CE QUI EST ECRIT EST ECRIT

ET L’ECRITURE NE PEUT ETRE ANEANTIE

Avez-vous jamais lu l’écriture de Act.17 :11 ?
« …ils reçurent la parole avec beaucoup d'empressement, et ils examinaient chaque jour les Écritures, POUR VOIR SI CE QU'ON LEUR DISAIT ETAIT EXACT. »

Qui est donc ce prédicateur qui a peur que sa prédication soit examinée à la lumière des écritures ? Sinon le menteur qui sait que son message ne s’appuie pas sur le témoignage des saintes écritures. Comprenez la ruse ! C’est un moyen de séduction.
L’apôtre Paul écrit à l’Eglise :
« Toutefois, de même que le serpent séduisit Eve par sa ruse, je crains que vos pensées ne se corrompent et ne se détournent de la simplicité à l'égard de Christ. Car, si quelqu'un vient vous prêcher un autre Jésus que celui que nous avons prêché, ou si vous recevez un autre Esprit que celui que vous avez reçu, ou un autre Évangile que celui que vous avez embrassé, vous le supportez fort bien. » (2Cor.11 :3,4).
          L’écriture ne nous avertit-elle pas qu’il viendrait des gens qui vont prêcher d’autres évangiles ? Bien sûr que oui ! Cependant, quand vous voyez ces choses arriver, ne vous y associez pas. Sinon vous tombez dans l’anathème !
« Je m'étonne que vous vous détourniez si promptement de celui qui vous a appelés par la grâce de Christ, pour passer à un autre Évangile.
Non pas qu'il y ait un autre Évangile, mais il y a des gens qui vous troublent, et qui veulent renverser l'Évangile de Christ.
Mais, quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait un autre Évangile que celui que nous vous avons prêché, qu'il soit anathème!
Nous l'avons dit précédemment, et je le répète à cette heure: SI QUELQU'UN VOUS ANNONCE UN AUTRE ÉVANGILE QUE CELUI QUE VOUS AVEZ REÇU, QU'IL SOIT ANATHEME ! » (Gal.1 :6-9)
Vous avez saisi ce qui est dit au v.6 ? Non seulement ces faux messages vous détournent du salut qui est en Jésus, Seul. Mais, naturellement aussi, ces gens feront tout pour vous éloigner aussi de ceux-là qui, par leur prédication, veulent vous fortifier dans la grâce qui est en Jésus-Christ. Car, tout l’affaire se résume en ceci : il y a dans la moisson ceux-là qui recherchent leur propre gloire, et d’autres qui recherchent plutôt la gloire de Celui (Jésus-Christ) qui les a envoyé.
« Jésus leur répondit: Ma doctrine n'est pas de moi, mais de celui qui m'a envoyé. Si quelqu'un veut faire sa volonté, il connaîtra si ma doctrine est de Dieu, ou si je parle de mon chef. Celui qui parle de son chef cherche sa propre gloire; mais celui qui cherche la gloire de celui qui l'a envoyé, celui-là est vrai, et il n'y a point d'injustice en lui. (Jn. 7.16-18)
Alléluia ! Nous nous réjouissons donc, comme Le Seigneur Jésus-Christ dans le jour de Sa chair (ici dans la condition du Prophète de Dieu sur la terre) de ce que nous ne parlons pas de notre propre chef pour notre propre gloire. Nous exaltons dans notre prédication Celui qui nous a envoyé. Or (c’est Le Seigneur qui l’affirme, pas moi), tel serviteur qui cherche la gloire de Celui qui l’a envoyé est VRAI et IL N’Y A POINT D’INJUSTICE EN LUI. C’est donc vous qui nous regardez comme des imposteurs ; pas Dieu. Car, devant Lui parle nos consciences. Lui, par-dessus tout, sait que nous sommes véridiques et qu’il n’y a point d’injustice dans ce que nous faisons. Nous ne nous prêchons pas nous-mêmes. Aussi, nous vous prions de ne pas nous comparer à cette caste des « prophètes-là ». Nous ne sommes pas de ceux-là qui s’élèvent au-dessus de la Bible. Nous, par contre, vous supplions d’examiner ce que nous disons ou prêchons à la lumière de ce qui est écrit.
Soyez donc humbles afin que Dieu vous ouvre l’intelligence pour comprendre Ses desseins. Qui es-tu, ô homme, pour surgir là et insinuer… ou se mettre à enseigner que tous les autres serviteurs viennent du diable et toi seul est l’unique bouche de Dieu ? Et vous qui prêtez foi à ces mensonges, comprenez-vous seulement le témoignage des Ecritures ? Ah oui ! Je comprends votre problème : on vous a appris à vous méfiez de nous ; car nous ne sommes pas des prophètes, nous ne faisons que réciter la Bible. Oui, moi je n’ai point honte de citer et réciter les écritures. Allez en Luc 4 et dites-mois : que fais Le Seigneur Jésus devant le séducteur ? Il cite et récite ce qui est écrit :
v.4 Jésus lui répondit: Il est écrit: L'Homme ne vivra pas de pain seulement.
v.8 Jésus lui répondit: Il est écrit: Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras lui seul.
v.12 Jésus lui répondit: Il est dit: Tu ne tenteras point le Seigneur, ton Dieu.
