LE MINISTÈRE DU FILS DE L'HOMME    

 

“...Je vis sept chandeliers d'or et, au milieu des sept chandeliers, quelqu’UN qui ressemblait à un FILS d'HOMME" (Apoc.1:12b,13a).

Dieu révélé dans le "Fils", DANS LA CONDITION DE SON PROPRE PROPHÈTE. Amen! C’est ça le ministère du Fils de l'homme: DIEU EST PROPHÈTE DE LUI-MÊME DANS TOUTES LES ÂGES! C'est le mystère de la piété révélé: la Parole a été fait CHAIR et habita au milieu de nous, pleine de grâce et de vérité. C’est ici  le REFLET de la gloire divine et l'EMPREINTE de Sa personne (Heb.1:3). L’image du Dieu Invisible, réfléchie et manifestée dans la prédication de Son oint. "Celui qui m’a vu a vu le Père".   
Q’est-ce que cela veut dire? Dieu, au temps marqué, se fait semblable aux hommes, DANS UN DES JOURS DU FILS DE L'HOMME (Lc.17:22), afin que ceux-ci puissent supporter Sa présence et entendre Ses paroles, sans courir le risque de mourir (Ex.33:20; Deut.18:16-19). C’est ici où le Seigneur se révèle et est reconnu sous une figure humaine, pour MATÉRIALISER Son Dessein sur la terre et conduire beaucoup de fils des hommes à la gloire et à la perfection. Parce que ceux-ci participent à la chair et au sang, Il se fait aussi l’un d’eux, et participe également à la nature humaine pour accomplir le salut; pour libérer de la destruction et du pouvoir du diable la semence d'Abraham: les enfants de la promesse par la foi. Ceux-là qui sont nés, non pas selon la volonté de la chair et du sang, mais plutôt selon la volonté de Dieu, révélée dans la Parole de la promesse qui s’accomplit au temps marqué, à travers l'instrument que le Seigneur élève dans le jour d’accomplissement. Afin d’appeler les Siens hors de la perversion généralisée: ceux-là qui ont été prédestinés à être semblable à l'IMAGE du Fils Unique de Dieu qui, pour eux s'est fait homme, afin que par Lui, ces fils des hommes deviennent des enfants de Dieu et participent à la nature divine (Rom.8:28-30). IL EST GRAND EN EFFET, LE MYSTÈRE DE NOTRE FOI! Malheureusement, tous n’ont pas reçu le pouvoir de comprendre ces choses.   
Le "Fils de l'homme’’  est cette Parole vivante et  révélée de Dieu, qui vient au monde dans la chair, dans la condition de "Prophète"; et qui est la lumière qui éclaire tout homme. Cette Parole que l'homme charnel rejette, parce qu’il  ne La comprend pas, c’est  sans aucun doute: La RÉVÉLATION de JÉSUS-CHRIST que Dieu donne à Son peuple, par l'Esprit Saint, dans une génération donnée. Cette Parole de la prédication est un Rocher de scandale pour le religieux qui l’échange au profit de ses superstitions, dogmes, credos, rites ou autres liturgies. Pourtant, c'est sur cette Révélation (le Roc ou "Pétra") qu’est bâtit  l'Église du Christ, appeler au son des trompettes, à abandonner le formalisme et à sortir du légalisme du traditionalisme religieux décadent. C'est ici "la Pierre de l’angle " que les bâtisseurs de tous les âges ont rejetée, mais qui concède à tous ceux qui sont édifiés sur Elle, le sceau de la rédemption pour le salut.
       Cette Parole de la révélation est le Verbe de Dieu dans la bouche de Son prophète, qui donne à tout ceux qui croient, le pouvoir de devenir "enfants de Dieu" dans leurs générations respectives. Ce sont là, les vainqueurs de la corruption: à cause de la Parole de Dieu qui demeure en eux. Car, ils ont des oreilles pour entendre ce que "l'Esprit dit aux églises". L'Esprit qui parle dans l'Homme (Prophète) fait bouche de Dieu, selon la Parole de la promesse faite par Moïse  (Deut.18:18,19). De ceci rend témoigne l’autre écriture qui affirme : "Après avoir autrefois, à plusieurs reprises et de plusieurs manières, parlé à nos pères par les prophètes, Dieu, dans ces derniers temps, nous a parlé par le FILS, qu’Il a établi héritier de toutes choses"» (Heb. 1:1).   
La désignation "Fils de l'homme" se réfère indiscutablement au ministère terrestre du Christ (L’OINT de Dieu) : le Fils de Dieu REVELE en Jésus de Nazareth, oint sous les cieux avec la puissance du Saint Esprit; allant de lieu en lieu, faisant l’oeuvre de Dieu et prêchant Sa doctrine. Dieu rendant Lui-même témoignage avec Lui (Act.4:26; 10:38). Et, quand Jésus (Le Grand Fils de l'homme) fut enlevé et reçu au ciel, Lui-même fit dons aux autres "fils des hommes", choisit et fait semblable à Lui (selon Eph.4:10-13), pour garantir la continuité de la même oeuvre du ministère; pour l’exécution du même service que Lui-même a commencé, au milieu de Ses saints en tout temps.   
