DANS L’AGE DE LA RESTAURATION…

“ES-TU CELUI QUI DOIT VENIR, OU DEVONS-NOUS EN ATTENDRE UN AUTRE”?
           
Jean, ayant entendu parler dans sa prison des oeuvres du Christ, lui fit dire par ses disciples: Es-tu Celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre? Jésus leur répondit: Allez rapporter à Jean ce que vous entendez et ce que vous voyez: les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds entendent, les morts ressuscitent, et la bonne nouvelle est annoncée aux pauvres. Heureux celui pour qui je ne serai pas une occasion de chute! (Mat.11:2-6)


S

i Jean, étant le messager envoyé pour manifester Jésus, le Messie, à Israël, connaissait fort bien Qui Il était (Jn.1:31-34), pourquoi donc poserait-il une telle question?

Il a été souvent noté peu avant l’accomplissement du dessein de Dieu sur la terre, une manoeuvre anticipative de Satan, dans le but de falsifier la Parole de Dieu, afin que le peuple élu ne puisse pas reconnaître la vérité révélée en son temps. Et sans cette révélation, le peuple en mal de discernement spirituel marche sans frein et séduit par cette stratégie diabolique, corrompt les voies du Seigneur (Prov.29:18). Eu égard à ceci, la Parole de Dieu nous recommande d’examiner toute chose (1Thes.5:20,21) et de ne pas ajouter foi à tous les esprits qui parlent (prêchent) ou “prophétisent” au milieu de nous, mais plutôt de les éprouver d’abord, parce que plusieurs faux prophètes  (prédicateurs, enseignants)  sont venus dans le monde; et en cette dernière heure, plusieurs se sont fait anti-christs, c’est-à-dire: ENNEMIS DE LA VERITE (1Jn.2:18;4:1). Le concept “VERITE” reflète aujourd’hui dans nos églises, un mensonge qui a tellement duré qu’à la fin il devient un dogme ou un credo auquel les adorateurs finissent par croire et accepter comme vrai. Ceci, afin que s’accomplissent la parole de Esaie, le prophète (Es.59:14,15). Oui! Quiconque en ces jours difficiles de la fin brandit la vérité originelle par la Parole de pureté, devient l’”ennemi à abattre” des présumés adorateurs et leurs bergers. Qui, ayant la piété seulement en apparence, renient la parole de la révélation, par l’Esprit qui la vivifie en nous. C’est cela la force de la piété; la chair ne sert de rien.
Que Dieu ait compassion de nous! La vérité du Seigneur se manifeste au temps marqué d’avance par Lui-même. Lui ne fait rien par anticipation. Sa volonté se manifeste selon la parole de la promesse au temps et dans les circonstances qu’Il a  auparavant déterminés de Sa propre autorité, et par l’homme ou instrument qu’Il a choisit et oint à cet effet (Es.46:9-11).

Jésus est venu en accomplissement de tout ce que la loi, les prophètes et les psaumes ont dit de Lui (Es.7:14; Mi.5:2, etc…). Dieu,  par la bouche des prophètes a donné des signes caractéristiques pour Le reconnaître en Ses jours. La réponse de Jésus aux disciples de Jean appelle donc leur attention (et celle de tous les saints) sur ce que la prophétie disait que le Messie accomplirait dans les jours de Son ministère terrestre. Es.29:18; 35:3-6; Chap.53 et 61:1-3…)

Que dirons-nous donc? Les miracles sont-ils des signes obligatoires pour reconnaître un véritable envoyé du Seigneur? Loin de là! Lui-même nous enseigne que les faux christs (ou oints) et autres ouvriers trompeurs sont capables de réaliser les mêmes prouesses (Mat.7:22,23; 24:24). Comme Jannès et Jambrès du temps de Moise; comme Balaam, le devin qui s’est fait passer pour prophète et a séduit Israël au désert (ayant entre autres les dons de recevoir des visions et de prophétiser); comme Judas qui a eu part au même ministère que les onze et a aussi opéré comme eux.
Aujourd’hui l’église séduite et corrompue par la doctrine de la NOUVELLE VAGUE a méprisé la Parole et la révélation de la vérité, allant après les miracles et prodiges; prêtant foi aux esprits trompeurs, par l’hypocrisie des “serviteurs” qui au nom du Seigneur, enseignent des mensonges et propagent des doctrines des démons sans aucun fondement dans la Parole et qui ne servent qu’à la ruine de ceux qui parlent et de ceux qui écoutent ces fables. Organisant des cultes qui par le temps qui court, ont fini par transformer les lieux des réunions en authentiques salles de cinéma, théâtre et autres spectacles rocambolesques.

