LA LUTTE DES PEUPLES POUR L’AUTO-DETERMINATION
 
De partout sur la terre, des voix se lèvent. Les peuples de la terre réclament plus de liberté, meilleures conditions de vie, etc. Cette aspiration légitime de l’homme au bien-être est pourtant mal interprétée par les gouvernants de la terre. Les chefs des nations craignant de voir leur propre pouvoir ébranler par la vague de contestation et des manifestations qui engendrent des fois des mouvements de rébellion, recourent à la force pour mâter ceux qui réclament ; sans prendre garde aux réclamations. Un véritable dialogue des sourds !
Or, tout ceci confirme la prophétie du Seigneur en Mathieu 24 ; et traduit la nature injuste de l’homme.
Est-il possible en arriver à cette paix véritable à laquelle tout le monde aspire dans ce monde troublé ?
Si nous nous limitons seulement à la sphère physique, à la nature et ce qui est matériel ou visible, il nous sera impossible d’interpréter avec exactitude ce qui se passe sur la terre. La Bible nous enseigne par la Parole de Dieu que le monde entier est sous l’emprise du malin. A cela s’ajoute le fait que le cœur de l’homme est mauvais, et incliné au mal. Comme aux jours qui précédèrent le déluge. Nous comprenons donc que c’est une illusion, que de rechercher dans ces règnes et gloires des hommes ; des valeurs comme : l’amour, la bonté, la paix, l’équité, la justice, l’harmonie, etc. qui sont toutes elles de nature divine.
Dès mon appel à l’œuvre du ministère, je compris ce que le Seigneur voulait m’enseigner, lorsqu’il me fut dit: « La lutte des peuples pour l’autodétermination est une aspiration intime et mal traduite, à une vie gouvernée par Dieu Lui-même ». Car, Il est le Seul qui peut garantir le bien-être à l’homme. Lui, qui a véritablement un plan de paix et non de malheur pour Son peuple. A l’époque, mon rêve était de devenir un éminent politologue ou juriste, afin de combattre les injustices sociales qui rongent nos sociétés. Je rêvais des fonctions de médiateur international des conflits et ministre de Justice.
C’est bien évident que je n’étais pas encore de ce monde, quand l’oppression a vu le jour. Mais tous ces opprimés autour de moi qui criaient sans secours, me firent si tôt prendre conscience de la dimension de ce mal. Dans ce monde où tout était injustice. Toutes ces guerres, la menace nucléaire, les systèmes politiques asservissants telles : la dictature et la tyrannie ; l’esclavagisme, le colonialisme, le racisme, l’apartheid… C’est cela l’exploitation et l’avilissement de la race humaine par l’homme lui-même. Il m’arriva alors de penser, en un moment de ma vie, si pour gérer cette terre jadis un paradis L’Eternel-Dieu n’aurait pu trouver mieux… Peut-être un ange ; mais pourquoi l’homme ?
J’ai entendu dire que le monde en avait marre des guerres et conflits. Mais quand je regardai de près l’industrie de l’armement et ses nouvelles inventions, je devins sceptique. J’ouïe dire que le monde voulait la paix, la justice et l’équité ; mais le doute me serrait le cœur face à la cupidité et à l’ambition démesurée de l’homme. Comment pouvions-nous en finir avec les guerres, si les mêmes médiateurs des conflits fabriquent et vendent les armes ? Comment parviendrait-on à rétablir les bonnes mœurs dans nos sociétés malades, si les barons de la drogue, l’industrie de la prostitution, de l’alcool, etc. domine et contrôle les hautes sphères de décisions ? Comment ? Comment ?