Vous avez compris cela ? Lui, Le Seigneur Jésus-Christ, La Parole de Dieu faite chair… Il était donc Dieu. Cependant, devant la séduction, Il n’a pas dit : «Ô, écoutes serpent, tu sais qui je suis… » ? Non ! Il a plutôt répété : « Il est écrit… » Si, Lui dont nous sommes des disciples et imitateurs se cantonna dans ce qui est écrit, que ferons-nous donc ?
J’ai dénombré environ une centaine de versets contenant des citations des écritures ; dont approximativement quatre-vingt dans les évangiles. Et de ce nombre encore, une soixantaine est attribuée au Seigneur Jésus-Christ Lui-même.
Je vous le dis encore : aucun disciple n’est plus grand que son maître. Quand vous êtes devant un prédicateur-serpent, cherchez refuge dans ce qui est écrit. Car, - et  mon refrain à ce sujet est déjà connu – ce qui est écrit est écrit… et l’Ecriture ne peut être annulée. Jésus n’a pas dit : «Selon l’autorité divine dont Je suis revêtue en tant que seul prophète de Dieu… ». Non ! Il répéta en ce jour-là : Il est écrit ! Aussi j’assume : OUI, JE SUIS UN DÉCLAMATEUR DE LA BIBLE ! OUI, JE NE FAIS QUE RECITER LA BIBLE ! EN-DEHORS D’ELLE JE NE CONNAIS PAS LA PAROLE DE DIEU.
Ne brulez pas la Bible ! Ne rejetez pas «Le Livre des livres»! Aucun vrai prophète de Dieu ne peut s’acharner à anéantir les Ecritures ou se placer au-dessus d’elles. Jésus (dans la condition du Prophète des écritures) ne l’a pas fait. Non ! Il affirme plutôt ceci : 
«Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir. Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu'à ce que tout soit arrivé. Celui donc qui supprimera l'un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux; mais celui qui les observera, et qui enseignera à les observer, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux.» (Mat.5.17-19)
Le ciel et la terre ne sont pas encore passés, mais qui est donc cet homme qui a déjà commencé à abolir les écritures et à enseigner aux gens de le faire ? Croyez-moi, ô hommes ! Tel homme ne peut être qu’un anti-christ. Et nous pouvons discerner l’esprit qui l’anime par ces paroles des écritures :
«…l'adversaire qui s'élève au-dessus de tout ce qu'on appelle Dieu ou de ce qu'on adore, jusqu'à s'asseoir dans le temple de Dieu, se proclamant lui-même Dieu.» (2Thes.2.4)
Oui, en s’opposant à tout ce que le Seigneur Lui-même fait et établit dans Son Eglise, tel homme est un adversaire et non un serviteur de Dieu. Si l’ « évangile » de votre église n’est pas en accord avec les écritures, cette foi-là que vous professez n’est pas la foi apostolique. Et, ne mentez pas contre la Vérité : l’ « esprit » qui vous anime n’est pas le Saint-Esprit. Car, le Saint-Esprit ne prend ni ne donne à l’Eglise que ce que Jésus-Christ a dit ou fait. Jn.16 :13,14 :
« Quand le consolateur sera venu, l'Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu'il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir. Il me glorifiera, parce qu'il prendra de ce qui est à moi, et vous l'annoncera. »
Vous avez noté cela ? Le Saint-Esprit glorifie Jésus-Christ dans Ses enseignements. Voici pourquoi je dis, à vous tous qui croyez en ces faux évangiles qui glorifient les hommes que vous êtes animés d’un autre esprit. Si ce n’est pas le Saint-Esprit, ce ne peut être que l’esprit de mensonge. Car, le Saint-Esprit est aussi l’Esprit de Vérité. Or, La Vérité de Dieu, c’est celle qui nous est révélée dans la simplicité des écritures que certaines personnes tordent le sens pour leur propre ruine.
Les élus ne doivent et ne peuvent croire que ce qui est dans les écritures. Voilà ! Que vous appelez ce livre-là Bible ou que vous lui donniez un autre nom, tant mieux. Ce qui est vrai, ce que ces Ecritures-là sont inspirées. Pas du diable, mais de Dieu.
