2. LA GRANDE APOSTASIE AU TEMPS DE LA FIN      ET LE CRI AU MILIEU DE LA NUIT   

 


La brèche qui sépare les sept âges de l’église et la venue de l’époux révèle la grande apostasie qui s’abat selon la prophétie biblique sur la terre (Mat.24 :23-26 ; 2Thes.2 :2-7). Ce moment caractéristique de l’histoire du salut, où Satan se lève avec puissance, et par toutes sortes de miracles, signes, prodiges et aussi… falsification de l’Évangile par des fausses interprétations de la Parole, pour séduire si possible même les élus.
Toutes ces ruses sont couvertes d’un manteau de piété et une apparence de sainteté (2Tim.3 :1-5) qui séduit facilement les âmes mal affermies et sans discernement, qui n’ont pas l’expérience de la Parole de la Vérité. C’est cela le  Mystère de l’iniquité qui opère déjà parmi nous, et de quelle manière !
Or, dénoncer l’action de ces esprits séducteurs pour la restauration de la Vérité… C’est ici le don de la grâce de Dieu qui m’a été faite pour révéler aux saints, comment opère le mystère de l’iniquité. C’est un mystère… voyez-vous ? Les catholiques ne savent pas discerner cela, les protestants… les luthériens, les wesleyens, les calvinistes, les branhamistes, et tous les autres modèles de foi édifiés sur le faux fondement. Ils ont été vaincus par la fausseté dissimulée sous le manteau de la Vérité. Ils n’ont donc su discerner le mystère du péché qui opère… et amène les gens à fonder la foi dans quelque chose que Dieu n’a pas dit. Dans ce grand combat spirituel contre l’iniquité, pour la conservation de la foi qui nous a été donné une fois pour toute, seuls ont vaincu le malin, ceux–là qui se sont tenus en équilibre dans la Parole, telle qu’elle est sortie dès le commencement de la bouche de Dieu. Selon ce qui est écrit : « Je vous ai écrit, pères, parce que vous avez connu Celui qui est dès le commencement, Je vous ai écrit, jeunes gens, parce que vous êtes forts, et que la Parole de Dieu demeure en vous, et que vous avez vaincu le malin ». (1Jn.2 :14).
Comme lorsque Eve a été séduite à Eden par le faux raisonnement sur la Parole de Dieu révélée à Adam ; aujourd’hui aussi ces organisations religieuses (ou chrétiennes, si vous voulez) se sont laissées séduire dans leur entendement par un faux message… par des faux messagers, faux apôtres, pasteurs, évangélistes, prophètes  et docteurs qui ont ajoutés un faux raisonnement à ce que Dieu a dit à travers les âges. Ces interprétations particulières de la prophétie biblique accomplie au travers des instruments choisis et élevés au cours des générations de l’Église par le Seigneur Lui-même, ont engendré des tendances qui ont produit des dénominations et groupes qui s’identifient à certaines promesses des écritures, mais renient entre-temps Celui qui en eux l’Esprit : Jésus-Christ, le Prince glorieux ; Celui de qui tous les vrais prophètes rendent témoignages (Act.10 :42,43 ; Apoc.19 :10).
Cette conception erronée de la chose de Dieu a par la suite engendrée le culte des personnalités au travers desquelles (personnalités) la gloire de Dieu a été usurpée au profit des créatures mortelles qui sont regardés dans leurs dénominations religieuses respectives comme de « substituts » (C’est-à-dire : des vicaires) du Christ : le Fils de l’homme ; donc Dieu incarné. Selon qu’il est écrit : « Petits enfants, c’est la dernière heure, et comme vous avez appris qu’un antéchrist vient, il y a maintenant PLUSIEURS antéchrists ; par là nous connaissons que c’est la dernière heure » (1Jn.2 :18). Voici le Mystère du « Vicarius Filii Dei » qui prépare le monde religieux à l’adoration de l’Anti-christ qui doit venir (en son temps) dans le monde.
Or, le Fils étant Dieu Lui-même, ces faux « vicaires » se présentent dans l’Église dans la condition des faux christs… des faux dieux.
Et tout comme Aaron dans le désert (Exode 32), vaincu par un mauvais esprit s’écria en exaltant le veau d’or : « Voici tes dieux qui t’ont fait sortir de la terre d’Egypte » ; aujourd’hui aussi, beaucoup des prédicateurs vaincus par le même esprit et corrompus d’entendement, cherchent à persuader l’Église sur la divinité de ces « idoles » qu’ils se sont créées eux-mêmes au travers des cultes de personnalités basés sur leurs propres interprétations du l’œuvre du salut.
