D’autres prophéties des écritures qui s’accomplissent
à l’heure du cri au milieu de la nuit

Ce qu’il convient savoir ce que l’écriture de Mat.25 :6 n’est pas une promesse isolée des écritures. Le second avènement du Seigneur a été annoncé depuis l’époque des prophètes de l’ancien testament ; comme nous le confirme la prophétie contenue dans la prédication de l’apôtre Pierre en Act.3 :20,21. Or, en prêtant une attention particulière à cette prophétie, il nous est indiqué dans la Parole « Celui qui nous a été destiné » comme étant Jésus, pas un prophète. Et c’est exactement le même message qui est annoncé aux vierges dans Mat.25 :6, quand retentit le cri au milieu de la nuit : « Voici l’Epoux, allez à Sa rencontre ». Maintenant, si vous confondez Celui qui est présenté dans le cri au milieu de la nuit, et que même la prophétie de Pierre ne peut vous aider à comprendre la Vérité de la Parole de Dieu ; alors, vous pouvez encore considérer la prédication de Jean Baptiste, qui affirme ceci dans son témoignage : « Celui à qui appartient l'épouse, c'est l'époux » (Jn.3 :29). Donc dans ces trois témoignages nous avons reconnu que Celui qui est indiqué dans les écritures et auquel est destiné les élus qui compose le Corps du Christ, Son Epouse donc, est LE SEIGNEUR JESUS-CHRIST QUI DOIT VENIR, et non pas un prophète qui est déjà venu.
Maintenant, si la question se pose autour de « Celui qui crie » au milieu de la nuit, ne spéculez pas ; ne vous perdez pas en conjectures. En faisant cela vous tomberez dans les interprétations particulières et du coup sous l’influence de l’esprit de l’erreur. Car, en Vérité le message de Mat.25 :6 nous est aussi rapportée et confirmée dans Apocalypse 22. Quoi donc ? Au verset 12, le Seigneur annonce Sa venue imminente. Cependant, nous n’en sommes pas encore à ce jour. Or, au verset 17, l’identité secrète de celui qui réveille les vierges endormies est révélée ici. Et on peut lire ceci : « Et l'Esprit et l'épouse disent: Viens ». Voici la vérité : le message que Le Seigneur Lui-même a annoncé se fait de nouveau entendre. Or, cette fois-ci c’est l’Esprit qui parle en communion avec l’Epouse. Où se trouve donc cette « épouse » qui a reçu la révélation de la venue imminente de l’Epoux dans la parabole de Matthieu 25 ? Elle est cachée parmi les vierges. Oui, au milieu de ces foules mélangées des vierges, se trouve la vraie « épouse » que Le Seigneur vient chercher à l’enlèvement pour la fête des noces. Il s’agit donc non pas de toutes les vierges, mais seulement de celles-là qui ont gardé leur virginité dans la vrai Parole. Voici pourquoi elles sont surnommées « sages » ou « prudentes ». L’Esprit parle et dit : « Viens ». L’Epouse croit en ce message et répète : « Viens ». Ayant reconnu Son Epoux, il n’y a donc aucune raison pour qu’elle cherche à s’attacher à un homme-prophète. Non ! Elle ne peut tout simplement pas faire ça : reconnaître l’Epoux et en même temps s’attacher à un autre. Aucune épouse fidèle ne peut servir deux seigneurs : « Car, ou il haïra l'un, et aimera l'autre; ou il s'attachera à l'un, et méprisera l'autre », dit le Seigneur (Mat.6 :24). C’est ici la corruption de la chair… la prostitution spirituelle !
Et, si vous faites attention à ce qui est dit dans la Parole, vous noterez que tout de suite après que l’Esprit ait certifié avec l’Epouse Sa venue (v.17), Le Seigneur avertit solennellement toux ceux-là qui s’approchent de la parole prophétique en ces termes (v. 18 et 19) :
« Je le déclare à quiconque entend les paroles de la prophétie de ce livre: Si quelqu'un y ajoute quelque chose, Dieu le frappera des fléaux décrits dans ce livre; et si quelqu'un retranche quelque chose des paroles du livre de cette prophétie, Dieu retranchera sa part de l'arbre de la vie et de la ville sainte, décrits dans ce livre ».
