LA GRANDE MONTAGNE ET LA PIERRE PRINCIPALE

 

“Qui es-tu, grande montagne, devant Zorobabel? Tu seras aplanie. Il posera la pierre principale au milieu des accalamations:Grâce, grâce pour elle!”

 

“Grande montagne”, voici ce que representait la grande opposition à l’oeuvre de la reconstruction du temple de la part des ennemis de Dieu sous la direction de leurs chefs.

Tout comme le fondement du temple de Jérusalem fut ensevelit sous les décombres qui se dressaient sur lui comme une grande montagne qui cachait la première pierre à la vue du peuple; Jésus-Christ, notre pierre angulaire et Sa doctrine qui est selon la piété, et qui constitue le fondement originel et primitif del’Eglise, ont été aussi ensevelis sous les prescriptions lithurgiques et canoniques, les dogmes, rites et credos inspirés par la grande prostituée (Apoc.17): la réligion de Rome; l’organisation de l’anti-christ. Ainsi dit le Seigneur: “Voici J’en veux à toi, montagne de destruction... A toi qui détruisais toute la   terre!” (Jer.51:25). L’expression “toute la terre” peut aussi se traduire en “catholique” qui signifie “universelle”.

Quelle est donc la véritable identité de cette montagne universelle? BABYLONE (voir le v.24). Qu’est-ce que ceci représente pour l’Eglise aujourd’hui? La même chose! La femme de l’Apocalypse 17 est également identifiée par le même nom: Babylone la Grande, la mère des IMPUDIQUES (ces dénominations ou organisations religieuses qui se prostituent avec d’autres “dieux”) et des ABOMINATIONS DE LA TERRE (ces doctrines étrangères - des démons -  qui blasphèment le grand Nom de Dieu et de Ses saints). Et ce nom, selon l’ange qui parlait avec Jean représente un mystère. Lequel? Celui de l’iniquité, de l’injustice ou du péché qui opère déjà au milieu de nous;  qui a engendré la grande apostasie que nous vivons actuellement, et qui prépare la venue et le court règne de l’Anti-hrist (2Thes.2:7-10).

Annulera-t-elle le dessein de Dieu? Bien sûr que non! DIEU EXECUTERA CE QU’IL A DETERMINE. CE QU’IL A ANNONCE DEPUIS LE COMMENCEMENT, C’EST CE QUI S’ACCOMPLIRA! (Es.46:10). Et, à cet effet, Dieu a un homme de Son dessein. “Qui es-tu grande montagne? Entre les mains de Zorobabel tu sera aplanie”.

“Ce qui a été, c’est ce qui sera, et ce qui s’est fait, c’est ce qui se fera”. Mais, personne dans cette génération qui attend la seconde venue du Christ ne se souvient des choses qui se sont accomplies lors de sa première venue. Quand, par le ministère de Jean-Baptiste, la “voix qui criait dans le désert” préparait le chemin du Seigneur. Puisqu’en ce jour-là: toute vallée furent exhaussée, tandisque les montagnes et les collines furent abaissées (Es.40:3,4; Mat.3:3-10). Qu’est-il donc arrivé? Un cataclysme naturel? Loin de là! La sagesse de Dieu emploie un language spirituel pour les choses spirituelles. Pareilles aux vallées, toutes ces gens humbles (pauvres en esprit), même les publicains, justifièrent Dieu en acceptant le message de Sa Parole et furent baptisés confessant leurs péchés; et pareilles aux montagnes et collines, les pharisiens, les saducéens et autres “interprètes” de la loi (la race de vipère) rendirent nul à leur égard le dessein de Dieu manifesté dans ce message. Oui, je vous le dis en vérité, aussi élevé que puisse l’être l’arbre stérile (qui ne porte pas des fruits), aussi grande sera sa chute. Que celui qui peut comprendre ceci, comprenne! Car, c’est ce qui arrivera avec toutes ces églises qui se justifient elle-mêmes par leurs propres doctrines; ainsi que tous ces serviteurs qui tirent leur gloire des hommes et non de Dieu. À ce jour aussi, une hache est placée à la racine de ce genre d’arbres. Heureux donc l’homme qui accepte la correction!

Aujourd’hui aussi, le message de la Parole de Dieu, révélé au temps de la fin par le ministère de l’Esprit sur les fils des prophètes, selon la promesse, met à nu toute la misère spirituelle  de ces églises et leurs conducteurs ou chefs (les montagnes et collines) qui se disent riches, mais selon la vérité de Dieu, ne le sont point (Apoc.3:17). Le mystère de l’iniquité est mis à découvert par la Parole de Dieu; et toutes les astuces et ruses dans les moyens de séduction sont révélées aux saints. Et come disait Daniel, le prophète: “les sages comprendront, mais aucun des méchants (ceux qui transgressent le commandement du Seigneur) ne comprendra” (Dan.12:4,9,10). Heureux l’oeil qui voit ces choses et l’oreille qui écoute ces paroles!