C’est justement contre cette chose que je ne cesse de vous mettre en garde dans toutes mes prédications. Car, c’est dans ces ruses qu’opère la séduction par le mystère de l’iniquité qui, en cette heure de la fin, a révélé plusieurs antéchrists dans nos églises ; selon ce qui est écrit.
Figurez-vous… Israël ne pouvait que croire en Aaron, parce que celui-ci était le prophète de Dieu qui a accompagné Moïse dès le début de son ministère. Or, Israël croyait Moïse, et Aaron était une espèce de « prophète de Moïse». Vous voyez cela ? Israël plaça donc sa confiance dans tout ce que l’homme disait à l’absence de Moïse. Et, c’est justement cette confiance aveugle qui bannit tout discernement au milieu d’eux. Ils ne se rendirent donc pas compte que le prédicateur avait substitué la pensée de Dieu par sa propre pensée. C’est ainsi qu’ils furent (après avoir connu le Dieu Véritable qui S’est révélé au milieu d’eux au commencement) entraînes dans une grande apostasie. Le mystère de l’iniquité opéra parmi eux et personne ne s’en rendit compte. C’est encore et toujours ce manque de discernement qui, de nos jours aussi, conduit bien de gens à la mort spirituelle : à cause du fanatisme aveugle qui nous fait regarder à l’homme qui parle, plutôt qu’à Dieu qui se révèle dans l’homme. 
À ce propos, je ne cesserai d’attirer votre attention sur cet avertissement de l’apôtre Paul, dirigé aux anciens de l’Église qui ont évolués pendant un temps dans la vrai lumière en ces termes : « Je sais qu’il s’introduira parmi vous, après mon départ, des loups cruels(faux serviteurs de Dieu) qui n’épargneront pas le troupeau (l’église), et qu’il s’élèvera du milieu de vous des hommes qui enseigneront des choses pernicieuses, pour entraîner les disciples après eux(par vers Jésus - l’Époux -, mais vers les hommes : des faux christs, des vicarius Filii Dei )» (Act.20 :29,30).  
Vous voyez cela ? C’est comme cela que Satan agit ! Il ne se manifeste jamais en même temps que le vrai témoin de Jésus. Tant que le porteur de la vraie semence et témoin de la Lumière véritable est encore en action ou à l’œuvre, il essaie de s’opposer à son ministère en contrariant sa prédication autant qu’il peut… il essaie tout simplement d’éloigner les gens du témoignage de l’homme de Dieu ; recourrant très souvent a la calomnie, et attirant constamment l’attention sur des choses sans importance relatives à la nature humaine de l’instrument que Dieu utilise (ses faiblesses surtout) et vous fait oublier l’essentiel : son témoignage. Voici pourquoi le Seigneur nous donne cet avertissement : « Ne jugez pas selon les apparences, jugez selon la justice ».  Mais, une fois l’homme de Dieu partit, il (Satan) se saisit alors de sa prédication et le falsifie au maximum avec l’aide de ces hommes charnels qui ont « suivi » ou « accompagné » (même sans comprendre le sens de son témoignage de l’Evangile) ces envoyés  de Dieu. Tout comme Aaron a, en son temps, marché avec Moise et l’a suivit partout. Alors, les âmes mal affermies ne se rendent pas compte  de la supercherie… des ces choses pernicieuses qui sont introduites lentement et sûrement dans le message du commencement pour en tordre le sens. Plusieurs se laissent donc entraîner dans la dissolution  de ces ouvriers trompeurs qui se sont autoproclamés « Serviteurs de Dieu » après avoir littéralement « avalé » sans discernement les paroles de leurs « maitres spirituels » à force de lectures, d’études et de gymnastiques de mémoire et sont devenus par la suite des prédicateurs liturgiques par imitation et non par l’onction. Etant incapables de parler sous l’onction du Saint-Esprit, non seulement ces « théologiens autodidactes » vous répètent constamment dans leurs discours ce qu’ils ont lu et mémorisé dans les prédications des autres ; comme ils essayent aussi de vous convaincre à ne pas vous preocupper du Saint-Esprit qui aurait dejà légué – je ne sais quand et comment – le pouvoir d’interprétation de la Parole au « Fondateur » de la nouvelle église. Supportez-moi si j’y vais un peu fort, mais le zèle de la maison de Mon Seigneur et Sa jalousie pour Son Épouse me dévorent. 