Paul l’apôtre des gentils affirme :
«Toute Écriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, afin que l'homme de Dieu soit accompli et propre à toute bonne œuvre. (2Tim.3.16, 17)
 Et Pierre, l’apôtre des juifs confirme :
«…sachant tout d'abord vous-mêmes qu'aucune prophétie de l'Écriture ne peut être un objet d'interprétation particulière, car ce n'est pas par une volonté d'homme qu'une prophétie a jamais été apportée, mais c'est poussés par le Saint Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu. (2Pi.1.20, 21)
J’ai souligné «prophétie de l’Ecriture» pour que vous compreniez que les prophètes de Dieu de l’ancien testament ont parlé de Sa part, sous l’inspiration du Saint-Esprit. Et les paroles qu’ils ont apportées sur la terre ont été écrites. Pourquoi ? Pour nous servir d’instruction, à nous (de l’Eglise) qui sommes parvenus à la fin des siècles (1Cor.10 :11). Et, le Saint-Esprit dans la bouche des prédicateurs de l’Evangile a confirmé ces écritures. Selon que Pierre nous l’enseigne encore : «qu'ils étaient les dispensateurs de ces choses, que vous ont annoncées maintenant ceux qui vous ont prêché l'Évangile par le Saint Esprit envoyé du ciel» (1Pi.1 :12). Vous avez compris ? C’est le Saint-Esprit a révélé ce qui est écrit. Et sur un prédicateur vraiment envoyé de Dieu, le Saint-Esprit vient de nouveau pour confirmer l’Ecriture dans sa prédication. S’il contredit ce qui est écrit, ne le craignez point ! Ce n’est pas un envoyé de Dieu. C’est plutôt un prédicateur-serpent.
Voici pourquoi j’insiste que les élus ne doivent croire  que ce qui est écrit. Car, le Saint-Esprit sur un prédicateur envoyé de Dieu vient pour vivifier ce qui est écrit. Pas pour amener des nouvelles révélations ou prophéties contradictoires. S’il a le Saint-Esprit, il doit absolument CITER et CONFIRMER les Ecritures. Lisez dans le nouveau testament et dites-moi s’il n’y a pas des citations des écritures. Combien des fois n’a-t-on employé ces termes : «comme il est écrit» ? Le Seigneur l’a fait; les apôtres l’ont fait ; nous le faisons aussi. Oui, nous récitons la Bible. Je l’assume !
Gardez-vous donc des philosophies religieuses et des fables sur les écritures ! Gardez-vous des rêveries de ces hommes qui veulent faire de vous leurs proies :
«QU'AUCUN HOMME, sous une apparence d'humilité et par un culte des anges, ne vous ravisse à son gré le prix de la course, tandis qu'il s'abandonne à ses visions et qu'il est enflé d'un vain orgueil par ses pensées charnelles, sans s'attacher au chef, dont tout le corps, assisté et solidement assemblé par des jointures et des liens, tire l'accroissement que Dieu donne. (Col.2.18, 19)
Restez attaché à Christ et à la saine doctrine apostolique primitive et vous aurez la vie éternelle. Je ne parler pas de ce faux salut… de cette fausse vie que vous promette ces hommes enflés d’orgueil par leurs pensées charnelles, s’appuyant sur des fausses visions et le culte des anges pour vous attirer après eux. Je parle de la vie éternelle qui est en Jésus-Christ :
«Or, la vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, ET CELUI QUE TU AS ENVOYE, JESUS CHRIST.» (Jn.17.3)
Ils vous disent : « Si vous ne croyez pas au prophète un tel vous mourrez et vous irez en enfer ». C’est complètement et absolument faux ! Car, la Vie éternelle, c’est connaître Dieu. Or, la Parole est Dieu et en ELLE se trouve la Vie. C’est cette Parole qui est la vraie lumière qui nous éclaire (Jn.1 :1-4). Pour connaître Dieu, il faut connaître La Parole. Et, si pour d’autres il peut y avoir plusieurs dieux, cependant pour nous, IL N Y A QU’UN SEUL VRAI DIEU. Et, Celui qu’Il a envoyé pour donner la vie éternelle aux hommes s’appellent comment ? JESUS-CHRIST. Si vous ne vous en tenez pas à la Parole de Dieu et vous suivez un homme perdu dans ses rêveries, vous pouvez même être sincères dans ce que vous croyez ou confessez ; cependant, cette sorte de foi ne vous mènerez jamais à la vie éternelle.
Mais quoi qu’il arrive, les élus connaissent la voix du Bon Pasteur, ils n’obéiront pas à la voix des étrangers ; ni les suivront.
            Et, quand ces idolâtres insensés tentent de nous empêcher, nous, de parler de ces choses auxquelles est attaché notre salut, nous nous rappelons ce qui est écrit dans la prophétie :
«Ne prophétisez point, prophétisent-ils. S’ils ne prophétisent pas à ceux-ci, l’ignominie ne s’éloignera pas. » (Mi.2 :6) – Traduction Darby
Oui, ils nous disent : Ne prophétisez point ! Mais nous devons, nous, prophétiser aux élus pour que l’ignominie et leurs invectives s’éloignent de la maison de Dieu. Nous devons prophétiser ainsi pour que la honte de leur nudité soit découverte, et que leur condamnation soit consommée. Car, ce sont eux qui ont apporté la souillure dans l’Eglise du Dieu vivant ; pas nous. Quant à nous, nous avons été instruits que personne ne peut jeter un autre fondement de ce temple spirituel qu’est l’Eglise du Christ. Aussi, nous bâtissons sur le fondement originel : la doctrine des apôtres. C’est ici notre gloire !
 
*****************************************