Oui, vous ne pouvez pas tout simplement prendre la seule écriture de Mat.25 :6 et en faire une doctrine particulière de votre église. Car, cette écriture fait partie de toutes les autres prophéties des écritures qui se rapportent à la deuxième venue du Christ, dans la condition de l’Epoux. Or, en Apoc. 22 :20, il est dit ceci : « Celui qui atteste ces choses dit: Oui, je viens bientôt. Amen! Viens, Seigneur Jésus! ». Attester signifie Certifier, affirmer, rendre témoignage… Maintenant, si vous certifier que cette prophétie est vraie et, qu’en rendant témoignage d’elle vous présentez aux gens autre chose, vous êtes donc un menteur.
Que dit l’écriture ? Que celui qui atteste ces choses (dont Mat.25 :6 fait partie) dise : un grand prophète est venu sur la terre et que tout le monde doit croire en lui pour être sauvé ? N-O-N ! Que celui qui certifie ces choses, rende le témoignage suivant : Jésus revient bientôt. Amen ! Viens Seigneur Jésus ! Qui peut me convaincre de l’erreur ? Où est donc la place de votre prophète dans tout ceci ? Il est exclu ! Je ne dis pas que ces églises n’ont pas le droit d’avoir ses propres prophètes si elles le désirent  – car il faut que ces choses arrivent –. J’atteste plutôt que votre prophète est exclu dans le vrai message de Mat.25 :6. Si, vous me disiez qu’un tel ou tel autre prophète fait partie de cette promesse, je vous croirais encore. Mais, si vous essayez de me convaincre que tel prophète ou tel autre est lui-même cette promesse, JE NE LE CROIRAIS POINT. Car, Celui qui est la promesse… et qui vient : C’est le Seigneur Jésus. Lui seul ! Et, nous disons : Amen ! Lorsque la Parole s’interprète elle-même.
Le Seigneur Jésus : La Parole de Dieu, a RENDU MANIFESTE ce qui était caché dans le dessein de Dieu. Il annonça toutes ces choses en paraboles, selon ce qui est écrit Mat.13 :35, «afin que s'accomplît ce qui avait été annoncé par le prophète: J'ouvrirai ma bouche en paraboles, Je publierai des choses cachées depuis la création du monde.»Souvenez-vous toujours de cela quand vous lisez cette parabole, afin que vous ne vous égariez point dans les « nouvelles doctrines » qui séduisent les hommes de la terre en ce jour de la fin. Le Seigneur nous révèle dans la parabole des dix vierges, ce qui doit arriver au temps de la fin ; avant l’avènement du royaume des cieux. Et cela, doit s’harmoniser parfaitement avec tout autre enseignement contenu dans les écritures au sujet de ce royaume à venir.
Par ailleurs, sachez qu’on ne peut JAMAIS parler de l’avènement du Christ sans parler de la grande séduction opérée dans l’Eglise du Seigneur par les faux Christs et les faux prophètes qui se présentent comme des envoyés de Dieu (Mat.24 :4, 5,23-26). Oui, on ne peut JAMAIS parler de la venue du Seigneur sans parler de cette apostasie qui se généralise sur la terre ; et des anti-christs qui dévient les gens de la vraie adoration (2Thes.2 :3,4). Or, c’est en ce moment précis de la prophétie que les ténèbres couvrent la terre et l’obscurité les peules. Cependant, en Es.60 :1,2, la Parole nous révèle une promesse de la lumière qui brille au milieu de la nuit.  
« Lève-toi, sois éclairée, car ta lumière arrive, Et la gloire de l'Éternel se lève sur toi.
