut trouvé digne d’ouvrir le Livre, vit un Agneau qui était là comme immolé (notez le temps passé utilisé ici), puis Il vint (au présent) et prit le livre… Cela signifie quoi ? Que le sacrifice de l’Agneau a eu lieu dans le passé avant qu’Il ne vienne prendre possession de Livre de la Vérité et révéler ensuite son contenu dans un futur bref.

         Secundo : Le MYSTERE DE DIEU dont il est question ici ne fait nullement l’objet d’une révélation (dévoilement), mais plutôt d’un accomplissement (achèvement) de ce qui a été annoncé d’avance aux prophètes, serviteurs de Dieu. L’Ange a dit que le Mystère ou Secret de Dieu s’accomplirait e non sera révélé. Il n’y a qu’un esprit borné pour affirmer que c’est la même chose. Et c’est justement pour avoir confondu  la « révélation » de l’ « accomplissement » que ce dogme branhamiste enseigne que le « prophète - majeur » a achevé l’œuvre de l’édification de l’Eglise. Ne vous laissez pas séduire ! C’est ici la Vérité : en ce jour où nous vivons Apoc.10 :7 n’est pas encore accomplit.
Je confesse qu’il fut un temps que, moi aussi j’ai pensé différemment. Mais, lorsqu’il a plu à Dieu dans Son amour de m’ouvrir les yeux de l’entendement pour parler ensuite de ces choses, j’ai agis selon l’écriture de 1Cor.13 :9-11. A Dieu Seul soit donc rendu toute la gloire ! Lui, le Grand Enseignant et Révélateur de Sa volonté par Son Esprit opérant dans l’homme appelé pour accomplir Ses desseins.
Heureux donc l’homme qui accepte la correction !
     Quel donc ce fameux MYSTERE DE DIEU  qui ne s’accomplirait que lorsque la septième trompette aurait sonné ?
L’écriture de 1Pi.1 :10,12 nous révèle clairement que les prophètes de l’Ancien Testament ont fait de notre salut (nous, c’est-à-dire les non-juifs) l’objet de leurs recherches et de leurs investigations ; voulant sonder l’époque, et les circonstances marquées par l’Esprit et qui attestait d’avance les souffrances du Christ et la gloire dont elles seraient suivies. Or, le salut ne se place ni avant la croix (c’est qui est impensable), ni après la gloire du Christ. Car, même le plan de septante semaines révélé à Daniel s’arrête à ces paroles : « … pour oindre le Saint des saints ». Aussi, la grâce de Dieu qui allait apporter le salut aux hommes, selon ce que Dieu a annoncé par ces prophètes ne pouvait se situer qu’entre LA CROIX DU CHRIST ET SA COURONNE. C’est dans cette période justement qu’est révélée LA DISPENSATION DE LA GRACE FAITE AUX PAÏENS PAR L’EGLISE au moyen de l’Evangile (v.12)).
Or, selon la Parole, c’est justement à cause de l’Evangile qu’Israël est ennemi de Dieu. Exactement comme la chose nous est donnée en figure dans la parabole du fils prodigue (Lc.15 :11-32) qui révèle la jalousie du fils aîné (figurant Israël) qui tombent dans l’endurcissement alors que la grâce est faite fils prodigue (figurant l’Eglise des nations). De ces choses l’apôtre Paul a parlé longuement et clairement en Rom.11.
Nous trouvons cette représentation dans la personne de Joseph : lorsqu’il fut rejeté par ses frères, les enfants d’Israël, Dieu le conduit vers les païens de l’Egypte. Ainsi, alors que Joseph était mort à l’entendement d’Israël et de ses fils, IL était bien vivant POUR DONNER LA VIE AUX PAIENS. Les païens le connaissaient comme Tsaphnath-Paenéach (Le sauveur du monde). Et, les enfants d’Israël ne pouvaient même pas soupçonner que cet Intendant-là établit sur toutes choses était Celui-là même qu’ils ont rejeté. Comme il est écrit : « Il est venu vers les Siens, mais les Siens ne L’ont point reçu… »
Or, selon la prophétie biblique, quand cette chose arrive (le rejet du Christ par Israël et la grâce faite aux nations), nous sommes dans l’intervalle de temps qui sépare la fin de la soixante-neuvième semaine (où l’Oint est retranché) et la soixante-dixième qui est la dernière (dans laquelle le Dévastateur sera manifesté).
Il est donc clair, qu’aucun prophète de l’ancienne alliance ne connaissait l’Eglise du Christ. Ils ne pouvaient pas voir cela car, cette chose se trouve cachée entre la Croix  et la Couronne. Voici pourquoi ils entendirent mais ne comprirent pas. C’est ici grand le Secret de Dieu.
Et l’Apôtre Paul nous explique ce Mystère : Israël est tombé dans l’endurcissement jusqu'à ce que la totalité des gentils soit entré ; alors Israël sera sauvé. Ainsi, Dieu en referme tout le monde dans la désobéissance, les nations d’abord (le fils prodigue) et Israël ensuite (le fils aîné) pour pouvoir ensuite user de miséricorde envers tous. Nous comprenons maintenant le GRAND SECRET DE DIEU. Alors, nous nous écrions avec Paul :« Ô profondeur de la sagesse et de la science de Dieu ! Que Ses jugements sont insondables et Ses voies incompréhensibles ! Car, qui a connu la pensée de Seigneur… ? ». Voilà Son secret.
