LE CHEMIN BARRE ET LA ROUTE NOUVELLE

 

Lorsque Adam et Eve tombèrent à Eden, Dieu révéla qu'une grande inimitié allait opposait les deux semences (celle du serpent) et celle de la femme; jusqu'à ce que de la femme vienne LA SEMENCE (FILS) qui allait écraser la tête du serpent. C'est cela qui caractériserait le vrai combat spirituel entre Satan et ses forces des ténèbres et les enfants de Dieu. Mais en attendant la venue de ce Sauveur, Dieu dit: "Voici, l'homme est devenu comme l'un de nous, pour la connaissance du bien et du mal. Empêchons-le maintenant d'avancer sa main, de prendre l'arbre de vie, d'en manger, et de vivre éternellement " (Gen.3:22).Aussi, Dieu les chassa du jardin d'Eden, et le chemin qui mène au fruit de l'arbre de vie qui donne la vie éternelle à tous ceux qui en mange fut barré par deux chérubins qui en interdisaient l'accès. Or, la Bible ne dit nullement que hors du jardin, Adam n'a pas adoré, autrement d'où est-ce que Abel aurait tiré l'exemple d'offrir un sacrifice à Dieu? Voici la Vérité: la chute n'a pas conduit Adam jusqu'à l'ignorance de l'existence de Dieu; Même en-dehors du jardin, l'homme a continué à adorer Dieu. Dieu donna a Adam un autre fils: Seth à la place de Abel qui fut tué. Celui-ci à son tour eût un fils qu'il appela Énosch. C'est alors qu'après la mort d'Abel, on commença de nouveau à invoquer le nom de l'Éternel (Gen.4:25,26). Pas selon le culte de Caïn… voyez-vous? Mais selon le modèle d'Abel le juste. Hénoch, le septième après Adam était un prophète (Gen.5:21-24; Heb.11:5; Jud. v.14). Il y a avait donc des vrais adorateurs sur la terre. Cependant le chemin qui conduit à l'arbre de vie, ainsi qu'à la vie éternelle était barré et protégé par les chérubins de Dieu à l'épée flamboyante.
Or, dans la leçon du tabernacle de l'ancienne alliance, cette chose nous est de nouveau représentée par le voile qui barre le chemin qui mène au Lieu Très saint: dans la présence du Seigneur. Là-bas, nous trouvons l'arche de l'alliance qui contient entre autre chose: la manne cachée
Jésus enseigne: "Travaillez, non pour la nourriture qui périt, mais pour celle qui subsiste pour la vie éternelle, et que le Fils de l'homme vous donnera; car C'EST LUI QUE LE PÈRE, QUE DIEU A MARQUÉ DE SON SCEAU" (Jn.6:27). Voyez-vous… au milieu de toutes ces nourritures (doctrines) dont s'alimentent ces églises des hommes qui portent seulement le nom du Seigneur Jésus-Christ pour cacher aux yeux du monde l'opprobre de leur condition des "prostituées" (spirituellement bien sûr) selon la vérité de Es.4:1; IL EXISTE DONC UNE NOURRITURE QUI N'EST PAS DE CETTE CREATION: UNE DOCTRINE QUI N'EST PAS INVENTION DE L'HOMME. C'est donc cette nourriture-là que subsiste pour la vie éternelle.
Dans la représentation du tabernacle, tout comme au jour où Adam fut chassé d'Eden, ce pain de vie est caché aux yeux des sacrificateurs par un voile qui cache la gloire de Dieu et le chemin qui y conduit protégé par les chérubins. Les saintes écritures nous enseigne à ce point que le chemin du lieu très saint n'était pas encore ouvert, tant que subsistait le premier tabernacle. Et, seul l'Esprit pouvait sonder les profondeurs de cette gloire cachée, car ce sont là des choses que l'oeil n'a point vu, que l'oreille n'a point entendue et qui ne sont jamais montées au cœur de l'homme. Or, ce sont justement ces choses-là, que Dieu a préparé pour la gloire de ceux qui L'aiment (1Cor.2:10). Aussi, IL FAUT ABSOLUMENT UNE RÉVÉLATION DU SAINT-ESPRIT POUR NOUS CONDUIRE AU-DELÀ DU VOILE!
Ce voile qui ne se lève que lorsque le cœur se convertit au Seigneur; et non pas à l'un de Ses ministres, voyez-vous… Car, le Seigneur c'est l'Esprit. Et là où il y a l'Esprit du Seigneur, il y a la liberté (2Cor.3:16-18). C'est ainsi que, alors que les vierges folles se sont arrêtées et on fait demi-tour; plongeant de nouveau dans les ténèbres du dehors (parce qu'il y a beaucoup d'appelés et peu d'élus); en Jésus-Christ, nous avons reçu la liberté de poursuivre notre marche… au delà du voile! Alors, nous pouvons contempler dans le miroir de la Vraie Parole la gloire du Seigneur, et nous sommes transformés aussi en la même image, de gloire en gloire.
Tant que le Sauveur n'était pas encore venu, la race humaine en Adam ne pouvait manger le fruit de l'arbre de vie et parvenir à la vie éternelle. Car, c'est là une nourriture que SEUL Jésus, le Fils que Dieu, le Père, a marqué de Son sceau et par Lequel Il nous parle  en ces derniers jours pouvait nous donner. Comme Il le dit Lui-même: "À celui qui vaincra, Je donnerai à manger de l'arbre de vie qui est dans le paradis de Dieu" ou encore: "Je donnerai à manger de la manne cachée" (Apoc.2:7,17). AUSSI PAR LE SACRIFICE DE SON CORPS, IL DECHIRA LE VOILE DU TEMPLE ET, PAR L'OFFRANDE DE SON SANG À LA PENTECÔTE, LE CHEMIN JUSQUE-LÀ BARRÉ S'OUVRIT DEVANT ET POUR LES RACHETÉS QUI ONT ÉTÉ PRÉDESTINÉS À LA GLOIRE. Selon qu'il est écrit:
"Nous avons, au moyen du sang de Jésus, UNE LIBRE ENTREE dans le sanctuaire PAR LA ROUTE NOUVELLE ET VIVANTE qu'Il a inaugurée pour nous au travers du voile, c'est-à-dire, de Sa chair" (Heb.10:19,20).
Ainsi s'accomplit pour nous la Parole de Jn.10:9: "Je suis LA PORTE. Si quelqu'un entre PAR MOI, il sera sauvé; il entrera et il sortira, et il trouvera des pâturages".
Voilà chers frères: LA PENTECOTE DE DIEU NOUS REVELE LE SALUT QUI EST EN CHRIST. Tout le reste est pour la séduction.
            Heureux donc, le peuple qui connaît le son de la trompette, IL MARCHERA À LA CLARTÉ DE LA FACE DE DIEU! Or, c'est cette trompette que nous sonnons, nous les sacrificateurs ("fils d'Aaron") de l'alliance que Dieu a fait avec Son peuple au temps de la fin selon Es;59:21. Heureux donc celui pour qui nous ne serons pas une occasion de chute. Car, c'est ici la dernière pluie; la véritable pluie de l'arrière-saison qui est venu mûrir la semence pour la moisson.