LA MISSION DU CONSOLATEUR

Nombreuses sont les gens qui confondent cette église glorieuse dont l'œuvre commença au jour de la pentecôte, aux églises dites "de réveil'' qui caractérisent le grand  mouvement pentecôtiste au temps de la fin.
Ceci est la conséquence logique des interprétations particulières et du manque d'entendement sur ce qui a été réellement réalisé au jour de la pentecôte, lorsque le Saint-Esprit (en accomplissement de la promesse du Seigneur Jésus) descendit sur le petit troupeau réunis en prière dans la chambre haute. Ce petit troupeau (quelque cent vingt hommes) représentait en effet l'Eglise du Seigneur qu'Il a promis de bâtir sur la Pierre de l'angle en Mat.16.18.  L'Eglise pour laquelle Il s'est livré Lui-même, afin de la sanctifier par le sacrifice de Son propre corps brisé pour les Siens, et de Son sang répandu pour eux au jour de la pâque.
Or, si nous méditons avec attention Mat.16:18, le Seigneur Jésus en disant: "Je bâtirais Mon Église", fait clairement allusion à un temps à venir et non au temps présent qui représentait les jours de Sa chair. Quoi donc… Il est écrit dans les prophètes: "La Pierre qu'ont rejetée ceux qui bâtissaient est devenue la principale de l'angle"(Ps.118:22); et en même temps: "Une pierre d'achoppement et un rocher de scandale" (Es.8:14). Or, selon cette même prophétie de Esaïe 8, c'est justement ce que les juifs ont rejeté qui est devenu le sanctuaire  de ceux qui croient et craignent Dieu. C'est ici le mystère de la vocation des païens qui était jusque-là caché aux yeux des prophètes du vieux testament et qui s'accomplit par l'Église.
Donc, dans la logique de Dieu, tant que la Parole était adressée premièrement aux juifs, on ne pouvait pas encore parler d'une Église du Christ. Il fallait premièrement qu'Il souffre beaucoup et qu'Il soit rejeté. C'est ce qui arriva à la pâque, lorsque par Sa mort, Il paya le prix exigé par la loi pour libérer Son peuple de l'emprise du péché. Alors, la révélation du Christ (c'est ici la pierre principale) qui s'accomplissait en Jésus et qui était un scandale pour les juifs, allait devenir le fondement de l'Église du Dieu vivant.
Considérons maintenant ceci… de même qu'au commencement, l'apôtre Pierre a reçu du propre Père céleste la révélation du Christ (Mat.16:16,17), la même chose doit absolument arriver à la fin. Car, sans la Parole de la révélation, personne ne peut connaître la Vérité de Dieu (Mat.11:25-27).
Or, il est écrit que: "Les choses que l'œil n'a point vues, que l'oreille n'a point entendues, et qui ne sont point montées au cœur de l'homme, ce sont des choses que Dieu a préparées pour ceux qui L'aiment. DIEU NOUS LES A REVELEES PAR L'ESPRIT" (1Cor.2:9,10). Comprenez cela… La gloire de Dieu c'est de cacher les choses. Or, seul le Saint-Esprit peut sonder ces choses cachées dans les profondeurs de Dieu à l'entendement du commun des mortels et nous en donner la connaissance parfaite par la REVELATION. C'est ici où Dieu détruit la sagesse des sages et l'intelligence des intelligents. C'est ici où se révèle l'impuissance et l'incapacité de la théologie et autres philosophies humaines dans l'œuvre de l'édification de la Véritable Église.
Aussi, en faisant aux disciples la promesse de l'envoi du Saint-Esprit, le Seigneur définit aussi la mission de ce Consolateur pour l'Église: "L'Esprit Saint vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit" (Jn.14:26); et encore: "Il vous conduire DANS TOUTE LA VÉRITÉ. Car Il ne parlera pas de Lui-même, mais Il dira tout ce qu'Il aura entendu, et Il vous annoncera les choses à venir. Il me glorifiera parce qu'Il prendra de ce qui est à Moi, et vous l'annoncera. Tout ce que le Père a est à Moi; c'est pourquoi J'ai dit qu'Il prendra de ce qui est à Moi et qu'Il vous annoncera" (Jn.16:12-15).
