LA VISION DES MESSAGERS TOUT AU LONG DES AGES

 

C'était dans l'an 2000… dans l'un de ces après-midi interminables où vous sentez que vous avez quelque chose à faire, mais, sans savoir quoi au juste... (Seul un homme spirituel peut comprendre cela). Une semaine avant ça, j'avais participé à des rencontres des ministres de l'Évangile. Le thème de la conférence a tourné autour de la doctrine de l'Église et l’accomplissement de Conseil de Dieu dans notre temps. Bien entendu les opinions sur quelques points ont divergées. Mais, ce qui m'a laissé quelque peu embarrassé c'était sans un doute, les interprétations particulières du "mystère des sept étoiles", principalement en ce qui concerne le septième ange.     
Cet après-midi là  donc, je me sentais perdu dans l'immensité du monde, sans savoir que faire pour rassasier un désir déclaré... bien au fond de moi; quand un ami proche me proposa: "Et pourquoi ne pas envisager une promenade à l'île de Luanda pour nous détendre un peu... ". C'est un incroyant, voyez-vous? J'accepta cependant son invitation et le suivi sans savoir pourquoi. Arrivés à la plage dans un de ces samedis après-midi, je me repentis vite de ma première décision: "Que suis-je venu  faire moi, au milieu de cette dépravation? ". J'était là en train d'hésiter entre le désir de rester ou celui de décamper de là… quand je pris la décision de m'éloigner et contempler la mer, au lieu de rester là à regarder cette foule-là. Mais, d'où je me trouvais, ce n'était pas possible de voir la mer sans escalader les blocs de béton qui étaient là devant moi en forme de degré. Distrait, j’entama la montée un degré après l'autre jusque là haut, où ma position m'offrait une claire vision de la mer à l'infini. C'était alors qu'Il m'a donné la vision et il m'a dirigé ces paroles:   
"Les âges des églises descendent l'un dans l'autre comme un escalier. Paul, le premier messager de l'Église des nations a été enlevé au troisième ciel et a reçu la vision globale de la dispensation au point de voir la fin dès le commencement. Tel n'est pas le cas des anges ou messagers des âges intermédiaires qui ont reçu, observé et compris juste ce que Dieu a fait dans leur âge respectif; représenté chacun par un degré de l'escalier. Cette vision du Conseil de Dieu était exacte, bien que partielle ou limitée. Parce que, un homme qui est debout sur une marche de l'escalier a une idée du parcours réalisé jusqu'au point où il se trouve présentement. Cependant, il ne peut pas avoir la lumière exacte ou discernement de ce qui se passe dans l'étape au-dessus de lui. C'est pareil avec un messager dans un âge intermédiaire: La démonstration de l'Esprit Saint sur lui se limite dans la compréhension de l'œuvre accomplie Dieu, aussi bien que par l'esprit anti-christ, depuis l'époque ou l'âge qui l'a précédé jusqu'au temps marqué de son propre ministère, lorsqu'il prophétise ces choses qui lui sont données. Voici pourquoi Luther, par exemple, s'est limité seulement à la doctrine de la justification par la foi, Wesley à la doctrine de la sanctification, laissant certains points dans l'ombre.   
Tel n'est pas le cas, avec l'homme ou messager qui se trouve ici sur la dernière marche qui illustre le septième âge. Lui, a une vision globale de la dispensation toute entière. Parce que, ayant gravis (ou du moins l'Esprit qui parle en lui) toutes les marches de l’escalier, il a reçu la compréhension de toute l’œuvre accomplie par Dieu dans toutes les générations antérieures à l’âge dans lequel lui-même vit. Regardant en avant, à partir du point où il se trouve et là où finit sa vision à l’horizon, la mer paraît se rencontrer avec le ciel (la mer représente les foules et le ciel, le royaume de Celui qui vient sur la nuée). Il prophétise sur beaucoup de gens avec exactitude, et prédit l'avènement de Jésus et le jour de gloire. Mais, si vous preniez (l'Esprit se dirige à moi) un canot et que vous avanciez jusqu’à cet horizon-là, vous constaterez que ce n'est pas là exactement où le ciel se rencontre avec la mer. LE POINT DE RENCONTRE SE TROUVE ENCORE CETTE FOIS-CI DEVANT VOUS! Personne ne sait exactement où. Aussi vrai que personne ne connaît ni le jour, ni l’heure à laquelle le Seigneur vient à la rencontre de Son épouse. IL FAUT QUE TU  PROPHÉTISE  CE JOUR-LÀ !"   