Voici, les ténèbres couvrent la terre, Et l'obscurité les peuples; Mais sur toi l'Éternel se lève, Sur toi sa gloire apparaît. »
Cette la lumière qui luit dans les ténèbres représente quoi ? Sinon Jésus-Christ : la Parole de Dieu (Ps.119 :105 ; Jn.1 :4, 5, 9 ; 8 :12). L’absence de la vraie Parole de Dieu en ce temps de la fin a engendré l’obscurité spirituelle ; à cause de la grande séduction et de l’apostasie généralisée. C’est cette obscurité qui nous est représentée dans la parabole de Matthieu 25, par la nuit profonde qui paralyse la marche des vierges qui sont sorties à la rencontre du Seigneur.
Donc, s’il est vrai que Mat.25 :6 se rapporte à la venue d’un prophète en qui opérerait désormais le salut, à qui se rapporterait donc Es.60 :1,2 ? Il ne serait pourtant pas étonnant qu’un autre insensé se lève et s’autoproclame aussi « prophète » en fonction de cette écriture ou d’une autre encore ; pour semer la confusion à l’entendement des saints.
Il est écrit dans la prophétie d’Esaïe 60 : Lèves-toi, sois éclairée… sur toi sa gloire apparaît. Toi qui ? Que le singulier ne vous confonde pas. Mais, souvenez-vous plutôt de ce que nous avons dit plus-haut des élus de Dieu : tous forment UN ; un seul corps. C’est donc sur ce corps qui représente l’Eglise-Epouse du Christ que la lumière est donnée. Pour qu’elle ne marche pas dans les ténèbres. C’est sur elle que le Seigneur a répandu Sa gloire par l’Evangile de Vérité. Oui, Il nous donne encore cette gloire. Il ne la donne pas à tout le monde ; mais seulement à ceux-là qui croient en Lui selon la saine doctrine et demeure dans l’onction du commencement. Il fait lever Sa gloire afin que cette lumière éclaire le sanctuaire de Dieu et permette aux élus d’avancer dans leur marche et d’adorer au-delà du voile… à la clarté de la face du Seigneur; dans le Saint de saints.
Voici pourquoi, il nous est révélé dans la parabole que cette onction ne pouvait être partagée entre les sages et les folles ; car elle était seulement pour les sages. Pour elles, seules. Donc, non seulement Es.60 :1,2 est confirmée en Mat.25 :6 et dans la suite ; mais aussi en Apocalypse 12 où nous voyons l’Eglise (femme) revêtue du soleil peut avant l’enlèvement. Au même moment prophétique où Satan (le dragon) se lève contre l’Eglise pour le dernier et grand combat qui précède le départ des élus vers la gloire. C’est ici et maintenant qu’agit la séduction et que l’apostasie se généralise, par la ruse. Cette ruse qui nous est révélé dans la prophétie par l’attitude quasi inoffensive du dragon qui se tient là, devant la femme, sans apparemment rien faire. Pourtant, nous savons que sa queue travaille subtilement et entraîne dans la chute beaucoup des étoiles. Et que son objectif principal est de détruire le fruit des entrailles de la femme : les élus qui doivent prendre part à l’enlèvement pour régner, le moment venu, avec Christ.
Selon la prophétie biblique, la lumière ou la gloire du Seigneur devrait apparaître en ce moment précis. Oui, c’est au beau milieu de la nuit, quand les ténèbres couvrent la terre et l’obscurité les peuples… En cette heure précise où les vierges se sont assoupies, que la lumière vient ; que la gloire du Seigneur (pas d’un prophète) apparaît ; que retentit le cri du milieu de la nuit. Quel est donc l’objectif de ce cri ? Sinon de réveiller ceux qui dorment. Il s’agit donc d’un réveil et rien d’autre.
