L’INFLUENCE DE LA FEMME ETRANGERE  
(La leçon de Proverbes 7: 21-27)

Un proverbe, comme vous le savez tous, est le langage expressif de la sagesse qui se cache derrière les mots que nous entendons. Je parle d’un langage de la sagesse exprimée en demi-mots, que seul um bom entendeur peut percevoir et comprendre.
De toute évidence, une interprétation particulière attribuée à un proverbe, peut ne pas refléter la vérité de la leçon cachée dans ces mots. Une véritable «initiation» est donc nécessaire pour instruire les hommes dans la compréhension de ces enseignements.
En ce qui concerne le livre des Proverbes et autres prophéties bibliques, nous avons déjà été  avertit solennellement, qu’ils ne peuvent pas faire objet d'interprétations particulières, étant l'expression de la volonté révélée de Dieu par la bouche de Ses saints prophètes. Pour cela, nous avons besoin du Saint-Esprit pour comprendre ces paroles inspirées par Dieu, et qui révèle Sa sagesse. Je parle de la révélation, pas d'instruction de l'homme ; car la lettre tue, et seul l'Esprit vivifie la Parole.
Or, les paroles de notre prédication sont Esprit et vie pour les disciples du Dieu vivant.
La grande question qui se pose ici est celle-ci: "Qu'est-ce que cette femme étrangère» de la parabole de Proverbes 7?
Les cinq premiers versets nous placent devant un avertissement sévère contre la femme adultère qui, ayant perdu sa vocation en tant qu’«épouse», profite de l'absence prolongée de son mari (V.19-20: « Car mon mari n'est pas à la maison, Il est parti pour un voyage lointain; Il a pris avec lui le sac de l'argent, Il ne reviendra à la maison qu'à la nouvelle lune.») pour se livrer à la prostitution ; séduisant les âmes non affermies et em mal de discernement.
Ceux qui ont reçu la lumière de la vérité sur ces choses, dont j’ai longuement parlé dans mes prédications: "La condition de la femme", "La perte de la vocation" et "La grande prostituée", n’auront certainement, aucune difficulté à reconnaître et à discerner cette grande prostituée, contre laquelle toute Parole de Dieu nous met en garde.
Une attention particulière dans les premiers versets de ce livre nous aide à comprendre le langage caché de Dieu, qui utilise souvent des types et des allégories, qu'il s'agit clairement d'une prostitution spirituelle qui opère dans le milieu des églises, pour séduire si possible, même les élus.
C’est pourquoi Dieu, ici figuré par le «Père» (parce qu'il est en fait "Notre Père qui est dans les cieux" - Mt.6: 9, et par qui nous sommes tous enseignés - Jn.6: 45) attire l'attention de Ses enfants sur la nécessité de rester dans la Parole de Dieu. Puisque c'est la seule façon d'échapper à la ruse de cette étrangère  dans les moyens de séduction.
« Mon fils, retiens mes paroles, Et garde avec toi mes préceptes. Observe mes préceptes, et tu vivras; Garde mes enseignements comme la prunelle de tes yeux. Lie-les sur tes doigts, Écris-les sur la table de ton cœur. Dis à la sagesse: Tu es ma sœur! Et appelle l'intelligence ton amie, Pour qu'elles te préservent de la femme étrangère, De l'étrangère qui emploie des paroles doucereuses »
Pourquoi est-elle surnommée «femme étrangère"? Précisément parce que sa doctrine (basé sur la flatterie ou l'adulation) est opposée à la Parole de Dieu. Les paroles ou des conseils donnés à l'enfant par le père dans cette parabole nous amènent à cette compréhension. Ce qui ne laisse plus aucun doute, si l'on considère l'écriture de 2 Tim. 4: 3.4, parce que: toute personne qui supporte les « choses agréables » ou  prend plaisir à écouter les paroles de flatterie, éventuellement s'écarte de la vérité enseignée par la Parole de Dieu.
Beaucoup se souviendront que, dans ma prédication sur «La condition de la femme", j'ai mis l’accent par l'Esprit sur «Le mariage dans la volonté parfaite de Dieu." C’est pour aider le peuple de Dieu à comprendre pourquoi, depuis l'ancienne alliance (Deut.7 :1-4), puis confirmé dans le Nouveau Testament (1Cor.7: 15.16; 2Cor.6 :14-17) Dieu a expressément interdit tout mariage entre les enfants d'Israël et les filles païennes (Voici la figure de la femme étrangère); et vice-versa. Ceci étant une figure du mariage entre croyant et incroyant (et vice-versa) et qui peut constituer un réel obstacle à l'accomplissement du dessein de Dieu pour le salut du croyant : à cause du conflit entre la doctrine du croyant et le mode de vie dissolue de l'incroyant. Car que sais-tu, femme, si tu ne sauveras pas ton mari? ou que sais-tu, mari, si tu ne sauveras pas ta femme?" (1Cor.7: 16)
Y a-t-il un homme intelligent dans cette génération pour comprendre comment la contamination a opérée dans les jours de Noé? Et, comment les filles étrangères ou exotiques ont séduit et corrompu la race des fils de Dieu, entraînant ainsi toute chair à corrompre sa voie sur la terre? Il en est ainsi aujourd’hui, comme aux jours de Noé!
Il est donc clair que seuls les sages (donc, ceux qui gardent les commandements de la Parole de Dieu) et les intelligents (hommes prudents, qui comprennent et veillent dans  la Parole) pourront échapper à cette séduction généralisée, orchestrée par la grande prostituée.
         Si la sagesse et le discernement du Conseil de Dieu sont présentés ici comme crucial dans la lutte contre la séduction, pour échapper aux "paroles flatteuses" de la femme étrangère, ceci ne laisse plus aucun doute au sujet de cette forme de prostitution spirituelle qui nous est faite ici en figure.
        On comprend alors que cette "femme étrangère» ou «foraine» (donc : vagabonde, ambulante ou nomade) est une allégorie de l'«église étrangère", "l'église des autres" qui a perdu sa vocation d'épouse du Christ, avec l'absence notable de son Seigneur, qui s’est absenté, pour longtemps. D'une «église prostituée" et "adultère" qui abandonne la doctrine de son conjoint, et s’enlise  dans la prostitution. Seduzindo multidões, e levando à morte todos aqueles que se deixam enfeitiçar pelo vinho da sua imundície. Séduisant les foules, et conduisant à la mort tous ceux qui tombent sous son charme ensorceleur et se laissent enivrer par le vin de son impudicité.

------------------------------------------------------