Je suis descendu de là en courant, jubilant en moi-même. Ô, quelle joie, quelle grâce… quelle paix, je sentis en ce moment-là. "Te voici tout d’un coup rayonnant, que ce qui se passe avec toi? ", me demanda l'ami qui m'a amené à la plage. "Vous ne pouvez jamais comprendre ça pour le moment. Maintenant je sais ce que je suis venu faire ici, vous pouvez maintenant m’offrir tout ce que vous voulez… ".   
Il y a un dogme qui est né dans les milieux de ces bien-aimés frères et soeurs qui sont versés dans le témoignage ou « message » de l'homme de Dieu, William Branham et qui (je fais usage de ses propres paroles ici): a été déplacé de sa fonction du "ministre" et fait "le Messie-Oint", le Fils de l'homme, "l’un des sept Esprits qui se tiennent devant le trône", "Le Christ", etc... au moyen des interprétations particulières produites par l'esprit anti-christ, dans la conception de ces hommes charnels sans entendement de l’œuvre et du Plan de Dieu pour le salut. Un dogme qui a commencé dans les jours où ce serviteur du Seigneur était encore de ce monde, et qui s’est établit  avec autorité et s'est consolidé jusqu'à ce jour. Bien que lui-même se soit levé pour condamner sans équivoque cet "esprit" dans l’une de ses prédications (voir "le Serpent écrasé" du paragraphe 21 à 44).    
Ce dogme que j'ai dénoncé aussi dans ma prédication: "Le message du temps de la fin et l'esprit de l'erreur", dans la brochure « L’ŒUVRE DE DIEU AU TEMPS DE LA FIN » (p. 35 à 58) s’est développé à tel point qu’aujourd'hui, les "docteurs" de ces rassemblements enseignent et confessent que Branham est, sur la terre, le dernier messager de Dieu et le seul interprète de la Bible dans notre génération. Ils ont oublié une chose: en lui reconnaissant cette autorité que seul possède le Saint Esprit, ils font de lui un anti-christ. Rien ne pourrait me faire taire sur ce MENSONGE dans le zèle qui caractérise mon combat contre l'apostasie de l'ÉGLISE du Christ. Parce que, c'est cela la volonté  formellement exprimée par Celui qui m’a envoyé prophétiser en ce jour de la fin. Par conséquent je vous dis aujourd'hui par la Parole du Seigneur: Rejetez ce dogme! – ainsi que tout autre du même genre - Telle chose provient du malin!   
En cette heure où nous annonçons ces choses aux églises, le mystère des sept étoiles est déjà consommé, mais l’œuvre de Dieu se poursuit. L' "ange de Laodicée" (la septième étoile) est le "précurseur" dans sa génération d'une œuvre déterminée par Dieu. Un précurseur est celui qui COMMENCE quelque chose et non pas celui qui l’ ACHEVE ou la TERMINE. Et, cet œuvre dans notre génération consiste à: PREPARER L'ÉPOUSE POUR LE JOUR DES NOCES; À L'AVENEMENT DE L’EPOUX. En accord avec la promesse des écritures, l'autel devrait être restauré avant ce jour, afin que le coeur des enfants de Dieu revienne dans la doctrine des pères qui les ont engendrés en Christ (Mal.4:6b).
On ne restaure pas ce qui n'a jamais existé, mais plutôt, ce qui a déjà été fait. Voici pourquoi Dieu donna cette lumière à un homme pour parler de toutes choses que bien d’autres avant lui ont laissé de côté, ceci JUSQU’AU JOUR DE SA PROPHETIE. Aujourd'hui, il est recueilli, cependant Jésus est encore vivant au milieu de nous: POUR TOUJOURS. C'est par Lui et de Lui que nous parlons. Parce que, il est écrit que: "Le TÉMOIGNAGE de JÉSUS EST L'ESPRIT DE TOUTE LA PROPHÉTIE" (Apoc.19:10). Jamais aucun prophète de Dieu n’est apparu sur la terre pour prophétiser d’après l'homme ou selon l'esprit d’un quelconque homme qui l’aurait précédé à l’oeuvre. C'est par l’inspiration du Saint Esprit - l'Esprit du Christ sur eux - que ces hommes ont parlé. Et, Jésus est le même, HIER, AUJOURD'HUI et ÉTERNELLEMENT. Existant, non pas à la ressemblance d'un homme, fut-il prophète ou quelque chose de semblable, mais plutôt, comme étant la PLÉNITUDE DE CELUI QUI ACCOMPLIT TOUT EN TOUS. Alléluia!     