Vous avez donc saisi… C'est ici la mission du Saint-Esprit. Oui, entre autres choses, les aberrations ou absurdités qui ont engendrées le "pentecôtisme"ont donné naissance aux "églises du Saint-Esprit" de ceci ou de cela. Or, le Seigneur a clairement dit que le Saint-Esprit ne parlera pas de Lui-même. Cela va sans dire qu'Il ne viendra pas sur la terre pour fonder ou bâtir ses propres églises. A ce point, les élus savent que c'est pour consoler l'Épouse désemparée dans le monde par l'absence de l'Époux et pour conduire l'Église du Christ dans toute la Vérité que le Saint-Esprit nous a été donné du ciel. Or, la Parole de Dieu est la Vérité (Jn.17:17).
Oui, il faut que je mette l'accent sur cette chose en ce jour de la fin pour le rétablissement de la Vérité originelle… Le Saint-Esprit nous a été donné du ciel pour nous donner toute la lumière et éclairer notre entendement sur la Vérité contenue dans les enseignements du Seigneur Jésus. Il n'enseignera donc pas des choses nouvelles. Il ne peut non plus engendrer des révélations nouvelles. Il confirmera plutôt la Parole de Dieu par la révélation de Jésus-Christ.
Je dirai ceci pour être beaucoup plus clair… pour être sûr que ma prédication ne sera pas mal interprétée à ce point: le Saint-Esprit c'est l'Onction Véritable qui nous est envoyé de la part de Dieu pour nous enseigner toutes choses (1Jn.1:20,27) et nous révéler la gloire du Christ cachée aux yeux des princes (politiques et religieux) de ce monde. Voici pourquoi Jésus a dit: "Il me glorifiera". Le Saint-Esprit, en tant qu'Esprit de Vérité, est le SEUL interprète infaillible de la Parole de Dieu: L'ENSEIGNANT PAR EXCELLENCE QUI NOUS ASSISTE ET NOUS CONDUIT A LA PERFECTION EN NOUS RATTACHANT (nous, le corps) A LA TETE; donc à Christ. C'est grâce aux liens de Son assistance que l'Église-Épouse résiste contre tout vent des doctrines par la tromperie des hommes; par leur ruse dans les moyens de séduction et demeure dans ce que nous avons entendu dès le commencement de la propre bouche du Seigneur.
Entre-temps les "pentecôtistes" dépourvus d'entendement, considérant ce qui est arrivé à la Pentecôte, ne s'arrêtent malheureusement (pour leur propre ruine) qu'aux choses visibles: langues de feu, vent impétueux, don des langues manifesté dans la diversités, etc… Ils s'arrêtent à peine aux signes et ne perçoivent pas le but essentiel de Dieu; l'accomplissement d'un dessein arrêté d'avance! Aussi, cette perception sensuelle de la chose de Dieu les empêchent de discerner la grande Vérité: le témoignage du Saint-Esprit dans la bouche des disciples de la première heure.
C'est ici la Vérité: la diversité des langues manifestées au jour de la pentecôte concourrait en une chose: le témoignage des merveilles de Dieu annoncées à tous les hommes, dans toutes les langues (Act.1:11).
Et lorsque le discernement manqua à cette première génération (Act.2:9-13), la première prédication de l'apôtre Pierre leur révéla le fondement de la Vérité, ainsi que ce qui était réellement en train de s'accomplir en ce jour-là: "Hommes israélites, écoutez ces paroles! Jésus de Nazareth, cet homme à qui Dieu a rendu témoignage devant vous… vous l'avez crucifié, vous l'avez fait mourir… Dieu L'a ressuscité, en le délivrant des liens de la mort… Élevé par la droite de Dieu, Il a reçu du Père le Saint-Esprit qui avait été promis, et Il l'a répandu, comme vous le voyez et entendez… Que toute la maison d'Israël sache donc avec certitude que Dieu a fait seigneur et Christ ce Jésus que vous avez crucifié " (Act.2:22-36).