Souvenez-vous de la révélation de Apocalypse 12 ? Telles ces étoiles qui ont été entraînés dans la chute par la queue du dragon rouge dans son combat contre l’Église ; à ce jour, beaucoup de « prophètes Aaron » ayant été vaincu par le malin, ont reçu un autre esprit et se sont levés parmi nous pour prêcher un autre évangile, qui nous présente d’autre Jésus : des faux christs, des faux fils de l’homme, des faux sauveurs ou messies. C’est ici le mystère de l’iniquité qui agit déjà, selon la prophétie de 2 Thes. 2.
Et, de même que Moïse descendit de la montagne avec la Vraie Parole (l’Écriture) de Dieu... au beau milieu de l’apostasie ; alors que le peuple SE REJOUISSAIT ET JUBILAIT DANS LA FAUSSETE, ayant prit plaisir au mensonge... de même qu’il y eut en ce jour-là UN APPEL pour séparer les vrais adorateurs des faux (Ex.32 :25,26), ainsi en est-il en cette heure de la fin aussi : alors que les ténèbres couvrent toute la terre et l’obscurité tous les peuples, s’accomplit  la glorieuse promesse de Es.60 :1,2. Et la lumière revient pour séparer les élus des apostats ; les vierges sages des folles. C’est ici LE CRI AU MILIEU DE LA NUIT qui caractérise notre discours.
Mais que se passe-t-il au juste ? Méditez un tout petit peu l’appel de Moïse. Il n’a pas dit : « venez à moi » ! Il a plutôt dit : « À moi ceux qui sont pour l’Eternel » ! – oui, tous ceux qui recherchent le Seigneur d’un cœur sincère, ne peuvent trouver consolation qu’auprès du porteur de Sa Parole – Quoi donc ? N’étaient-ils pas tous Israël, le peuple que Dieu a fait sortir d’Egypte ? N’avaient-ils pas été tous ensemble sous la nuée et dans la mer, et vus Dieu dans la colonne de feu ? N’ont-ils pas mangé la même nourriture au commencement et bu le même breuvage ?  Et pourquoi donc ne se sont-ils pas tous réunis spontanément autour de Moïse, s’ils étaient tous prétendument le peuple de l’Eternel ? Voici entre-temps la triste vérité à laquelle on assiste : séduit par le mensonge et vaincu par l’esprit de l’erreur, la majorité se révéla carrément être ennemi de Dieu, et idolâtre. ILS AVAIENT TELLEMENT PRIS PLAISIR AU MENSONGE DU DOGME NOUVEAU QU’ILS REFUSERENT DE REVENIR A DIEU ET A LA VERITE DE SA PAROLE. Et ce, malgré l’appel!
Voici exactement ce que l’Ecriture sainte dit que bien des gens feront au temps de la fin : ils se détourneront de la saine doctrine et s’attacheront aux fables et aux généalogies (1Tim.4 :1 ; 2Tim.4 :3,4). Et quand bien même le Livre scellé sera ouvert et dévoilerait tous les  mystères de Dieu ; quand bien même la connaissance augmenterait au temps de la fin, AUCUN DES MECHANTS NE COMPRENDRA, selon ce qui est dit dans la prophétie (Dan.12 :10).
Et, tous comme les vierges folles marchent dans la direction opposée à celle qui mène à la gloire, à la recherche de ceux qui peuvent leur vendre de l’huile; lorsque retentira le dernier appel de Dieu (invitation divine pour la fête des noces de l’Agneau) préfiguré par le cri au milieu de la nuit qui s’élève sur la terre peu avant la venue de l’Epoux ; seuls les élus sauront se libérer des liens de la séduction. Alors que tous ceux-là qui se sont souillés par des dogmes inspirés  par l’esprit anti-christ et ont pris plaisir à ces mensonges continueront à se souiller d’avantage… et chacun recevra sa récompense, selon la promesse (Apoc.22 :12).
Moïse ne descendit-il pas de la montagne au moment où Israël, impatient, se laissa séduire par un faux raisonnement dans le désert et arrangea un « substitut » (Vicaire) du Dieu-Sauveur, dans le culte du Veau d’or ? Aussi quand vous voyez cette chose prendre forme dans l’Eglise, sachez que la venue du Seigneur dans la condition de l’Époux est imminente! Et, moi j’ai entendu de Lui en 1993, lorsque je reçu l’appel à l’œuvre du ministère, ceci : « Vas dire à Mon peuple, je reviens bientôt ».