Ceci est confirmé aussi par l’écriture d’Eph.5 :14 qui dit : « C'est pour cela qu'il est dit: Réveille-toi, toi qui dors, Relève-toi d'entre les morts, Et Christ t'éclairera ». Le Seigneur n’a-t-Il pas promis que quand le Saint-Esprit (le Consolateur) viendra, Il nous conduira dans toute la Vérité ? N’a-t-il pas dit que ce Consolateur ne parlera pas de lui-même, mais prendra plutôt de ce qui est à Jésus pour le donner à Son Eglise ? Lisez Jn.16 :13,13 et dites-moi : qui est donc celui-là qui prétend être animés du Saint-Esprit, mais recherche sa propre gloire de l’homme ? Et qui sont ces gens parmi nous qui se disent apôtres, pasteurs et que sais-je encore, mais recherche la gloire d’un homme ?
Quant à toi l’élu, tu as sans doute compris que ce grand réveil figuré dans la parabole par le cri au milieu de la nuit est destiné à t’amener à la lumière du Christ ; selon qu’il est écrit : Relève-toi d'entre les morts, Et Christ t'éclairera. Qui sont les morts ? Sinon ces impudiques ou impurs… Ces idolâtres, qui n’examinent pas ce qui est agréable au Seigneur, mais prennent part aux œuvres infructueuses des ténèbres (or, les anti-christs sont des ténèbres) ; n’ayant pas d'héritage dans le royaume de Dieu et de Son Christ (Eph.5 :4-13).
Comment pouvez-vous dire que vous participez à la glorieuse promesse du réveil de Mat.25 :6 en vous plongeant de nouveau dans l’idolâtrie ? Ne nous approchons-nous pas de la fin ? Or, si vous êtes d’accord avec ça, lisez plutôt Mat.24 :14 et convenez avec moi que le signe de la fin, c’est le retour à la doctrine ; à l’Evangile du royaume des cieux. Toutefois, il y a parmi nous ceux qui prêchent les royaumes de ces hommes qui veulent régner sur l’Eglise du Christ.
Réveilles-toi donc, ô vierge sage ! Relèves-toi d’entre les morts. En d’autres mots : éloignes-toi de l’idolâtrie engendrée par la corruption qui opère en cette heure où retentit le cri au milieu de la nuit. Qui t’éclairera ? Un prophète-messie ? Ce sera une contradiction flagrante contre toute la Bible. Car, il est dit : Christ t’éclairera. Or, Christ c’est Lui-même Le Saint-Esprit. Voici pourquoi nous défendons que le vrai réveil au milieu de la nuit, soit l’œuvre du Saint-Esprit répandu sur le corps, selon la promesse de Joël 2, et non la voix ou ministère d’un homme-seul. De cette vérité fait aussi foi une autre prophétie de Zac.4 :6, qui dit : «Ce n'est ni par la puissance ni par la force, mais c'est par mon esprit, dit l'Éternel des armées. »
Et les élus savent que cette prophétie de Zacharie se rapporte aux temps du rétablissement de toutes choses qui précèdent aussi l’enlèvement. Quand donc aurait lieu cette restauration ? AU BEAU MILIEU DE L’APOSTASIE. N’est-il pas expressément dit dans la prophétie, ceci : « Il fera sortir la Pierre principale au milieu des acclamations : Grâce, grâce pour elle » ? Donc, au moment où la corruption de toute chair est consommée ; les élus (par l’Esprit) à travers un ministère identique à celui qui a posé le fondement de l’Eglise au commencement, sauront discerner la Pierre principale que les bâtisseurs de leurs propres églises ont rejetée : JÉSUS-CHRIST. Pas un homme-prophète !
Nous disons un ministère identique à celui qui a été manifesté sur la terre, dans l’âge primitif de l’Eglise du Christ ; en vue d’achever l’œuvre d’édification de la vraie Eglise du Dieu-Vivant dans la foi. Parce qu’il est dit au verset 9 de Zac.4 : « Les mains de Zorobabel ont fondé cette maison, et ses mains l'achèveront; et tu sauras que l'Éternel des armées m'a envoyé vers vous ». Oui, quand bien même certains esprits non-éclairés essayeront de donner leur propre interprétation à cette prophétie, nous les élus, nous savons que Zorobabel ne reviendra pas. Cependant, nous reconnaîtrons l’œuvre de Dieu au temps de la fin ; ainsi que Ses envoyés en ceci : leur ministère sera identique à celui qui a posé le fondement de la maison de Dieu. Nous lisons aussi 1Cor.3 :10 pour comprendre que ce fondement, c’est Jésus-Christ. Il ne peut donc pas s’agir d’une foi établie sur un homme-prophète. JAMAIS ! Voici pourquoi, nous prêchons le RETOUR A LA FOI APOSTOLIQUE en accomplissement de cette prophétie, et d’autres encore.