Mais si vous avez encore quelque doute, reportons-nous à l’épître aux éphésiens :
« … Dieu a répandue abondamment sur nous par toute espèce de sagesse et d’intelligence, nous faisant connaître LE MYSTERE (notez le singulier) de Sa volonté, selon le bienveillant dessein qu’Il avait formé en Lui-même (c’est Son secret, voyez-vous ?) pour mettre à exécution LORSQUE LES TEMPS SE SERONT ACCOMPLIS, de REUNIR TOUTES CHOSES EN CHRIST, celle qui sont dans les cieux et celles qui sont sur la terre » (Eph.1 :8-10).
« C’est par révélation que j’ai eu connaissance du MYSTERE sur lequel je viens d’écrire en peu de mots. En les lisant vous pouvez vous représenter l’intelligence que j’ai du MYSTERE DU CHRIST. Il n’a pas été manifesté aux fils des hommes dans les autres générations, comme il a été révélé maintenant par l’Esprit aux apôtres et prophètes du Christ. (Maintenant ne manquez pas la suite) CE MYSTERE, C’EST QUE LES PAIENS SONT COHERITIERS, forment un même corps, et participent à la même promesse EN JESUS-CHRIST par l’Evangile… A moi, qui suis le moindre de tous les saints, cette garce a été accordée… de mettre en lumière quelle est la dispensation du MYSTERE CACHE de tout temps en Dieu qui a créé toutes choses… selon le dessein éternel qu’Il a mis à exécution par Jésus-Christ notre Seigneur… » (Eph.3 :3-11).
Vous avez maintenant saisi le Mystère : Dieu a formé en Lui-même un bienveillant et éternel dessein qu’Il mettrait en exécution seulement lorsque les temps seront accomplis. Et ce dessein est de REUNIR TOUTES CHOSES (celle qui est dans les cieux et celles qui sont sur la terre) EN CHRIST. Ainsi s’accomplira dans le Second Adam le dessein éternel de Dieu annoncé en Gen.1 :26,28. Et, c’est ce MYSTERE qui ne s’accomplira qu’aux jours de la voix du septième ange, lorsque la septième trompette sonnera.
Pourquoi ? Parce que nous savons que en Jésus-Christ, Dieu a réunit, les nations (par l’Eglise) et Israël. Or, Israël est encore dans l’endurcissement jusqu’à ce jour. Comment peut-on donc enseigner que le Mystère de Dieu s’est déjà accomplit ? Et, nous savons parfaitement que la chute d’Israël a rendu le salut accessible aux païens ; leur rejet, la réconciliation du monde. Aussi, Dieu a prévu un jour pour leur réintégration : quand le Libérateur viendra de Sion pour détourner d’eux les impiétés. C’est alors qu’Israël sera sauvé. Vous avez saisi cela ? Or, cette chose n’arrivera qu’après la grande tribulation ; avant le grand jour de la colère quand les 144.000 élus seront scellés (pas pendant la dispensation de l’Eglise), en accomplissement de la promesse de Dan.12 :1 : « En ce temps-là, ceux de ton peuple qui seront trouvés inscris dans le Livre seront sauvés ».
Et, si nous méditons avec attention Ez.34 :22-24, le Saint-Esprit nous aidera à comprendre que la réintégration d’Israël ne se réalisera qu’au temps où « L’Eternel sera leur Dieu(donc après da réconciliation) et Son serviteur David sera leur pasteur ». Qu’il me soit aussi permis de vous dire qu’au moment de la prophétie de Ezéchiel David était déjà mort et ensevelit ; donc le Pasteur  dont il est question au jour de la restauration d’Israël est « Celui qui a les clefs de David » : Jésus-Christ, encore identifié comme le Rejeton de David ; le Descendant que Dieu a promis à David de faire asseoir sur son trône pour toujours. C’est en ce temps-là Israël sera rétablit dans l’alliance ; verra et reconnaître Son Dieu. En méditant avec attention ces choses qui nous sont faites en figure dans le vieux testament nous verrons que l’arche de l’alliance prise par les philistins au jour de I-KHABOD est restée loin de Jérusalem JUSQU'A CE QUE DAVID FUT COURONNE ROI D’ISRAEL.
Ce qui veut dire que la Restauration de Israël se réalisera quand Jésus-Christ (le Saint des saints) sera couronné Roi des rois et Seigneur des seigneurs ; comme Dieu l’a annoncé aux prophètes.
Ne confondez pas le salut d’Israël et sa restauration. Son salut s’accomplit avec le rachat de 144.000 scellés ; alors que sa restauration se réalise dans le millenium. Or, entre ces deux événements (le salut d’Israël et sa restauration), il n’y a vraiment pas beaucoup de temps.
C’est ce qui est dit clairement dans la prophétie de  l’Ange PUISSANT d’Apoc.10 :1 : « …il y aurait plus de temps ». Cependant, Le MYSTERE  DE DIEU de REUNIR TOUTES CHOSES (celle qui est dans les cieux et celles qui sont sur la terre) EN CHRIST ne s’accomplirait que lorsque la septième trompette sonnera.
C’est pour cette raison que nous allons maintenant méditer sur cette dernière chose. Que Dieu vous donne intelligence et sagesse pour comprendre le bienveillant dessein de Sa volonté!         

♦♦♦♦♦♦♦♦♦