Et notre «message du Temps de la Fin » (qui ne s’appuient pas sur des « citations liturgiques», ou quelques imitations du genre) est d’autant plus authentique, parce que confirmé par la prophétie biblique dans son accomplissement. D’autant plus vrai, qu’en cette dernière heure, nous voyons cette chose prendre forme au sein de l’Église, et nous élevons notre voix en unissons et en parfait accord avec l’avertissement solennel  du Seigneur Jésus-Christ, Lui-même, d’abord (Mat.24 :4,5, 23-26), et de l’apôtre des gentils ensuite (2Thes.2 :1-3). 
         Considérez maintenant ceci : il n’y a que sept âges, donc sept messagers des églises représentés dans la prophétie de Apoc.1 :20 par le « Mystère de sept étoiles ». On ne peut donc pas élever un huitième messager de l’Eglise. Catégoriquement non ! Telle chose serait anti-parole. La Parole révélée dit qu’ils sont sept. Et nous pouvons confirmer cette Vérité dans la figure du chandelier aux sept lampes. Voila ! Mais alors, à quoi assistons-nous aujourd’hui? En vertu de quelle promesse nous parlons, nous, en cette dernière heure du temps de la fin?
         Figurez-vous qu’à la fin de la dispensation de sept âges de l’Église qui caractérisent les temps des nations, il y a une brèche qui sépare le ministère du dernier messager (la septième étoile) d’avec la venue de l’Époux. Et, c’est justement en ce moment qu’est manifestée la grande apostasie annoncée dans l’Écriture de 2 Thes.2 :1-7. Car, l’apostasie signifie : le rejet de la foi ! La foi véritable qui vient de ce qu’on entend le VRAI message de la Parole de Dieu.
Or, Dieu S’est révélé à l’Église au temps de la fin, mais hélas… l’attente dure encore un peu et la nuit surprend les vierges qui sont sorties pour aller à la rencontre de l’Époux, après avoir reçu la révélation sur Sa venue. Voilà la Brèche ! Et la promesse de la lumière au temps du soir (Zac.14 :6,7) laisse place à celle de la gloire du Christ (Lumière Véritable) qui éclaire les élus au milieu de la nuit (Es.60 :1-2).
Or, quand la gloire du Christ réapparaît ; alors que nous savons que dans l’âge de Laodicée, Il a été littéralement foutu hors de la porte de Sa propre Eglise (Apoc.3 :20), nous savons maintenant que nous vivons en plein dans l’accomplissement de la promesse de la restauration. C’est ici les temps de rafraîchissement par la Présence du Seigneur. L’Église est ramenée dans la Vérité primitive… édifiée de nouveau sur la Pierre de l’angle ; Celle-là même qui est rejetée par les « bâtisseurs » des nouvelles dénominations fondées sur des « tendances »  produites par leurs propres interprétations du Plan du Salut.
Alors, nous nous reconnaissons dans cette promesse : «Qui es-tu grande montagne … ? Tu seras aplanie ! Il ramènera (posera) la Pierre Principale au milieu des exclamations… » (Zac.4 :7). Pas les acclamations de tout le monde… seulement des élus. Alors, que les « vierges folles », se vantant aussi d’être sages, se sont égarées dans leurs propres pensées, et leur cœur sans intelligence (foi sans discernement) qui a été une foi éclairée par la révélation de la Vérité (la lumière au temps du soir) a de nouveau plongé dans l’obscurité du dehors. Exactement comme la chose nous est montrée en figure dans la Parabole de Mat.25, où nous constater ceci : au moment où la lumière se lève pour les vierges sages, lorsque la voix retentit au milieu de la nuit (selon la promesse de Es.60 :1,2), les vierges folles quand à eux, voient leurs lampes s’éteindre, alors qu’elles  marchent dans la direction opposée à la promesse révélée en cette dernière heure. Étant aveuglement attachés aux fournisseurs de l’huile du temps du soir. Comprenne qui pourra ! Heureux êtes-vous, vous à qui Dieu a donné l’entendement de ces choses!
Cependant, et c’est ici la Vérité : au beau milieu de cette apostasie généralisée, une prédication doit s’élever ABSOLUMENT sur la terre ! Une VOIX doit se faire entendre au milieu de nous, en cette dernière heure du temps de la fin ! C’est le CRI AU MILIEU DE LA NUIT ! La prophétie de Mat.25 :6 est ainsi accomplit en cette heure dans laquelle nous vivons! Je vous le dis en Vérité (je ne mens point), prenant Dieu à témoin.
        
♦♦♦♦♦♦♦♦♦