L'IMPORTANCE DE LA RESURRECTION DU CHRIST

C'est pour accomplir une rédemption éternelle que l'Agneau de Dieu est paru. Figurez-vous qu'il est dit dans la loi de Dieu: "Sans effusion de sang, il n'y a pas de pardon pour les péchés". Or, le sang des animaux était incapable de ôter les péchés. Il fallait donc trouver un sacrifice capable de délivrer le pécheur de la mort et de purifier sa conscience une fois pour toute et de l'amener à la perfection. Ce qui implique que l'animal de sacrifice devait être capable de transcender la mort. Donc, l'immortalité de l'animal s'imposait. Or, il n'y a pas d'Immortel, sinon Dieu Lui-même.
Aussi Apocalypse 5, nous révèle la grande Vérité: "Personne ne fut trouvé dans le ciel, ni sur la terre, ni sous la terre". Jean pleurait parce que le salut ne pouvait pas nous atteindre. Mais saisissez ceci…  UN SEUL était sur le trône. Cependant, c'est au MILIEU DU TRONE (pas à côté, ni en arrière, ni devant, ni au-dessus, ni en dessous…), que sortis l'Agneau immolé! Quoi donc? Jésus dit: "Je suis sortis du Pèreet Je rentres au Père". Voilà la Vérité de Phil.2:6-8 confirmée en Apoc.5:6,7: Celui qui existait en forme de Dieu, s'est humilié Lui-même en prenant la forme d'un serviteur et a paru comme un simple homme, en se faisant semblable aux hommes. Car, CE SAUVEUR UNIQUE QUI EST PARU DANS LA CONDITION DU "FILS UNIQUE", C'EST EN REALITE DIEU LUI-MEME. Comme le confirme Es.9:5: "Car un enfant nous est né, un Fils nous est donné, et la domination reposera sur Son épaule. On l'appellera Admirable, Conseiller, DIEU PUISSANT, PÈRE ETERNEL, Prince de la Paix". Vous savez ce que je ne parviens pas à comprendre en ce jour? C'est que des gens qui se vantent connaître la Vérité absolue de Dieu puisse confondre ce Sauveur… ce "Fils de l'homme" avec un prophète, un pape, un évêque ou que sais-je encore… Oui, je n'arrive vraiment pas à comprendre que quelqu'un puisse regarder à la croix et y voir Paul, Céphas, Apollos, Luther, Menon, Branham, Kibangu, Hellen White, Mary Baker, etc… et dire: "Je suis de untel". Aucun de ces hommes envoyés de Dieu ne possède l'immortalité. Aussi, continue-t-il dans le séjour des morts, dont heureusement Jésus-Christ détient la clef, en attendant le jour de la rédemption de nos corps. À vous les élus, pour lesquels le Seigneur m'a confié ce ministère, je répète: notre Sauveur est Dieu Lui-même. Or, si le Sauveur était Dieu Lui-même, vous comprenez maintenant pourquoi il était impossible qu'Il soit vaincu par la mort…
Jean-Baptiste L'a vu, et il a rendit de Lui ce témoignage: "Voici l'Agneau de Dieu" (Jn.1:35,36). Il est venu accomplir le sacrifice de la pâque par le sacrifice de ce Corps qui a été formé pour Lui; et l'offrande de la pentecôte par Son sang. Le corps d'abord, et le sang ensuite. Comme Jésus l'enseigne à la SAINTE CENE. Il mourut donc en tant qu'Agneau de la pâque et RESSUSCITA pour apporter dans le lieu très saint l'offrande nouvelle en tant que Souverain sacrificateur de la nouvelle alliance dont le sang parle mieux que le sang d'Abel et nous purifie de tous nos péchés; ainsi que notre conscience des œuvres mortes, afin que nous servions le Dieu vivant (Heb.9:13,14).
C'est ici l'importance de la RÉSURRECTION DU CHRIST, comme Vérité incontournable dans le Plan de salut. Car, si Christ n'était pas ressuscité des morts, nous ne serions jamais sauvés, nous qui croyons en Lui. Selon qu'il est écrit:
"Et si CHRIST N'EST PAS RESSUSCITE, NOTRE PREDICATION EST VAINE, ET VOTRE FOI EST AUSSI VAINE… Et si CHRIST N'EST PAS RESSUSCITE, VOTRE FOI EST VAINE, VOUS ETES ENCORE DANS VOS PECHES, et par conséquent aussi ceux qui sont morts en Christ sont perdus… Car, puisque la mort est venue par un homme, c'est aussi par un homme qu'est venue la résurrection des morts. Et, comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ". (1Cor.15:14,17-22).
Voilà ce que je dis: quand vous fondez votre foi sur la personne d'un de ces serviteurs qui sont mort; VOTRE FOI EST VAINE. Quand vous prêchez le salut qui s'appuie sur le nom d'une personne qui est morte et qui n'est pas revenue à la vie: VOTRE PREDICATION EST VAINE. Aucun de ces prophètes de Dieu n'est ressuscité des morts jusqu'à ce jour. Aucun de ces justes qui nous ont précédé n'a JAMAIS été élevé dans la gloire avant "LE JOUR". Selon qu'il est écrit: "Tous ceux-là, à la foi desquels il a été rendu témoignage, n'ont pas obtenu ce qui leur était promis, Dieu ayant en vue quelque chose de meilleur pour nous, afin qu'ils ne parvinssent pas SANS NOUS Á LA PERFECTION" (Heb.11:39,40).
La Vérité fondamentale de la RÉSURRECTION DU CHRIST, Messie Sauveur et Rédempteur jette par terre la prétention de ces ouvriers trompeurs, auteurs de ces histoires du salut mal contées contre lesquelles je m'insurges dans ma prédication de ce jour, et qui ont engendré le culte aux personnalités élevées à la place du Christ dans une pure manifestation d'idolâtrie. La VANITÉ de leur prédication ainsi que de la foi qu'elles produisent chez ces fanatiques religieux est confirmée par la preuve de la RESURRECTION qui confirme dans le Plan du Salut, Celui qui l'Auteur du Salut et le Consommateur  de notre foi. Aussi, lorsqu'il eût division dans l'église de Corinthe, et que les gens se mirent à dire: "Moi, je suis de Paul! Et, moi d'Apollos! Et moi, de Céphas", l'apôtre questionne: "Paul a-t-il été crucifié pour vous, ou est-ce au nom de Paul que vous avez été baptisé"? (1Cor.1:13). Or, nous (la vraie église) ne sommes pas baptisée dans le nom de Paul ou de quelque autre serviteur. Car, c'est en Christ, que nous avons été baptisé; non seulement en Sa mort, mais aussi et surtout en Sa résurrection.Lorsque vous marchez en-dehors de cette Vérité, alors vous marchez selon l'homme et non selon l'Esprit.Vous êtes édifiés sur un autre fondement, différent de Celui qui est révélé dans le Plan de Dieu. N'oubliez pas chers frères, que LE FONDEMENT DE LA FOI VERITABLE EST UN NOM UNIQUE ET NON PAS UNE EGLISE. Tous les prophètes et messagers de Dieu, apôtres, docteurs, évangélistes ou pasteurs, sont à nous (l'Église du Seigneur), cependant NOUS, l'Église, SOMMES À CHRIST. C'est en Lui, Seul, que nous nous glorifions. Car, c'est Lui, l'Époux à qui appartient l'Épouse. Que personne donc ne mettre sa gloire dans les hommes, comme Il est écrit (Jn.3:27-30; 1Cor.3:21-23).