Or, quand nous parlons de ce qui était au commencement (car la fin d’un cycle nous ramène irréfutablement à son commencement), nous reconnaissons l’accomplissement d’une autre prophétie encore : celle de Joël 2 : 28-32 accomplie en Act.2 :16-21 par la pluie de la première saison ; et qui doit s’accomplir cette fois-ci encore par la pluie de la dernière saison. Selon que nous l’enseigne aussi l’écriture de Ja.5 :7,8. Et, qui dit : pluie ; dit descente du Saint-Esprit. C’est ici la puissance qui caractérise les témoins de Jésus et leur témoignage (Act.1 :8). Et qui dit : Saint-Esprit ; dit : Parole, lumière, Vérité, Chemin et vie. C’est de cette plénitude-là que nous avons TOUS reçue. Voici l’onction qui nous anime à l’œuvre. Voici donc l’huile qui était cachée, ou gardée dans les vases des vierges sages ; et qui alimentent leurs lampes au milieu de la nuit pour les conduire dans la présence du Seigneur.
Arrivé à ce point, je peux défier le monde entier en affirmant que : CE N’EST PAS LE CRI AU MILIEU DE LA NUIT QUI CONDUIT LES VIERGES SAGES DANS LA SALLE DES NOCES ; C’EST PLUTOT L’HUILE DANS LES LAMPES QUI ECLAIRE LEUR MARCHE JUSQUE DANS LA PRESENCE DE L’EPOUX. Figurez-vous que le Cri est un appel ; un message par lequel Le Seigneur opère le REVEIL de l’épouse. De même que la lampe sans l’huile est inutile. La Parole dans la chair ne sert de rien. Il faut l’action de l’Esprit pour vivifier cette Parole. L’Esprit, c’est l’onction qui donne de l’entendement. Voici pourquoi je dis que ce n’est pas le cri au milieu de la nuit qui nous conduit à l’enlèvement. Sinon les vierges folles qui ont aussi entendu ce cri auraient du entrer dans la salle des noces. Dans l’une des mes prédications touchant ces choses, j’ai essayé d’expliquer à l’Eglise du Christ que la parabole des dix vierges nous révèle deux appels de Dieu au temps de la fin : un appel pour sortir au temps du soir (Mat.25 :1), à l’exemple de ce qui est arrivé avec Moïse appelant Israël hors d’Egypte ; et un autre appel pour entrer que se fait entendre au cri au milieu de la nuit (Mat.25 :6) ; à l’exemple de ce qui arriva avec Josué conduisant Israël dans la terre de Canaan.
Maintenant, vous pouvez argumenter que ce fût Josué qui donna en possession que fit entrer Israël à Canaan. Je suis d’accord ! Mais, pénétrant dans les profondeurs de Dieu, au-delà de ce que l’homme charnel peut recevoir, nous comprenons que (comme dans le cas de Caleb et de Josué lui-même) ce sont ceux-là qui étaient animés d’un            ESPRIT DIFFÉRENT de celui qui animait les fils de la rébellion qui entrèrent à Canaan : par l’obéissance à la Parole de Dieu.   
« Et parce que mon serviteur Caleb a été ANIME D'UN AUTRE ESPRIT, et qu'il a pleinement suivi ma voie, je le ferai entrer dans le pays où il est allé, et ses descendants le posséderont. » (No.14 :24).
