L’AUTEL ET LE FONDEMENT

J’aimerais dans la conclusion de ma prédication de ce jour, parler en peu des mots sur ces choses, à l’intention de tous ceux qui réçoivent la révélation de la Parole de Dieu et s’identifient à la promesse de cette dernière heure. Surtout, à cause des vierges folles qui sont confondues avec les sages dans cette promesse de la venue de l’Epoux qui caractérise le message du temps de la fin.
L’oeuvre de la reconstruction du temple à l’époque de Zorobabel commença avec  la restauration de l’autel. Et, avant même que les fondements de la maison de Dieu ne soient posés, le peuple présenta ses offrandes et holocaustes sur cet autel. Ils y presentèrent l’autel du matin et celui du soir. Qu’est-ce que ceci signifie? Une allégorie, une illustration ou une représentation de ce qui s'est passé dans la nouvelle alliance. Avant les apôtres, l'autel de Dieu de la nouvelle alliance avait déjà été dressé par un autre ministère, cependant  par le même Esprit. C’est celuii de qui il est écrit: "Voici j\envoi Mon ange – messager – qui preparera le chemin devant Moi " (Mal.3:1; Mat.11:10).
Malgré la similitude de leur message (parce qu’ils opnt tous prêché le message de la repentance en vue de l\héritage du royaume des cieux - vous vous souvenez de ce que j'ai dit plus haut? Même Esprit dans une génération, même message) c'était Jean Baptiste, et non pas les apôtres, qui pour son ministère, a dressé l'autel de la nouvelle alliance. En disant: "Voici l'agneau de Dieu qui ôte le péché du monde", il a non seulement indiqué l'autel de Dieu, mais aussi l'holocauste du nouveau testament. Ramenant ainsi le coeur (ou la foi) des pères en Israël aux enfants, héritiers de la  promesse de Joël 2, comme le confirme l'apôtre Pierre dans son premier discours au jour de la pentecôte. Ainsi s’accomplissait la première partie de Mal.4:6. Le peuple humble, les publicains et gens de mauvaise vie... même les samaritains, adorèrent Dieu devant cet autel en Vérité, et glorifièrent Jésus Christ, bien avant que le fondement de l'Église ne soit posé par les apôtres du Seigneur. C'est ici l’offrande du matin dans l'âge primitif. Après cette cette génération, tout au long des siècles qui nous ont précédés, la vérité a été maintenue captive. Mais la prophétie annonçait que: "VERS LE SOIR la lumière paraîtra " (Zac.14:12). Pour cela, l'autel de Dieu devrait encore être REDRESSE (Je dis bien rédressé, parcequ’il avait été déjà dressé) pour Lui offrir le sacrifice ou offrande du soir.    
Et Dieu a encore ramené les mêmes choses. IL EST IMMUABLE DANS SES VOIES. D'après la loi du double accomplissement dans la réalisation des prophéties bibliques, pour reconstruire l'autel du Seigneur dans l'Église, la promesse de Mal.4:6 dans sa deuxième partie devrait révéler le même ministère d’un homme marchant avec l’Esprit et la puissance d’Élie ; comme pour Jean Baptiste au commencement. Et l'héritier de cette promesse serait le même qui est identifié dans la révélation de l'apocalypse comme étant l’ "ange de l'église de Laodicée". Cet homme appelé selon le Dessein de Dieu (parce qu'il devrait être un homme et rien d’autre). Figurez-vous que le Seigneur a dit à Jean : « Écris à l'ange". Comment donc un homme qui est sur la terre peut-il écrire à une créature celeste, ô hommes dépourvus d’intelligence?. Cet homme donc, a reçu du Seigneur la mission de "ramener le coeur des enfants aux pères". Et, comme précurseur de l’oeuvre de la restauration de l'Église, il a rétabli la foi de ces enfants qui viendraient prophétiser au temps de la fin, dans la doctrine primitive ; en communion avec les pères de la foi par le même Esprit. Comme l’a aussi prophétisé Jérémie en ces termes:    

“Placez-vous sur les chemins, regardez, et demandez quels sont les anciens sentiers, quelle est LA BONNE VOIE; marchez-y, et vous trouverez le repos de vos âmes !  (Jer.6:16)

Ne jugez pas selon les apparences, en regardant aux hommes plutôt qu'à Dieu. En confirmation de la promesse d'Elie le prophète qui devait venir, il n'a pas été dit à Zacharie par l'ange du Seigneur que son fils sera une reincarnation du prophète Elie, mais plutôt que Jean Baptiste marcherait devant Dieu: "dans l'esprit et la puissance d'Elie" (Lc.1:13-17). Marcher  "dans l'esprit" de quelqu'un signifie "faire comme lui". Ce qui est arrivé lors de la première venue du Seigneur, c’est exactament la même chose qui arrive peu avant Sa seconde venue. Le prophète Elie n\est pas revenu sur la terre, NON ! Cependant, un homme s’est levé dans l'Église "dans l'esprit d'Elie", d'après la promesse de Mal.4:6b, et a restauré l'autel de Dieu vivant dans l'Église. Ceci, en ramenant l'église de retour dans la foi primitive selon la doctrine apostolique (pas sa propre doctrine) par le message de sa prédication (Voici ce que signifie: "ramener le coeur des enfants aux pères"); consacrant ainsi le commencement de la glorieuse oeuvre de la Restauration de l'Église de Jésus-Christ dans le fondement primitif par ces « fils » qui prophétisent au temps de la fin, selon ce qui a été dit par le prophète Joël. Car, seuls de tels serviteurs de de Dieu pourront par la communion avec les pères (1Jn.1:1-3) garder le commandement et édifier sur le fondement primitif, selon ce qui est écrit:   
« Ne déplacez pas la borne ancienne, posé par vos pères » (Prov. 22:28)   
Voici ce qui est révélé dans Conseil de Dieu. Tout le reste est produit des interprétations particulières de la Parole de Dieu, pour la ruine de tous ceux-là qui empruntent cette voie de la rébellion. Heureu êtes-vous si vous avez reconnu le don de la dispensation de la grâce de Dieu qui m’a été faite pour vous annoncer ces choses. Tout comme Jésus dit à la femme samaritaine: "Si tu connaissais le Don de Dieu et Celui qui te parle... " (Jn.4:10). Ne nous jugez donc pas à l’apparence !   

Que Dieu vous bénisse   
   
Tiago Moisés