Malgré la grande apostasie, en ce temps de la fin, beaucoup seront purifiés et blanchis par le message de la Parole de Dieu qui est selon la vérité. Car, c’est dans des époques et occasions extremement difficiles que Dieu accomplit toujours Ses promesses. Amen! Et ceci d’une manière générale, lorsque toutes les circonstances témoignent du contraire. A ce sujet, la Bible abonde en preuves. Confirmant ainsi l’omnipotence de Dieu et Sa volonté souveraine qui ne peut être aneantie. Aussi rendons-nous témoignage que rien n’est impossible à Dieu.  “Qui es-tu, ó grande montagne? Entre les mains de Zorobabel tu seras aplanie”. C’est ici la perseverance des saints: par le “message de la restauration, l’oeuvre de la reconstruction de la véritable Eglise de Jésus-Christ (le petit troupeau) s’achèvera. Malgré les apparences, les scandales, l’opposition, etc... Car, le Seigneur Jésus-Christ revient bientôt pour chercher Son Epouse. Et, celle-ci, selon ce qui est écrit, doit se présenter devant Lui comme une Eglise glorieuse, sans tâches, ni rides, ni rien de semblable; mais plutôt sainte et  sans réproches (Ef.5:27). En d’autres termes, cette Epouse glorieuse doit se defaire de toute souillure des doctrines étrangères et  marcher à la rencontre du Christ, l’Epoux, sans dogmes, ni rites, ni credos ou quelquechose de semblable. Amen! Entretemps, à ce jour, le fondement originel est ensevelit sous les décombres de ces prescriptions humaines (les doctrines des dénominations chrétiennes qui regardent à l’apparence des hommes et s’appuyent sur eux). Où est donc passé la vérité? Toutefois, Dieu a promis que la vérité primitive sera reconquise et par Son Esprit rétablie, récuperée, enseignée et crue par les saints en cette dernière heure.

Pareil au “Seigneur entrant dans Son temple” au commencement, ainsi sera-t-il à la fin quand la tête (la pierre de faite) viendra s’assembler au reste du corps et tout l’édifice se levera vers le trône de Dieu.

Heureux sont ceux qui acceptent le collyre du Christ afin de oindre leurs yeux pour qu’ils voient ces choses que Dieu a réservées pour notre gloire (Apoc.3:18) et reconnaître la promesse de cette heure que nous vivons!

 

 

LE JOUR DES FAIBLES COMMENCEMENT

 

C’est ce qui est caracterisé aujourd’hui, par le faible et humble commencement de cette glorieuse oeuvre de la restauration de l’Eglise visant la reconquête de la premie gloire; quand l’arche de l’alliance était présent au milieu des saints dont l’âme (je ne dis pas “âmes” comme s’il s’agissait de plusieurs,car la multitude des croyants était une seule âme, un seul coeur) respirait la crainte de Dieu. Que dit l’écriture? “Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte...” (Apoc.3:20). Cet appel est pour nous! Mais qui a cru à ce qui est annoncé en ce jour de la part du Seigneur?

De même qu’au temps de la reconstruction du temple de Jérusalem, plusieurs moqueurs regardaient incrédules et méprisaient les bâtisseurs:”A quoi travailent ces juifs impuissants? Les laissera-t-on faire? Sacrifieront-ils? Vont-ils achever? Redonneront-ils vie à des pierres ensevelies sous des monceaux de poussière et consumées par le feu?... Qu’ils bâtissent seulement! Si un renard s’élance, il renversera leur muraille de pierres”.(Néh.4:2,3). En ce temps de la fin aussi, plusieurs moqueurs se sont levés dans le monde (2Pi.3:3,4). Ceci, sans parler de la force d’opposition, les calomnies, etc... Caractéristiques de l’incredulité de cette génération qui est la nôtre. Mais, une chose est certaine tous ces gens-là ne connaissent pas le niveau qui est entre les mains de bâtisseurs. Ces sept sont les yeux de l’Eternel qui parcourent toute la terre et sonde toutes choses.

Quoi donc? L’Esprit de Dieu sonde toutes les profondeurs et, “il n’y a rien de caché qui ne sera découvert, rien de secret qui ne sera connu” (Mat.10:21).

C’est cela l’oeuvre du Saint-Esprit par le ministère de ces “fils” qui héritent la promesse faite à leurs “pères”, ces prophètes à qui Dieu a révélé, premièrement, Son dessein (Am.3:7). Il n’y a donc aucun mystère qui ne vienne à la lumière en ce temps de la fin. En cela vous reconnaîtrez ceux-là que Dieu a envoyé vers vous.

Ce ne sera ni par la force des études bibliques ou théologiques, ni par la violence ou la puissance des sacrifices (jeûnes, retraites, prières multipliées...), ni par la puissance matérielle et  financière; le prestige de telle organisation religieuse ou telle autre; ni par la notorieté ou popularité de ces pasteurs qui se paissent eux-mêmes et, pareils à des étoiles errantes, voyagent d’un bout à l’autre du monde, s’égarant dans la voie de Caïn, et animés par le souci de gain et la cupidité tombe dans l’égarement de Balaam; blasphèment les choses qu’ils ne comprennent pas et, même dans ces choses qu’ils comprennent par un instinct naturel se corrompent comme des animaux irrationnels... mais plutôt, “par Mon Esprit, dit le Seigneur”; l’église sera restaurée.