Ou encore :
« Ces hommes qui sont montés d'Égypte, depuis l'âge de vingt ans et au-dessus, ne verront point le pays que j'ai juré de donner à Abraham, à Isaac et à Jacob, car ils n'ont pas suivi pleinement ma voie, excepté Caleb, fils de Jephunné, le Kenizien, et Josué, fils de Nun, qui ont pleinement suivi la voie de l'Éternel(No.32 :11,12)
Nous voyons donc que ceux qui sont entrés, ne sont pas entrés à cause de l’appel de Josué. Mais plutôt, à cause de l’Esprit qui les animait et qui leur fit persévérer pleinement dans les voies du Seigneur 
Je vous écris aujourd’hui, non pas comme à des enfants sous le rapport de l’entendement ; mais comme à ceux qui sont forts (1Jo.2 :14) ; à ceux qui gardent la Parole de Dieu et qui, par le discernement, ont vaincu le Malin. A vous que le Seigneur a donné de comprendre ces choses cachées aux multitudes en paraboles, je veux que vous comprenez qu’un appel est un appel. Tous l’entendent ; cependant tous n’en comprennent pas le sens. Car, c’est l’huile qui fait la différence entre les lampes des vierges.    
Le cri au milieu de la nuit est plutôt un appel de Dieu, qui éveille nous fait prendre conscience de l’imminence de la venue de l’Epoux ; donc de l’enlèvement qui est proche. Et son message est clair : « Voici l’Epoux, allez à Sa rencontre ». Est-ce que vous avez bien compris ? « Voici l’Epoux ». Il n’est pas dit : « Voici le prophète ! Allez à la rencontre du prophète ! »  Mais plutôt : de l’Epoux. Il n’est pas dit : « Voici, l’Epoux est déjà là ». Non ! « Il vient. Allez plutôt à Sa rencontre ». Il ne faut donc pas s’arrêter ; il faut poursuivre la marcher ! Et les lampes sont là. Toutes les vierges ont des lampes. Or, sans huile les lampes sont inutiles, et la marche impossible ; à cause de l’obscurité. Que signifient ces choses ? Ceci : que vous pouvez avoir entendu le message de la Parole de Dieu ; mais vous avez besoin de Son onction pour comprendre ce qui est dit dans Sa Parole. Je dis bien : Vous avez besoin de Son onction… l’onction de Dieu (pas du prophète) pour comprendre les paroles de Dieu. Car, cette parole-là n’appartient pas à votre prophète ; c’est la Parole de Dieu. Amen ! Amen ! Amen !
Nous avons besoin du Saint-Esprit pour nous amener dans la présence du Seigneur. Nous n’avons pas besoin, en cette heure de la nuit, d’un prophète spécial pour nous enseigner ; parce que l’onction du Saint que nous avons reçu dès le commencement (représentée ici par l’huile en réserve dans des vases que les vierges sages prirent avec eux dès le commencement – Mat.25 :4) nous enseigne toute chose.
Sinon voyons… si l’héritage de la promesse dépendait des prophètes, tous les enfants d’Israël seraient entrés à Canaan. Ils avaient Moïse, puis Josué. Cependant la plupart d’entre eux périt au désert. Pourquoi ? Parce qu’ils n’étaient pas tous animés du même esprit. Ceux qui étaient animés par l’Esprit de Dieu persévérèrent pleinement les voies du Seigneur et héritèrent la promesse ; les autres tombèrent (No.32 :12)
Oui, qui dit huile dit Esprit ; qui dit Esprit dit lumière. Et là où il ya de la lumière, les gens glorifient Christ. Pas un homme !Méfiez-vous donc de tout homme qui vous dit qu’il a reçu la lumière de la Vérité et en même temps glorifie l’homme. C’est faux !