Considérez Jean-Baptiste! Il est apparu en accomplissement de la prophétie (Es.40:3-5; Mal.3:1;Mat.3:1-3;Jn.1:23). Il a marché avec l’Esprit et la puissance d’Elie. Toutefois, il est écrit de lui qu’IL N’A FAIT AUCUN SIGNE. Cependant, TOUT CE QU’IL A DIT DE JESUS ETAIT VRAI. Voici l’instrument de mesure pour examiner, éprouver et sonder tous ceux qui se disent “serviteurs”, “ministres” ou “hommes” de Dieu: Son témoignage de la Parole doit glorifier Christ et être en parfaite harmonie avec tout ce que les prophètes et les apôtres ont dit de Lui (Ef.2:20). Dans le cas contraire, nous assistons à l’apparition d’un autre évangile (catholique, protestant, pentecôtistes, baptistes…); d’un autre Jésus qui est en réalité, une idole de la dite dénomination, conçue par la théologie de la religion respective; un autre esprit qui anime, domine et réalise la communion entre les adeptes de l’organisation ou institution religieuse donnée. C’est cela l’APOSTASIE!

L’Esprit d’Elie sur Jean n’a pas fait de lui un “faiseur” des miracles. Car, ce qu’il convient savoir d’Elie, indépendamment des signes qui auront accompagné son ministère, c’est qu’il était avant tout un RESTAURATEUR de la foi en Israël; un réparateur des brèches, défenseur acharné de la doctrine du Seigneur d’Israël, contre la fausseté et l’idolâtrie dans laquelle son peuple avait plongé. Et que lui-même n’est pourtant pas devenu un objet d’adoration en Israël.

“Es-tu Celui Qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre”?
Comment reconnaître à ce jour, le vrai instrument (homme) de Dieu? Comment discerner le don de Dieu pour l’édification du corps du Christ et le perfectionnement des saints, selon la promesse de l’heure que nous vivons?
Les signes du temps révélateurs de Son avènement (Mat.24) doit caractériser la prédication du vrai ouvrier dans la moisson du Seigneur, qui attire toute l’attention de l’Eglise vers Celui Qui doit venir. Au lieu de lancer celle-ci dans une conquête matérialiste, et la distraire dans plusieurs programmes charnels, fruits de l’imagination des hommes et qui reposent sur les rudiments du monde et non sur Christ. Voici venue l’heure du RETABLISSEMENT  – restauration –  DE TOUTE CHOSE dont ont parlé les prophètes, et qui précède la venue du Souverain Pasteur (Act.3:21). Et restaurer signifie: repositionner dans le contexte primitif, ancien, originel. Quoi? La foi et la connaissance du Fils de Dieu (1Jn.1:1-3). Cela veut dire aussi: récupérer, réacquérir, reconquérir ce qui a été perdu; réparer ce qui a été détruit. Ceci s’applique au fondement originel sur lequel l’Eglise du Christ est édifiée. Oui, de même qu’Israël, après quatre cents ans de captivité fut reconduit à Canaan, sa terre d’origine, par la Parole de Dieu, selon la promesse faite à Abraham, la vraie semence en cette dernière heure doit retourner à la doctrine apostolique par la Parole de Christ, afin de hériter toute chose avec Lui, au jour de la révélation des fils de Dieu. La mort de Moise ( le messager-prophète envoyé avec la Parole de la libération et de rétablissement de Israël en Canaan) et de Aaron, le souverain sacrificateur, n’a pas entravé la marche progressive du peuple de Dieu. D’autres ont pris leur place, et l’oeuvre du Seigneur s’est poursuivie jusqu’à Son total accomplissement. Ceci est suffisant pour notre instruction; nous la glorieuse église: l’EPOUSE qui marche à la rencontre de l’EPOUX dans les airs. Nous ne nous arrêtons pas – comme font les autres - d’admiration sur ce que le Seigneur par le passé aurait accomplit par la main d’un de Ses serviteurs. Nous continuons plutôt notre marche au son de la trompette que sonne pour nous aujourd’hui, les “fils d’Aaron” du temps de la fin. Quant à la fausse semence – l’ivraie – dans l’église? Elle continuera aussi implacablement sa marche, sans s’arrêter ni se rendre compte de rien, jusqu’à la destruction, en passant par la séduction de l’APOSTASIE.

 “Es-tu Celui Qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre”? Examinez la promesse pour notre temps: les mystères sont révélés (Apoc.10:7) et aujourd’hui expliqués; la connaissance de la vérité augmente (Dan.12:4,10); l’Eglise révient à la foi dans la doctrine apostolique et Jésus-Christ, la pierre de faîte est de nouveau glorifié par notre prédication (Zac.4:7); LES PROPHETIES S’ACCOMPLISSENT.

HEUREUX CELUI POUR QUI NOUS NE SERONS PAS UNE OCCASION DE CHUTE!

                                     Dr. TIAGO MOISÉS

 

              MINISTERE DU TEMPS DE LA FIN

Bº Augusto-N’gangula \ Cacuaco C.P. 5112
E-mail: tiagomois@hotmail.com
Telephone: 912 52 37 05 / 912 62 82 59
LUANDA \ ANGOLA

DISTRIBUTION GRATUITE

www.ministeredutempsdelafin.org