Si, vous êtes un bien-aimé du Seigneur, reconnaît donc que j'ai reçu le mandat du Maître pour parler de ces choses, sortez du milieu de ce dogme et éloignez-vous de cet esprit! C'EST AINSI DIT LE SEIGNEUR : Toute chair a corrompu sa voie sur la terre! La Bible affirme que, tous ceux qui disent: "Moi je suis de untel" sont charnels et enfants dans Le Christ. Cependant, je veux que vous vous souveniez que la promesse de la gloire n’est pas pour ces enfants sans discernement que crient  "amen!", et se réjouissent et marchent au son des dogmes; mais plutôt pour les adultes. Ceux là qui sont expérimentés dans la Parole de justice; et sont capables de discerner le bien du mal (Heb.5:14). Ce sont ceux-là qui triomphent de la corruption et atteignent le STATURE PARFAITE du Christ par la foi et la connaissance de Fils de Dieu.  
Branham, homme de Dieu a laissé cet avertissement solennel à son auditoire: "Si jamais vous croyez en moi, si jamais vous croyez que je suis un serviteur du Christ, souvenez-vous que, c'est une erreur! C'est une fausseté! Ainsi dit le Seigneur! C'est faux! NE VOUS ASSOCIEZ PAS A CELA! Je suis votre frère! " (Brochure: la Révélation de Jésus-Christ nº14 - le Serpent écrasé; p. 4 à 6; paragr. 25 à 44). Oui, UN SERVITEUR INUTILE qui a fait exactement ce qui lui a été recommandé de faire (Lc.17 :7-10). Voilà ce qu’il est en réalité! Je l’ai déjà dis une fois et je le répète encore aujourd'hui : je crois de tout mon cœur que cet homme est en effet, un véritable prophète de Dieu, dans le sens propre du mot, un messager pour Son église. C'est l’une des raisons qui me poussent à me maintenir éloigner de ces cultes qui font de ce frère un antichrist. Ceci, malgré une certaine apparence de sagesse et de piété qui entoure ces cultes. Et, quand bien même ils ne confessent pas ouvertement qu'il (Branham) est Le Christ; le messie-oint; du moins c'est ainsi que témoignent leurs oeuvres. C’est plus qu’un jeu de mot, mais plutôt, une véritable conception erronée de la chose de Dieu. Ce comportement insensé prouve que: telle chair a aussi corrompu sa voie sur la terre. En changeant la vérité de Dieu en mensonge; en adorant et servant une créature à la place du Créateur; ils détournent les âmes de leur vocation véritable. Ils éloignent l’Epouse de Celui à qui elle appartient en vérité : le vrai Epoux. Car, il est écrit: "tous les désirs de la femme seront pour son mari et, celui-ci dominera sur elle"; ou encore: "Là où se trouve votre trésor, là aussi sera votre coeur."   
Le véritable trésor d’une épouse, c’est son Mari; son Seigneur et Maître, et elle n'aura pas d’autre "dieu" devant lui, ni se courbera devant quelque image que ce soit pour lui rendre un culte. Parce que, l’Epoux est un Dieu jaloux dont le zèle sera manifesté au jour de règlement des comptes. Et, à ce jour-ci, L'ESPRIT SUR  NOUS PROPHETISE CE JOUR DE SON AVENEMENT. Jour de gloire pour l’Epouse, mais aussi de VENGEANCE pour ces sept "femmes" infidèles et adultères - Es.4:1 - qui, dans chacun des âges de l’Eglise, ont mangé leur propre pain et ont revêtu leur propre robe. Cela veut dire dans des mots beaucoup plus simples: que ces églises se sont nourries chacune de sa propre doctrine ou dogmes, et ont établies pour eux-mêmes des lois basées sur leurs dogmes, credos et rites... par lesquels, chacune d'elles a essayé de se justifier à elle-même devant Dieu. Tirant à peine gloire du Nom de l'Epoux, sans pour autant réunir les caractéristiques d’une véritable épouse. Que celui qui peut comprendre comprenne!