LE FAUX ADORATEUR LE TRAHIT

Ces choses-ci représentent de nos jours et confirment la prophétie de la grande apostasie qui devait s'installer sur la terre. Or, la grande apostasie caractérise ce temps où les adorateurs qui se prétendent chrétiens, ne supportent cependant pas la vraie doctrine. Ayant des démangeaisons d’entendre des choses agréables; ceux-ci se donneront une foule d’enseignants selon leurs propres désirs, passions ou inclinations. Il ne sera plus question d'un sacerdoce révélé et établit par le Seigneur ; ni des hommes choisis et envoyés par Dieu avec une mission spécifique au service de l'Église... nous parlons d'un temps où les hommes choisiront, éliront, et recourront à d'autres méthodes humains pour le choix des sacrificateurs (et pas seulement des hommes mais aussi des femmes). Des prédicateurs qui leurs plaisent avec des discours profanes, agréables aux oreilles et faciles à supporter.
C'est ici où nous dénonçons l '«évangile social» qui étouffe la voix de l'"Evangile du salut".
Car, Jésus est venu pour nous libérer du péché et nous réconcilier avec Dieu. Pour qu’un jour, lorsque nous aurons terminé notre pèlerinage ici-bas, nous puissions regagner et vivre dans l'éternité avec Dieu. Voici la vraie raison pour laquelle Dieu a donné Son Fils unique.
         Si nous saisissons ce que dit l'Ecriture de 1Jn.1:1-4, nous comprendrons que le témoignage des apôtres est la vie éternelle, qui était avec Dieu et nous a été manifestée. Contrairement au témoignage de beaucoup de prophètes et sacrificateurs des églises qui, à ce jour, ont abandonné ce témoignage de la vie éternelle, pour proclamer un « évangile » basé sur le matérialisme et le profit facile. C'est dans cette chose qu’est révélée la trahison de Judas.
         Pour quelle raison Judas trahit-il Jésus? L’argent! Il a estimé que trente pièces d'argent pourraient résoudre sa vie. En fait, c'était un misérable, suivant un chemin erroné. Je ne veux pas parler de ces pasteurs qui se battent pour avoir une voix importante dans la société et ses affaires, une place dans la politique mondiale, etc. Car, ceux-ci vendent pour leur part leur droit d'aînesse comme Ésaü, et deviennent des profanes comme lui ; produisant des discours inutiles et incapables d’édifier l'Église dans la foi, ni de contribuer à l'œuvre du salut.
Telles sont les caractéristiques de la fausse adoration.
Toutefois, cela ne signifie pas que les faux adorateurs ne connaissent pas la Vérité. Bien sûr que oui! Mais, ils choisissent la voie de la trahison comme Judas. Parce que, avant de demander à Jésus: "Est-ce moi, Maître?", Judas avait déjà tenu conseil avec les princes et sacrificateurs juifs avec lesquels il avait combiné à l’avance et accepté le prix de la trahison: TRENTE PIECES D'ARGENT. L’ÉCHANGE DE LA VÉRITÉ AU PROFIT DE QUELQUE GAIN MATERIEL! Ce qui était, c’est ce qui sera! Et, ce qui se passe aujourd'hui dans les églises en ces dernières heures, a été dans les dernières heures de Jésus.
Son forfait consommé, Judas retourna dans la communauté des autres disciples. Pas avec l'intention de servir Dieu, mais avec l’intention déclarée… la volonté claire de trahir et de détruire la vérité ; ayant déjà perdu sa bonne conscience, la foi en Christ et en l'œuvre du salut.
N'a-t-il pas été révélé par le Seigneur en Mat.6:24 que : nul ne peut servir deux maîtres, c'est à dire à Dieu et à Mammon? Par conséquent, Judas méprisa et rejeta le Christ en échange de biens visibles, matériels et temporaires.
Ainsi fut-il aux jours du Christ ; ainsi en est-il aux jours de Son Eglise ! Car, aucun disciple n’est plus grand que son maître ; il suffit au disciple d’être traité comme son Maître.
         Aujourd'hui aussi, dans les dernières heures de la dispensation de l'Eglise du Christ, la lumière du Saint-Esprit nous révèle la même réalité: la trahison de