Le cri au milieu de la nuit, c’est aussi la lumière au milieu de la nuit. Et, avant d’en faire une interprétation particulière, nous vous prions par contre de méditer ce que le Seigneur nous révèle dans la prophétie d’Esaïe 59 : en ce moment de la grande apostasie où les lèvres des hommes profèrent le mensonge et leur langue l’iniquité ; en cette période où les gens s’appuient sur des choses vaines et disent des faussetés ; où l’extrémisme religieux dicte les actes de violence religieuse, et répand du sang innocent ; où les pieds de ces faux prédicateurs courent au mal et font des ravages et mènent les âmes à la ruine ; où les adorateurs prennent des sentiers détournés outre que le chemin de la paix… Le salut s’est éloigné. Les vierges attendent la lumière, mais sont surprises par les ténèbres ; marchent dans l’obscurité et tâtonnent comme des aveugles. Car, la Vérité de Dieu a trébuché publiquement, puis disparu. Or, la prophétie nous dit clairement ici, que c’est le Seigneur Lui-même qui se lève pour rétablir Sa justice (lisez attentivement les versets 15 à 18). Et c’est en ce moment où le Seigneur se lève que le signe de l’alliance avec Son peuple nous est révélé, au verset 21:
« Voici mon alliance avec eux, dit l'Éternel: Mon esprit, qui repose sur toi, Et mes paroles, que j'ai mises dans ta bouche, Ne se retireront point de ta bouche, ni de la bouche de tes enfants, Ni de la bouche des enfants de tes enfants, Dit l'Éternel, dès maintenant et à jamais. »
Quoi donc ? Vous reconnaîtrez du milieu des ténèbres, ceux-là que Dieu a approuvés par ceci : l’Esprit de Dieu sera sur eux et ; les paroles de Dieu ne se retireront EN AUCUN CAS de leurs bouches. Or, ici L’Eternel fait clairement référence à TROIS GENERATIONS DES PROPHETES : la première qui caractérise la génération d’Esaïe ou les prophètes de l’ancien testament : la deuxième qui est composée des fils des prophètes et qui s’est manifestée dans l’âge apostolique (la bouche de tes enfants) ; et une troisième qui se lève à la fin avec le même Esprit et les mêmes paroles, et qui est manifestée par la pluie de la dernière saison (la bouche des enfants de tes enfants). Comprenne qui pourra !
Nous avons une fois de plus les prophéties d’Es.60 :1,2 et Mat.25 :6 confirmées : le Saint-Esprit rétablissant la Vérité de la doctrine primitive au même moment qu’opère la séduction ; pour ramener les élus dans la voie Sainte qui les conduit à la joie éternelle. Or, de cette voie sainte, une autre écriture : celle d’Es.35 :8 dit ceci : « Il y aura là un chemin frayé, une route, Qu'on appellera la voie sainte; Nul impur n'y passera; elle sera pour EUX SEULS… »
Ne vous étonnez donc pas que dans la parabole, les vierges sages aient refusées de partager leur huile (onction) avec les vierges folles. Non, elles ne pouvaient tout simplement pas faire route ensemble, car la prophétie affirme que ce chemin frayé dans la nuit ; cette voie sainte qui conduit dans la salle des noces sera POUR EUX SEULS : ceux qui ont été affranchis ou délivrés des liens de l’apostasie. Aucun impurs… aucun idolâtre (adorateur d’homme à la place du Christ) n’héritera le royaume du Christ.
Voici comment la prophétie s’ajuste ou s’emboite et projette les couleurs de l’alliance de Dieu ; comme du temps de l’Urim et Thummim. Ne faites pas une doctrine avec un seul verset de la Bible. Toute la Bible doit concorder à cela. Dans le cas contraire, on est devant un esprit de mensonge.
Cependant, tous ceux qui ont pris part à l’injustice, s’embrouillent dans cet enchevêtrement, trébuchent et tombent. Voici pourquoi je dis : Non… Ne m’associez pas à cette chose-là. Car, en Vérité : nous ne sommes pas des idolâtres !  Nous ne prêchons pas par le même esprit. Ce n’est pas la même chose. Ne m’associez pas à cela à ces gens-là! NON, NON et NON !
Aussi, en guise de conclusion, je veux terminer mon message de ce jour en attirant l’attention des élus sur cette dernière chose :

****************************************