C'est ainsi que Jean a vu la chose dans la vision: quelqu’un semblable à UN "Fils de l'homme" au milieu des sept chandeliers (cela, bien après que Jésus-Christ eusse achevé Son ministère sur la terre et Son ascension au ciel) : c’est ici  la manifestation du Dieu vivant dans ce ministère UNIQUE de la Parole révélée et vivante; Parole qui confirme la promesse du jour.
La RÉVÉLATION de DIEU DANS TOUTES LES (SEPT) GENERATIONS de l’Eglise, nous est donnée par le ministère d’un envoyé du Christ. Un SERVITEUR FIDÈLE établi sur ses compagnons d’oeuvre, pour leur donner la nourriture au temps convenable. Chacun de ces instruments, porteur d'une révélation authentique de Dieu, accomplit dans sa génération, le ministère du Fils de l'homme. C'est ce que Jean a vu: quelqu’un SEMBLABLE à UN FILS DE L'HOMME: l’OINT selon la promesse du jour marqué par la prophétie. Cet oint dans le temps et pour une circonstance déterminée, semblable à un Fils de l’homme, c'est l’un de Ses prophètes – prédicateurs – que Dieu suscite du milieu de ses frères et dans la bouche duquel le Seigneur met Ses paroles, afin que celui-ci parle, non pas selon sa propre expérience ou sagesse, ni par imitation, recherches, méditations, études ou lectures, mais plutôt, selon ce que Dieu lui ordonne de dire ou annoncer au temps marqué, afin d’accomplir ce qui a été déterminé dans Ses arrêts ; selon Sa volonté. Et nous contemplons dans cet instrument: l’"homme appelé pour exécuter les desseins de Dieu", en accomplissement de la prophétie (Es.46:9-11).
La révélation de Jésus-Christ donnée aux églises dans toutes les générations dans l’un des jours du Fils de l'homme, c'est la CONFIRMATION de la promesse que Jésus a fait d’être "chaque jour avec nous jusqu’à la consommation des siècles"; et de Se manifester à tout celui croit et garde sa Parole (Mat.28:20; Jn.14:21-23, etc.).   
Le "ministère du Fils de l'homme" est rendu manifeste à travers ces "fils des hommes", appelés par Dieu et ayant reçu de Lui la vraie onction qui fait d’eux, des "bouches autorisées" pour parler de Sa part dans l'Église ("Celui qui vous reçoit me reçoit à moi, et celui qui me reçoit, reçoit Celui qui m'a envoyé" - Mat.10:41). C’est ainsi que l'alliance de Dieu est confirmée au milieu de Son peuple (Es.59:21)! À travers eux, Jésus-Christ est manifesté dans Son église. À peine caché par un voile: le corps de son serviteur.  Ceci, afin que s’accomplisse dans une génération donné, cette promesse: "Tu  es (untel), sur cette pierre - la révélation qui lui a été donnée dans sa génération - je bâtirai mon église et même  les portes de l’enfer ne prédomineront pas contre elle". C’est, à travers cette Parole de la révélation qui caractérise l'onction sur Ses instruments, que Dieu accomplit, dans tous les temps, l'appel des élus hors des campements des religions organisées dans un système humain et anti-christ. Comme il est écrit: “Sortez du milieu d’eux, mon peuple...! "   
Contrairement à cette "onction singulière" qui caractérise en cette dernière heure, la race de faux prophètes; "onction" qui détourne l'église de sa véritable vocation; onction purement matérialiste et qui réveille toutes sortes de passions impures et avidités des choses terrestres (argent, mariage, voyage, etc.) et autre abondance du même ordre, visant à garantir le bien-être matériel qui caractérise le souci du siècle présent. Pour la ruine de ceux-là qui prennent  plaisir à ces choses.
Car, la promesse des Ecritures relative à la venue au temps marqué d'un prophète de Dieu suscité au milieu de ses frères, et qui s’accomplit, premièrement en Christ et puis après, dans tous Ses oints rendus semblables à Lui, par la même onction, contient aussi un avertissement solennel à l'intention de tout ceux-là qui se recommandent eux-mêmes aux églises - par imitation et présomption – pour parler de la part de Dieu: "Mais le prophète qui aura l’audace de dire en mon nom une parole que je ne lui aurai point commandé de dire, ou qui parlera au nom d’autres dieux, CE PROPHÈTE-LÀ SERA PUNI DE MORT " (Deut.18:20).
Considérez cela, ô, hommes sans conscience! Quand dans notre prédication, nous vous exhortons à abandonner la chaire ou l'autel, nous le faisons, animés par la compassion de vos âmes et non pas par arrogance. Parce que, le salaire de cette folie c’est la mort. Souvenez-vous de ce qui s'est passé avec Coré, ses compagnons et partisans; avec les rois Saul, Jéroboam et tout ceux-là qui ont pris la liberté d'offrir d’eux-mêmes un holocauste sur l'autel, sans pour autant être investi de cette autorité! Dans cela opère aussi le mystère de l'iniquité, pour la corruption de toute chair.   
Heureux donc, l'homme qui accepte la correction !