Lorsque j’entendis de Lui ceci : « Voici, Je te donne à ce jour un ministère de justice pour l’humanité ». J’allais me tromper dans le jugement et le discernement, lorsqu’Il me reprit catégoriquement, pour m’enseigner qu’il s’agissait de la justice divine ; car, il n’y a pas de justice dans le règne terrestre.Je me suis donc détourné depuis de toute ambition du pouvoir temporel et prétention politique de ce monde, pour devenir un disciple du Christ. Un vrai disciple qui croit a tout ce qui est révélé dans la prescience de Dieu. Comme quoi : EN SON PROPRE TEMPS, DIEU LUI-MÊME VIENDRA ETABLIR SON ROYAUME SUR LA TERRE, par Celui qu’Il a choisi et établi sur toutes choses: Jésus-Christ, Homme. Le Roi des rois et Seigneur des seigneurs ! Oui, c’est Lui le Roi glorieux qui règnera par la PAIX et la JUSTICE ; avec Ses élus.
Ne mettons donc pas la charrue avant le bœuf ; en voulant nous emparer par quelques moyens que ce soit : ruse, astuce, flatterie, recours à la violence… d’un pouvoir qui ne nous appartient pas encore. Dans le but de régner dans ce monde qui n’est pas le nôtre.
Jésus a dit : « Mon royaume n’est pas de ce monde… Mon royaume n’est pas d’ici-bas ». Le diable a confirmé que les royaumes actuels et leurs gloires lui appartiennent.
Ou, nous croyons vraiment en ces choses et nous devenons des disciples du Christ, cohéritiers avec Lui de ce glorieux Royaume à venir ; ou alors, nous n’y croyons pas du tout, et mentons lorsque nous utilisons la veste sacerdotale comme couverture ou prétexte, pour convoiter le pouvoir et la gloire de ce monde ; dans ce monde.
Vous vous égarez dans les voies de Barabbas qui, bien que libéré en ce jour-là (et je suis en train de répéter ce que j’avais déjà dit) ne sauva JAMAIS les juifs du joug des romains. Vous savez pourquoi ? Parce que le Vrai Roi des juifs c’était Jésus, Le Christ ; pas Barabbas. Ceci n’est qu’une question de temps. Peu importe combien vous pensez que cela puisse tarder à s’accomplir.
« Car c'est une prophétie dont le temps est déjà fixé, Elle marche vers son terme, et elle ne mentira pas; Si elle tarde, attends-la, Car elle s'accomplira, elle s'accomplira certainement. Voici, son âme s'est enflée, elle n'est pas droite en lui; Mais le juste vivra par sa foi. » (Hab.2 :3,4)
Revenez donc à ce qui est écrit, chers pasteurs et leaders des églises chrétiennes ; et Dieu vous donnera de l’entendement sur tout ce que nous avons dit ici. Sauvez-vous de cette génération perverse !
Et, je sais que il y a encore une question qui peut vous monter à l’Esprit : Que faire alors ? Devons-nous rester passif et insensible à tout ce qui se passe autour de nous ? Que non ! Je n’ai JAMAIS dit ça ! Ce que je vous dis, c’est ce qui est écrit :
« Recherchez le bien de la ville où je vous ai menés en captivité, et priez l'Éternel en sa faveur, parce que votre bonheur dépend du sien. » (Jer.29.7)
Voilà ce que nous devons faire : prier ! Prions donc pour nos villes et nos pays. Prions pour les nations dans lesquelles Dieu nous a placés pendant notre séjour sur cette terre. Prions pour les rois de la terre et ceux qui nous gouvernent. Même, lorsque nous ne participons pas aux cultes œcuméniques pompeux qui ont pour objectif essentiel : s’attirer le regard et les faveurs de ces rois. Dieu n’exauce pas ces genres des prières. Il exauce plutôt la prière du juste, qui a plutôt une grande efficacité. Prions pour l’humanité. Prions sans cesse. Prions et espérons. Mais, ne nous laissons pas tromper par ces prophètes qui sont au milieu de nous et leurs songes de délivrance qui anticipent ce qui est prévu dans le Conseil de Dieu.

Que Dieu vous bénisse et vous garde de tout mal !

Dr. Tiago Moisés